Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 juil. 2014

Uri Avnery : une fois pour toutes

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Uri Avnery

July 26, 2014

                                              Une fois pour toutes

Dans cette guerre les deux côtés ont le même but: mettre un terme à la situation qui existait auparavant

Une fois pour toutes.Once

Mettre fin au lancement sur Israel des rockets venant de Gaza, une fois pour toutes. 

Mettre fin au blocus de la bande de Gaza opéré par Israel et l’Egypte Une fois pour toutes.

Alors pourquoi est ce que les deux côtés ne se rencontrent ils pas sans interference étrangère pour se mettre d’accord? 

Ils ne peuvent pas car ils refusent de se parler. Ils peuvent s’entre tuer mais ils ne peuvent pas se parler. A Diu ne plaise

Ceci n’est pas une guerre de terreur. La guerre elle même est un acte de terreur.

Aucun des belligérants n’a d’autre stratégie que de terroriser la population du camp adverse.

Les organisations Palestiniennes combattantes à Gaza essaient d’imposer leur souhait en envoyant des rockets sur les villes et villages Israéliens, espérant ainsi briser le moral de la population, l’obligeant à mettre fin au blocus qui fait de la bande de Gaza une prison à ciel ouvert.

L’armée Israélienne bombarde la population de la bande de Gaza, détruisant des quartiers d’habitation, espérant que les habitants ( au moins ceux qui survivent)vont se débarrasser de la direction du  Hamas. 

Les deux espérances sont bien évidemment complètement stupides. L’Histoire nous a montré à maintes reprises que terroriser une population a pour effet d’amener l’unité de cette population derrière ses chefs et d’accroitre la haine de l’ennemi. C’est ce qui est en train de se passer des deux côtés. 

Parler, lorsqu’on parle d’une guerre,  des deux côtés , ne peut manquer de donner une impression de symétrie. Mais cette guerre ci est loin d’être symétrique.

Israel possède une des armées les plus puissantes du monde. Le Hamas avec ses alliés locaux peut compter à peine sur quelques milliers de combattants.

L’analogie la plus proche serait la mythique histoire e David et Goliath. Mais cette fois ci nous sommes Goliath et ils sont David..

Généralement il y a une mauvaise interprétation de cette histoire.The story is generally misunderstood. Ce qui est vrai, c’est que Goliath était un géant et david un petit berger. Mais Goliath était armés avec du matériel ancien, une lourde armure, une épée et un bouclier et il pouvait à peine se mouvoir. Quant à David il avait une arme toute nouvelle, une fronde avec laquelle il pouvait tuer de loin..

Le Hamas espérait obtenir le même effet avec ses rockets dont la portée a été une surprise. Mais également avec ses tunnels qui pénètrent dans le territoire Israélien. Mais cette fois ci Goliath lui aussi a été inventif avec son « Dome de fer » qui a pu intercepter pratiquement toutes les rockets qui auraient pu atteindre des centres d’habitation, y compris mon propre quartier à Tel Aviv. 

Nous savons maintenant qu’aucun des deux côtés ne peut obliger l’autre côté à capituler. Alors pourquoi continuer à tuer et détruire ?

Ah, Il y a un hic: Nous ne pouvons pas nous parler. Nous avons besoin d’intermédiaires.

Un dessin dans le Haaretz de cette semaine montre Israel et le Hamas en train de se battre tandis que des médiateurs dansent en ronde autour d’eux.

Ils veulent tous être médiateurs. Ils se battent entre eux car chacun veut être médiateur, et si possible être le seul. L’Egypte, le Qatar, les Etats Unis, les Nations unis, la Turquie, Mahmoud Abbas, Tony Blair et quelques autres. Abondance de mediateurs. Chacun d’entre eux souhaite obtenir un bénéfice  de la misère de la guerre.

C’est un groupe misérable. LA plupart font pitié et d’autres sont dégoutants.

Regardez l’Egypte, gouvernée par un dictateur militaire taché de sang.  Il collabore à plein temps avec Israel, tout comme le faisait auparavant de façon plus efficace Hosny Moubarak. Dans la mesure où Israël contrôle la terre et le bord de mer de la bande de Gaza, la frontière Egyptienne est la seule ouverture de Gaza vers le monde 

Mais l’Egypte, ancien leader du monde Arabe est maintenant sous contrat avec Israël, et encore plus déterminée que ne l’est Israël à affamer Gaza et à tuer le Hamas. La télé Egyptienne est remplie de « journalistes » qui injurient les Palestiniens dans les termes les plus vulgaires et s’aplatissent devant leur nouveau pharaon .  L’Egypte aujourd’hui souhaite être le négociateur du cessez le feu.

Le secrétaire général des Nations Unis court partout. Il avait été choisi pour ce job par les Américains parce qu’il n’est pas extrêmement malin. Aujourd’hui il fait pitié.

Mais il ne fait pas plus pitié que John Kerry personnage pathétique qui court partout essayant de convaincre que les Etats Unis sont toujours la première puissance mondiale. Ils sont terminés les jours où Henry Kissinger disait aux dirigeants D’Israël et des pays Arabes, ce qu’ils devaient faire et ne pas faire. ( et leur imposant surtout de ne pas se parler mais de s’adresser exclusivement à lui).

Quel est exactement le rôle de Mahmoud Abbas? Théoriquement il est le Président de la bande de Gaza. Mais il donne l’impression d’essayer d’être le médiateur entre le gouvernement de fait de Gaza et le reste du monde. Il est beaucoup plus proche de Tel Aviv que de Gaza. 

