Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

310 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 janv. 2022

Y AURAIT-IL UN PEU DE COKE DANS CES DOSES ?

Je ne sais pas vous, mais c'est fou le nombre de mes relations qui sont directement anti-vax où fréquentent des gens qui le sont. Je n'en suis pas forcément là, mais farouchement anti-passe, ça oui, je l'assume et comprends mal que l'on puisse adopter une position inverse.

Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Surtout lorsque c'est imposé, exprimé avec mépris, dédain, méchanceté. L'exemple venant d'en haut, du Château, comme cela a suffisamment été démontré.
Ce sont ces positions radicales, ostracisantes, qui alimentent la querelle et creusent sans cesse le fossé entre nous, comme si quelqu'un avait intérêt à entretenir cette zizanie et à focaliser toutes les attentions sur un virus, seul centre d'attraction des médias, alors qu'il ne tue plus guère et bien moins que les cancers, infarctus et AVC. Mais là, avec un tel matraquage, grâce à Castex et Véran le célèbre duo de comiques jupitérien, 80 % des Français sont persuadés qu'ils vont mourir du COVID s'ils ne prennent pas gentiment leur dose. Certains Ténardier en arrivent même à faire vacciner leurs enfants de dix ans !

Non sans regret, je m'étais résolu à la vaccination et je l'avais écrit ici, seulement pour ne pas être emmerdé ! Pas par Saint-Emmanuel-les-mains-jointes, j'avoue que je n'avais même pas osé y penser, mais par mes propres enfants, les copains et le bistrotier du coin. Je ne vis pas seul et le mariage exige aussi, le savez vous (?) de nombreuses concessions, voire un abandon d'une partie de soi-même. Alors sans conjointe, sans attache, je me serais fait un plaisir de me mettre en boule dans ma tanière, de ne prendre évidemment pas l'avion, mais pas plus le menu du jour ou le petit café du matin. Et tous ceux qui collaborent à cette entreprise de soumission nationale, c'est moi qui leur aurait dit merde. Pur fantasme...

Ainsi s'éternise le comique de situation. Les doses de rappel qui appellent d'autres futures doses, les variants qui se régalent à contourner le vaccin du jour, permettant aux labos de remettre sur le marché de nouvelles recettes. Des vaccinés surdosés qui regardent d'un sale œil ces salauds qui ne font pas comme eux et qu'ils accusent de répandre la maladie alors qu'eux sont chargés comme des bourriques d'anticorps et donc protégés jusqu'à la moelle... mais pas de possibles intoxications à venir. Les vaccinés volontaires, les consternés de la piquouse qui s'agglutinent devant les centres et les cabinets médicaux en demandant, des trémolos dans la voix, à partir de quand pourront- ils espérer une quatrième dose ?

Des amis récalcitrants me demandaient si je pensais qu'éclaterait un jour un énorme scandale au sujet de cette folie vaccinale, vraisemblablement orchestrée par la finance pharmaceutique et les états complices ? J'en sais rien ! je veux l'espérer mais j'en sais rien... Mais parfois, quand je vois ainsi les gens obnubilés par leur prochaine dose, je me demande si pfizer, moderna et les autres, n'auraient pas fourrés un produit addictif dans leur vaccin. Un peu de nicotine, d'amphétamines, de cocaïne. En voici un, d'énorme scandale. Qui rendrait aussi plus acceptable l'hystérie hargneuse de millions de dépendants.

Pour terminer et vous invitant à suivre la démonstration ci-après, je voudrais aussi soumettre à votre réflexion ce constat qui m'a fait bondir cette nuit - à nos âges, y a guère plus que les constats qui nous font bondir dans le lit !- . Depuis plus d'un an, l’État finance par milliards la vaccination X 3 de ses bons citoyens. Pour cela il fabrique de la monnaie de singe et continue de s'endetter à toute berzingue créant un gouffre gigantesque dans les finances publiques, après avoir, des années durant, tortillé du cul avec la règle d'or des 3 % de déficit, pleuré sur la faillite de la sécurité sociale et ergoté sur le financement de l'hôpital public. Depuis, c'est un déferlement de pognon qui colmate miraculeusement ce gigantesque naufrage.

Pendant ce temps, les fonds de pension américains, actionnaires de pfizer, moderna et les autres, se gavent à ne plus savoir où les mettre... Ils n'oublieront pas de renvoyer l'ascenseur aux bon élèves qui se présenteront aux prochaines élections !

                                                                       __________________________________

VANGUARD MOUSSAILLON !

Là, nous ne sommes pas dans le complot mais dans les faits. Lisons ensemble les informations que m'a transmis un ami (les sources sont vérifiables, y compris sur wikipedia).

" Le 1e actionnaire de Pfizer est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Johnson & Johnson est Vanguard Group Le 3e actionnaire d’Astra-Zeneca est Vanguard Group. Le 4e actionnaire de Moderna est Vanguard Group. Le 3e actionnaire de Sanofi est Vanguard Group. Le 1er est l’Oréal, mais le 3e actionnaire de l’0réal est Vanguard Group.

Vanguard Group est un fonds de pension américain. Il gère la bagatelle de 7 000 milliards de dollars, plus que le PIB de la France et de l’Allemagne réunies. Au niveau lobbying international ça doit peser quand même.

Le 1er actionnaire de Google (YouTube, Googlemaps, WhatsApp, etc.) est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Facebook est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Microsoft est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Apple est Vanguard Group. Ce n’est que le 2e d’Amazon.

En gros, les GAFAM, c’est lui. Donc au niveau lobby pour nous vendre quelque chose, à n’en pas douter c’est très très puissant. Le 1er actionnaire de Akamai est Vanguard Group. Akamai est la première entreprise mondiale de stockage des données numériques. C’est elle, avec l’imprimerie nationale, qui stocke les données de l’application tousanticovid et donc je pense (je vous laisse vérifier) qu’elle stocke aussi les données du QR-code qu’utilisent tous les lieux où s’applique le passe sanitaire.

Le 1er actionnaire de MacDo est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Coca-cola est Vanguard Group. Le 1er actionnaire de Disney est Vanguard Group. Et enfin cerise sur le gâteau, le 1er actionnaire de Philip Morris est Vanguard Group. Philip Morris est le plus gros fabricant de tabac. Le tabac tue 8 millions de personnes par an (un tantinet plus que la COVID) avec l’aval des États. Et dans les pays où il le peut, sa cible privilégiée est les enfants. Et comble de l’ironie, un des médicaments les plus rentables de Pfizer est le Champix, un médicament pour le sevrage tabagique…

Le passe sanitaire ou vaccinal (peu importe) avec 3 doses à 19,50 € en 6 mois pour 50 millions de Français, ça fait la bagatelle de 2,975 milliards de dollars (rien que pour la France) pour les entreprises pharmaceutiques et donc indirectement pour Vanguard Group et donc pour Google, Facebook et Phillip Morris. En contrepartie de quoi nous retrouvons notre liberté d'aller consommer.

Et mon ami d'ajouter ce commentaires :

" Avec BlackRock (l'autre fonds de pension, ami de Macron) également actionnaire de Pfizer et des bigs pharmas, Vanguard possède d’énormes tentacules tenant la finance planétaire. L’internationale socialiste a de rudes adversaires. La classe ouvrière restera le sous-peuple. Le monde ouvrier n’est pas prêt de sortir de sa condition…

D’autant qu’il est le premier financeur en achetant toutes les merdes que ces mecs produisent. Vive les consoles de jeux et les supermarchés qui regorgent de produits inutiles. Et dire que la gauche disparaît de la scène politique ( en partie par sa propre faute !) Mais surtout par le pouvoir de tels groupes.

En octobre 2012, ils ont fait passer le message à François Hollande qui s'était présenté comme l'adversaire de la Finance. Il lui ont dit : " soit tu te couches, soit on met ton pays à genoux." Avec dans un premier temps le blocage du financement de la dette 2012, puis l’augmentation des taux d’intérêts car les agences de notation : c’est eux ! Et notre dette, elle est aussi chez eux...

Bref, ils ont tous les pouvoirs. C’est terrible pour nos enfants ! Bienvenue en 1984 chez Orwell..."

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik