Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

1498 Billets

4 Éditions

Billet de blog 6 avr. 2012

Un écolo d’origine libanaise nommé ministre au Sénégal

Ivan Villa
Cadre - anti-nuke - CGT - Allemagne - Argentine - Mongolie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© mfeinsteintube

, quotidien libanais d'expression française.

OLJ/Agences | 05/04/2012


Une photo de Haïdar el-Ali tirée de son blog (http://leblogdehaidar.over-blog.com/).

Afrique

Haïdar el-Ali est "l'un des cent écologistes les plus influents de la planète".

Mercredi soir, un nouveau gouvernement sénégalais a été formé par le Premier ministre Abdoul Mbaye, désigné la veille par le président tout juste élu Macky Sall.

Sur la liste, figure le nom de Haïdar el-Ali, célèbre écologiste sénégalais d'origine libanaise. Réputé pour son engagement dans la défense de l'environnement marin, il a décroché le ministère de l’Écologie et de l'Environnement.

Le nouveau gouvernement comprend 25 membres. Un gouvernement resserré donc, puisque le cabinet précédent, sous la présidence d'Abdoulaye Wade battu le 25 mars par Macky Sall, comprenait une quarantaine de ministres. Parmi les nouveaux ministres l'on trouve des proches du président Sall et des figures politiques lui ayant apporté leur soutien lors de la campagne présidentielle, dont le chanteur Youssou Ndour, nommé à la Culture et au tourisme.

Né en 1953 au Sénégal, dans le village de Louga (nord du Sénégal), M. el-Ali est classé comme "l'un des cent écologistes les plus influents de la planète", selon le journal français Le Monde. En 2002, il avait également été élu "homme de l’année" par la Radio-télévision sénégalaise (RTS), selon le site Seneweb.com qui lui consacre un portrait.

Plongeur professionnel, le nouveau ministre est également le directeur de l'Oceanium de Dakar et le président de la Fédération des partis écologistes et verts d'Afrique de l'Ouest. Il est notamment connu pour avoir été à l'origine de la création de zones marines protégées au profit des populations locales à Bamboung, Pointe Saint-Georges, Casamance et Cape Manuel. Caméra au poing, cet écolo engagé a aussi, pendant plus de 25  ans, documenté la richesse – et la dégradation – de la vie sous-marine au large du Sénégal.

Surnommé le "Cousteau du Sénégal", Haïdar el-Ali milite "sur tous les fronts", selon Bernadette Gilbertas, auteure d’un livre traçant le parcours de l’écologiste. "Totalement dévoué à la cause environnementale, il a notamment su convaincre des milliers de Sénégalais de planter avec lui dix millions de palétuviers, écrit-elle. Atteindre le cœur des gens et réveiller leur conscience, tel est le credo de Haïdar el-Ali, l’écologiste du Sénégal".

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B