Et la liste est plus longue. Citons la figure ridicule de Tony Blair. Et les Ministres européens des affaires étrangères  qui s’efforcent d’avoir une photo avec leur collègue neo fasciste Israélien. Tout cela est peu ragoutant.

J’ai envie de crier à mon gouvernement et aux leaders du Hamas: Pour l’amour de Dieu oubliez tout cela et parlez vous!

Les capacités militaires Palestiniennes surprennent tout le monde, et surtout l’armée Israélienne. Au lieu de mendier un cesser le feu immédiat, le Hamas le refuse jusqu’à l’obtention de la satisfaction de ses exigences, face à  Binyamin Netanyahu  désireux de ne pas s’enfoncer plus profondément à l’intérieur du bourbier de Gaza – qui représente un cauchemar pour l’armée. ( mais poussé par son aile droite à continuer ndt)

La dernière guerre avait commencé par l’assassinat du commandant militaire du Hamas, Ahmad al-Jaabari. Son successeur était une vieille connaissance : Mohammed Deif, qu’ Israël a tenté d’assassiner à plusieurs reprises lui causant de graves blessures.  Il apparait aujourd’hui qu’il est bien plus capable que son prédécesseur: le réseau de tunnels, la fabrication de rockets bien plus performantes, des combattants bien mieux entrainés, tout cela fait la preuve d’un leader bien plus compètent.

(Nous avions déjà connu cela. Nous avions assassiné le leader du Hezbollah Abbas al-Mussawi, qui fut remplacé par Hamendier ssan Nasrallah bien plus compétent.)

A la fin il y aura un cessez le feu. Mais ce ne sera pas la fin « Une bonne fois pour toutes ». Ca ne l’est jamais.

Que restera t il?

LA HAINE entre les deux parties s’est accrue. Et restera telle.

La haine de beaucoup de citoyens israéliens pour leurs concitoyens arabes Israéliens a considérablement augmenté et il faudra beaucoup de temps pour réparer cela. La démocratie israélienne a été durement atteinte. Les groupes neo fascistes autrefois marginalisés, font maintenant partie du courant dominant. Quelques membres des cabinets et quelques députés sont ouvertement fascistes. 

Ils sont acceptés aujourd’hui par la plupart des leaders dans le monde et ils répètent partout comme des perroquets les slogans minables de Netanyahou.Aujourd’hui ils sont des millions dans le monde entier à avoir vu les images terribles de destructions et de mort dans la bande de Gaza. Ces images ne seront pas effacées par un cessez le feu. L’image d’Israël déjà très abîmée, va être encore plus dégradée. 

A l’intérieur même d’Israel de plus en plus de gens se sentent mal. J’ai à pluseirs reprises entendu des gens parler d’émigrer. L’atmosphère étouffante, le conformisme terrifiant de tous nos média, (excepté haaretz), la certitude que la guerre va continuer pour toujours, tout cela conduit les jeunes qui rêvent d’une vie paisible avec leur famille à regarder vers Los Angeles ou Berlin. 

Dans le monde arabe les conséquences sont encore pis. 

Pour la première fois, pratiquement tous les gouvernements Arabes ont ouvertement soutenu Israël dans son combat contre le Hamas. Pour tous les jeunes Arabes cela représente une humiliation. 

Le printemps arabe a été un soulèvement contre leurs élites corrompues. L’identification avec la situation d’oppression des Palestiniens en faisait partie..

Ce qui vient de se passer représente pour les jeunes Arabes est bien pis. Les généraux égyptiens, les princes saoudiens, les émirs koweitiens et tous leurs semblables dans la région sont aujourd’hui nus et méprisables dev&ant la jeune génération alors que les combattants du hamas font figure de brillants exemples. Malheureusement tout cela risque d’apporter de l’eau au moulin de l’islam radical

Alors que je me trouvais dans une manifestation anti guerre à Tel aviv un charmant jeune home m’interpela: “: "OK, supposant que cette guerre est mauvaise, que feriez vous à 6 heures après la guerre ? » (reference à un fameux film soviétique après la deuxième guerre mondiale)

Et bien tout d’abord, je renverrais tous les médiateurs et je commencerais à discuter directement avec les combattants d’en face. 

J’accepterais de mettre fin immédiatement au blocus, sur terre, sur mer et dans les airs et j’autoriserais les Gazaouis à construire un vrai port et un aéroport. Sur tous ces accès un contrôle assurerait que des armes ne soient pas importées.

Je demanderais que, après avoir reçu des garanties internationales, le Hamas  retire ses rockets et détruise tous les tunnels passant sous la frontière

Je libèrerait immédiatement tous les prisonniers libérés en échange Shalit et qui ont été arrétés dès le début de cette crise.  Un engagement même pris sous pression reste un engagement et le mensonge fait par un gouvernement reste une action répréhensible.

Je reconnaitrais et j’appellerais le monde à reconnaitre n gouvernement Palestinien unitiare et je ne ferais rien pour empecher des élections présidentielles et législatives de se tenir sous contrôle international. Je m’engagerais à en respecter les résultats quels qu’ils soient

Je commencerais immédiatement d’hnn^tes négociations de paix avec le gouvernement Palestinien unifié sur la base de l’Initiative de Paix Arabe. A l’heure où tant de gouvernements Arabes soutiennent Israël on peut penser qu’il y a une possiblité unique de parvenir à un accord de paix.

En somme je mettrais fin à la guerre Une bonne fois pour toutes;

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal
Ukraine, la guerre sans fin ?
La guerre déclenchée aux portes de l’Europe par l’invasion russe en Ukraine s'éternise. Va-t-on vers une guerre sans fin ? Et aussi : enquête sur le président Volodymyr Zelensky, la voix de l’Ukraine dans le monde.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart