Les gaulois répondent au dieu Romain Jupiter

Un président est élu pour répondre aux aspirations de ses sujets. Qu'en est il des français ?

Vous dîtes surtout de l’étranger, les français sont réfractaires aux changements.

Quels changements ?

  • Les français vous ont-ils demandé de verser 5 milliards aux plus riches ?
  • Les français vous ont-ils demandés, pour se fendre la gueule, de dénigrer le peuple français lors de chacun de vos voyage à l’étranger ?
  • Les français vous ont-ils demandé de plafonner les indemnités prudhommales dans le cas de licenciement abusif, sans cause réelles et sérieuses ?
  • Les français vous ont-ils demandé de vous attaquer au statut des cheminots en priorité au lieu de mettre en œuvre des mesures pour améliorer l’état des infrastructures ferroviaires et du matériel ?
  • Les français vous ont-ils demandé de vous attaquer au droit social en évoquant sa lourdeur, alors que le droit fiscal l’est beaucoup plus et sans oublier les autres formes de droits (pénal, commercial, droit de la mer, droits international privé et public, droit constitutionnel. , j’en passe) ?
  • Les français vous ont-ils demandé de dire que tous les français réclament toutes les réformes que vous engagez ?
  • Les français vous ont-ils demandés de nommer de faux policiers à l'Élysée ?
  • Les français vous ont-ils demandé de nommer Philippe Besson consul de France à Los Angeles ?
  • Les français vous ont-ils demandé de signer en juillet durant la coupe du monde de football un décret d’application visant à importer les déchets nucléaires Australiens en France ?
  • Les français vous ont-ils demandé d’augmenter la CSG sur les retraites sans contrepartie ?
  • Les français vous ont-ils demandés de ne plus indexer les retraites sur l’inflation ?
  • Les français vous ont-ils demandé d’exclure le financier dont le spéculatif de l’ISF ?
  • Les français vous ont-ils demandé de baisser les APL
  • Les français vous demandent ils d’aider les salariés au chômage et autres sous conditions alors que l’on accorde des aides aux entreprises sans aucune condition, argent versé au titre du CICE sans obligation d’embauche et effectivement il n’y a pas eu d’embauche. Le pins de Gattaz avec un million d’embauche cela s’appelle le mépris ?
  • Les français vous ont-ils demandé de maintenir le verrou de Bercy qui permet de sanctionner ou non les fraudeurs fiscaux en fonction de son poids sonnant et trébuchant ?
  • Pourquoi dîtes vous les moins que rien, les femmes illettrées, les français réfractaires pour ensuite dire qu’il s’agissait d’une boutade, d’une plaisanterie gauloise sinon grivoise, que c’était pour rire ?
  • Les français vous ont il demandé une définition large et floue du secret des affaires, la loi qui ouvre la porte à des abus sous forme de procédures baillons des entreprises, qui pourront empêcher la divulgation d’informations d’intérêt général par les risques de poursuites envers les journalistes, lanceurs d’alertes, syndicalistes ou associations ?
  • Les français vous ont-ils réclamé de demander à J.L. Borloo d’établir un rapport sur la politique de la ville pour l’enterrer à sa réception ?
  • Les français vous ont-ils demandé que votre représentant vote en faveur du glyphosate ?
  • Les français vous ont-ils demandé de remettre en cause la loi littoral ?
  • Les français vous ont-ils demandé de reporter le démantèlement de Fessenheim, alors que cela avait conduit des français à voter pour vous ?
  • Les français vous demandent ils, à vous et vos ministres, de participer aux meetings du patronat et de ne pas participer aux congrès des salariés ?
  • Les français vous demandent pourquoi vous dîtes sans cesse que les français veulent ci, veulent cela, sans qu’ils vous l’aient clairement exprimé.

Les français vous demandent, selon vous, ont-ils voté pour vous ou contre Marine Le Pen ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.