Procès Cantona-Deschamps : une date arrêtée

Selon un article publié sur le site du journal L'Equipe, le procès qui se penchera sur le litige entre Didier Deschamps, l'entraîneur de l'équipe de France de football, et Eric Cantona, l'ancien joueur de la même équipe de France, débutera le 28 février prochain.

A l'origine de ce litige, il y aurait des propos d'Eric Cantona, prononcé lors d'un entretien accordé par l'ancien joueur de Manchester United à The Guardian. Dans cet entretien, Cantona revenait sur le cas de deux joueurs français, Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, brillants dans leur club mais régulièrement écartés de la sélection nationale. Pour expliquer le fait que ces joueurs ne soient pas sélectionnés aussi souvent que leur talent pourrait le justifier, Eric Cantona parle des "origines" de Benzema et de Ben Arfa. A-t-il voulu dire que le sélectionneur Didier Deschamps a fait preuve en l'occurrence de discrimination ?

Ce sera à la justice de le déterminer.  De manière générale, la discrimination existe bien entendu dans le monde du football. Le football est un reflet de la société. Et les maux qui affectent celle-ci affectent aussi celui-là. Les incidents racistes sont par exemple très fréquents dans les stades : cris de singe, jets de peaux de banane, etc. Mais les faits de discrimination de la part de dirigeants sont plus rares. Car, pour les dirigeants, le plus important, c'est le résultat sportif. Ils ont donc tendance à sélectionner les meilleurs joueurs, quelle que soit leur origine. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.