La star du PSG Neymar donne un coup de poing à un supporter rennais

Alors qu’il montait les marches pour aller chercher sa médaille après la défaite du PSG en finale de la Coupe de France contre Rennes (2-2, 6 tab à 5), Neymar a eu une altercation avec un spectateur samedi soir au Stade de France. Le Brésilien, visiblement agacé par les moqueries voire insultes lâchées, semble s'en être pris physiquement à lui.

la-star-du-psg-neymar-donne-un-coup-de-poing-a-un-supporter-rennais

La pêche à un supporter rennais, et une vidéo qui a fait le tour du monde !

Neymar les nerfs à vif. Si l’attaquant du PSG avait débuté la finale de la Coupe de France contre Rennes comme dans un rêve avec une passe décisive et un but, il l’a terminé avec son visage le plus sombre. Battu par les bretons à l’issue de la séance de tirs au but (2-2, 6 tab à 5), l’attaquant brésilien était à fleur de peau durant les minutes qui ont suivi le sacre des rennais. Ainsi, au moment de monter les marches du Stade de France pour aller chercher sa médaille, " Ney " s’est brutalement arrêté, alerté par des mots lancés par un spectateur placé sur le côté.

Sur une première vidéo parue quelques heures après la rencontre, on peut voir le numéro 10 parisien s’arrêter à la hauteur d’un supporter qui filme. Neymar commence par pousser le téléphone avant d’asséner un coup de poing et de continuer sa route. Impossible de comprendre sur le moment la réaction du crack parisien.

Le supporteur a lui-même posté sur Snapchat une publication qui met la lumière sur le triste scénario. Alors que les joueurs du PSG montent pour recevoir leur récompense, l’apprenti vidéaste filme la scène en glissant quelques mots sympas au passage de chaque joueur de la capitale. « Buffon, sale bouffon », « Kurzawa garde ta main » ou encore « hey raciste » à destination de Marco Verratti, et enfin « va apprendre à jouer au foot toi » à destination de Neymar. L’Auriverde, déjà échaudé par la défaite, ne se laisse pas insulter et s’en prend au « supporter ».

Le PSG dénonce un buzz de la part de l’ami d’un joueur de Rennes !

Dans la soirée, le club parisien a rapidement réagi, évoquant un ami d'un joueur de Rennes qui a insulté tous les joueurs pour faire le buzz.

L'Equipe a recueilli le témoignage du spectateur en question, Edouard, un chauffeur-livreur de 28 ans originaire de Nantes : Je ne l'ai pas insulté, je lui ai dit qu'ils avaient été nuls, c'est le jeu, en englobant toute l'équipe. Quand les joueurs sont arrivés, Verratti, Buffon, je leur ai lancé : 'Vous êtes nuls, allez Rennes ! s'est-il défendu.

Selon le quotidien sportif, il envisageait à la sortie du Stade de France porter plainte contre Neymar, alors qu'il a la lèvre ouverte et qu'il a saigné du nez, ce qui n'était pas visible sur les différentes vidéos montrant l'incident. Ce qu'un témoin privilégié de la scène, joint par nos soins, confirme : « Il dit qu’il saignait et était choqué. C’est totalement faux ! Il se marrait avec son pote et voulait faire du buzz. Il demandait aux gens autour leurs vidéos et leurs numéros de téléphone. Il voulait un maximum de témoins et que les gens postent les vidéos. Un ami l’a vu devant le stade à doubler tout le monde pour rentrer, il l’avait repéré et m’a dit que c’était une tête à claques. Ensuite, il n’était pas à cet endroit pendant le match, il s’est pointé pour les pénos et pour la montée des joueurs. A chaque passage de joueur, il lançait une insulte, à Buffon, Kurzawa, Verratti, Neymar... Il provoquait sachant que les joueurs ne pouvaient pas rétorquer. Oui, il a reçu un coup mais il n’attendait que ça. »

Neymar le récidiviste, risque gros !

Au final, le geste de l’ancien Barcelonais pourrait être sévèrement sanctionné, en fonction de la qualification retenue par la commission de discipline de la FFF. La première, bousculade volontaire - tentative de coups (article 1.11 du règlement de la FFF) serait la plus avantageuse pour Neymar. Elle implique une suspension indicative de cinq rencontres, possiblement réduite (ou partiellement passée en sursis) par un facteur atténuant, celui de la provocation du fan adverse.

La seconde qualification (1.13) serait moins clémente avec le parisien. Si la FFF retient pour les brutalité(s) ou coup(s) n’occasionnant pas une blessure ou entraînant une blessure constatée par certificat médical sans incapacité temporaire, Neymar s’exposerait alors à huit matchs fermes de suspension.

Dans sa carrière, Neymar a à plusieurs reprises perdu ses nerfs de la sorte. Lors de la dernière Copa America, il avait écopé d’une suspension de quatre matches après avoir asséné un coup de tête à Pablo Armero après la défaite du Brésil face à la Colombie (1-0).

Lors d’une rencontre entre le FC Barcelone et valence en 2016 le brésilien avait asséné une claque dans le dos d’un joueur adverse. Le rêve parisien du brésilien ne se déroule pas comme prévu. Recruté pour faire passer un cap au club de la capitale, le brésilien est entrain de passer complètement à côté de sa mission.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.