Un écolo d’origine libanaise nommé ministre au Sénégal

Global Greens 2008 - Haidar El Ali (Senegal) © mfeinsteintube

logocom2.jpg, quotidien libanais d'expression française.

OLJ/Agences | 05/04/2012

Une photo de Haïdar el-Ali tirée de son blog (http://leblogdehaidar.over-blog.com/).
Une photo de Haïdar el-Ali tirée de son blog (http://leblogdehaidar.over-blog.com/).

Afrique

Haïdar el-Ali est "l'un des cent écologistes les plus influents de la planète".


Mercredi soir, un nouveau gouvernement sénégalais a été formé par le Premier ministre Abdoul Mbaye, désigné la veille par le président tout juste élu Macky Sall.

Sur la liste, figure le nom de Haïdar el-Ali, célèbre écologiste sénégalais d'origine libanaise. Réputé pour son engagement dans la défense de l'environnement marin, il a décroché le ministère de l’Écologie et de l'Environnement.

Le nouveau gouvernement comprend 25 membres. Un gouvernement resserré donc, puisque le cabinet précédent, sous la présidence d'Abdoulaye Wade battu le 25 mars par Macky Sall, comprenait une quarantaine de ministres. Parmi les nouveaux ministres l'on trouve des proches du président Sall et des figures politiques lui ayant apporté leur soutien lors de la campagne présidentielle, dont le chanteur Youssou Ndour, nommé à la Culture et au tourisme.

 

Né en 1953 au Sénégal, dans le village de Louga (nord du Sénégal), M. el-Ali est classé comme "l'un des cent écologistes les plus influents de la planète", selon le journal français Le Monde. En 2002, il avait également été élu "homme de l’année" par la Radio-télévision sénégalaise (RTS), selon le site Seneweb.com qui lui consacre un portrait.

 

Plongeur professionnel, le nouveau ministre est également le directeur de l'Oceanium de Dakar et le président de la Fédération des partis écologistes et verts d'Afrique de l'Ouest. Il est notamment connu pour avoir été à l'origine de la création de zones marines protégées au profit des populations locales à Bamboung, Pointe Saint-Georges, Casamance et Cape Manuel. Caméra au poing, cet écolo engagé a aussi, pendant plus de 25  ans, documenté la richesse – et la dégradation – de la vie sous-marine au large du Sénégal.

 

Surnommé le "Cousteau du Sénégal", Haïdar el-Ali milite "sur tous les fronts", selon Bernadette Gilbertas, auteure d’un livre traçant le parcours de l’écologiste. "Totalement dévoué à la cause environnementale, il a notamment su convaincre des milliers de Sénégalais de planter avec lui dix millions de palétuviers, écrit-elle. Atteindre le cœur des gens et réveiller leur conscience, tel est le credo de Haïdar el-Ali, l’écologiste du Sénégal".




Taille plus grande Taille plus petite Envoyer à un ami

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.