A propos des gros salaires

Je viens de découvrir les niveaux de salaire des dirigeants de mutuelles...Voyez vous mêmes. Les mutuelles ne sont pas des sociétés de type capitaliste. On pourrait s'attendre à une extrême modération des salaires des dirigeants. On pourrait imaginer un soucis de gestion permettant de favoriser les sociétaires, et les salariés de ces mutuelles....

Dans l'ensemble, ce n'est pas le cas, comme le plupart des dirigeants, dés qu'ils sont en mesure de le faire, ils se gavent autant qu'il peut ce faire...Année après année, chacun d'eux monte d'un cran, l'air de rien et justifiant ces augmentations par les bons résultats de la mutuelle. Comme si leur présence était la première cause des bons résultats.

Ce phénomène touche à présent tous les secteurs d'activité ou presque. Il faudrait bien tenter de changer ces tendances à augmenter sans cesse les écarts de richesse par ces abus de pouvoir favorisés par notre "laisser faire". Comme si nous n'y pouvions rien!

Infos du 25/04/2019 "entreprendre.fr:salaire moyen de 5,1 millions d’euros pour les PDG du CAC 40 et de 3,8 millions d’euros pour ceux du SBF 120.

 24,6 millions touchés par Bernard Charlès (Dassault Systèmes, CAC 40) ou 6,3 millions touchés par Denis Kessler (SCOR, SBF 120).

Au cours des cinq dernières années, les patrons des grands groupes français, qu’ils soient cotés au CAC 40 (les 40 plus grosses capitalisations boursières de France) ou au SBF 120 (les 120 plus grosses entreprises suivantes), ont vu leurs rémunérations augmenter en moyenne deux fois plus vite que celles de leurs salariés, précise le rapport de Proxinvest. Pour la première fois, en 2018, ce montant moyen dépasse la barre des 5 millions d’euros pour les patrons du CAC 40, et des 3,8 millions (+10% en un an) pour ceux du SBF 120.

Ces rémunérations masquent d’ailleurs des disparités encore plus criantes. En effet, au sein du CAC 40, cinq patrons enregistrent des rémunérations dépassant les 10 millions d’euros : Douglas Pferdehirt (Technip-FMC), Paulo César Salles Vasques (Téléperformance), Carlos Ghosn (Renault), Gilles Gobin (Rubis) et Bernard Charlès (Dassault Systèmes). Bernard Charlès, le PDG le mieux payé de France, a gagné, en 2018, 15,8 millions d’euros selon Dassault Systèmes. Proxinvest estime toutefois que sa rémunération totale aurait en réalité été de 24,6 millions d’euros.

Le Président de la Macif Alain Montarant a été mis en cause dans un article du Canard Echaîné de ce mercredi pour avoir augmenté ses émoluments de 62,5 %. L'hebdomadaire affirme que le salaire d'Alain Montarant est passé de 160 000 à 260 000 euros par an "après un Conseil d'administration du 18 décembre 2018 qu'il a présidé".

Au titre de directeur général de la Maaf, (Derez) gagnerait déjà « 270.000 € », selon un administrateur du groupe.

L'hebdomadaire Marianne a pu mettre la main sur les comptes ultrasecrets et jamais publiés de Covéa Sgam, la structure au sommet de l'édifice et en déduit que Thierry Derez change le mutualisme en or. Voilà qui devrait faire réagir au sein de la mutuelle niortaise. 

https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/niort-79000/niort-salaire-du-president-le-groupe-macif-repond-a2e76ae9-6434-35d8-ace3-4acd8589070f

 

Nom                          FonctionGroupe           Salaire Fixe       Salaire Variable Salaire            global 2017 (1)

Pascal Demurger

Directeur général et mandataire socialMaif    538 528                126 195                               687 660

Jean-Marc Raby

Directeur généralMacif                                   504 232                  81081                                617 836

Dominique Mahé

PrésidentMaif                                                446 880                         0                                  465 267

Frédéric Channac  

Directeur général délégué
assurance de personnesMacif                       346 215                      23 958                              396 977

Olivier Arlès

Directeur général délégué pilotage
économique et financierMacif                     353 844                      39 896                              393 739

 

Les plus hauts revenus versés par les sociétés anonymes d’assurance en France

Nom  Fonction Groupe                       Salaire Fixe                          Salaire Variable                           Salaire global 2017 (1)

Thomas Buberl

Directeur généralAxa                          1 736 897                                  1 471 152                                            5 580 777

Laurent Mignon (2)

Président Coface                                  1 149 946                                 1 989 481                                             3 563 923

Xavier Durand

Directeur général Coface                     688 770                                   1 046 999                                              1 753 195

Thierry Martel

Directeur général  Groupama              790 588                                      678 546                                                1 524 236

Denis Duverne

Président Axa                                    1 437 432                                                 0                                                1 437 432

(1) Tous revenus compris : salaire fixe, variable avantages en nature-divers, jetons de présence, actions de performance et stock options.
(2) La rémunération de Laurent Mignon est également due au titre de directeur général de Natixis.

 

lien     Accueil

        https://www.atlas-mag.net/article/les-salaires-des-dirigeants-des-compagnies-d-assurance-mutualistes-sont-ils-excessifs

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.