Le grand cirque des Affaires !

Je ne vais pas reprendre et énumérer la noria des Affaires depuis la prise de pouvoir de Nicolas Sarkozy le 6 Mai 2007 : l'arrivée au Pouvoir de N.S. s'est faite de la manière la plus démocratique qui soit,il a remporté le 2ème tour de l'élection Présidentielle battant la candidate de gauche de Ségolène Royal.

L'analyse sereine du résultat ne remet pas en cause la légitimité du Président élu,mais elle fait ressortir que la victoire s'est jouée sur le vote des personnes âgées,des retraités essentiellement,donc une clientèle électorale très conservatrice,très sensible aux problèmes d'insécurité,c'est sur thème que N.S. a gagné son élection.

Mais aujourd'hui,à la lumière ou plutôt l'épais brouillard qu'on entretient sur l'affaire WOERTH/Mme WOERTH/Mme de BETTENCOURT ,bon nombre de ces électeurs qui ont voté pour N.S. serait-il à même de répéter leur vote si l'élection Présidentielle avait lieu Demain.

Vraiment,j'en doute.

Pourquoi j'en doute : parce que Mr WOERTH et tous les thuriféraires du Pouvoir nous prennent pour des des benêts,des imbéciles,incapable de faire le tri entre des démentis,des explications claires,sincères et des démentis ,des explications alambiquées,peu convaincantes donc douteuses.

Retraité de ce milieu de la finance,de la gestion de fortunes,pendant des années,jamais je ne pourrais croire que Mme WOERTH nommée gestionnaire de la fortune de Mme de BETTENCOURT,à travers une holding " ad-hoc ",puisse accéder à ce poste d'extrême confiance par un simple hasard,alors que son époux vient d'être nommé Ministre du Budget;c'est vraiment vouloir prendre les Françaises et les Français pour des ignares en matière de finance, et de politique.

Il suffit d'avoir à l'esprit 2 critères très simples et évidents : le premier,Mr WOERTH de par ses fonctions est le Contrôleur en Chef de tous les contribuables de France,du plus pauvre au plus riche;le deuxième,Mme WOERTH de par ses nouvelles fonctions gère la fortune de la Contribuable la plus riche France.

Tout citoyen,un tant soit peu,objectif,y voit sur le plan moral et déontologique un conflit d'intérêt PATENT.

Mr le Ministre,permettez-moi de vous faire remarquer que votre désir d'affirmer votre totale innocence,est un PEU COURT,très COURT !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.