Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

310 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 déc. 2021

REVENONS VITE À L'ÉCOLE PUBLIQUE ET UNIQUE

Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui, parfois j'aime surprendre même si j'ai bien conscience d'être le plus souvent prévisible. Je ne vais donc par évoquer la très probable candidature de Christiane Taubira, qu'elle n'officialisera qu'à la mi-janvier - si d'ici-là le chemin lui paraît praticable. Aujourd'hui je vais donc cacher ma joie, j'ai bien dit ma joie et non ma fierté - ce mot que j'exècre -. Joie d'avoir été l'un des tout premiers à défendre cette option, comme je fus l'un des pionniers du soutien à la Primaire Populaire. Je n'en suis pas fier, mais étonné que nous ayons été si peu nombreux parmi ceux qui se revendiquent de la gauche humaniste, à avoir trouvé en l'une et en l'autre, de réelles sources d'espoir, voire une destinée présidentielle. Nous aurions pu gagner beaucoup de temps ! Vous lirez en-dessous les premiers courriels qui confortent et réconfortent...

Non, aujourd'hui c'est plutôt un thème zemmourien que je choisis ! Mais il serait injuste d'en exclure la marinade Le Péniste et la pseudo Républicaine sœur Valérie-Anne : la perte des valeurs laïques dans l'enseignement. C'est incroyable mais sur ce constat je suis en accord, mais alors totalement,  avec eux. Dis comme ça, je sais, c'est abrupt et effrayant, mais vous qui avez une parfaite maîtrise de la lecture du Jaco, vous m'avez compris. Car la défense de la laïcité par la droite nationaliste n'est que fragmentaire, orientée et malhonnête.

Jamais dans leurs parcours, aussi bien que leurs références philosophiques et politiques, ils ne se sont opposés à la prégnance de l'église sur notre société ainsi que les libertés prises avec les lois républicaines. De Louis XVI à Sarkozy en passant par Thiers et Pétain, les défenseurs d'une République sous tutelle catholique ont fait en sorte de maintenir une présence et plus sûrement un puissance de la cette religion y compris dans l'enseignement. Quant à Saint-Emmanuel-les-mains-jointes, on ne peut pas dire qu'ils s'engagent formellement sur le terrain laïque avec ses airs de sacristain jésuite, rendant visite au pape à chaque nouvelle lune.

Cette laïcité bafouée, la leur, elle remonte donc aux années deux mille, lorsque l'éducation nationale s'est peu à peu éloignée de sa mission irréductible et que dans le même temps, les écoles confessionnelles se mirent à gangrener. Et je ne parle pas de toutes ces méthodes d'enseignement illuminées et également privées qui ont fleuri sur leurs platebandes. L'intransigeance envers la religion, l'universalité de l'école, c'est ici que MM Chirac et Sarkozy (qui chacun dans leur genre avait un comportement peu chrétien) aurait dû l'affirmer et l'imposer. Une seule école pour tous, avec ses règles, ses codes, son objectivité scrupuleuse, sa déontologie. Au nom du simple fait que l'école de la République est le premier pilier de l'Égalité, de la Fraternité et de la Liberté... de penser !

Pas plus idiots, les musulmans omniprésents dans les zones urbaines à très forte densité, ont accentué la pression sur les familles, les éducateurs et les enseignants eux-mêmes. A tel point que la tolérance de bon aloi au départ, le port du voile et autres signes extérieurs dont on aurait quand même bien pu se passer, tourna à l'abdication de certains avec la complicité des ministères compétents (?) qui détournèrent leur regard alors que survenait une crise sans précédent. Durant deux décennies de jeunes musulmans animés non par la foi mais par la haine, ont gâché la vie des autres élèves et des enseignants. Jusqu'au jour où l'on coupa la tête de l'un d'entre eux...

Depuis, à quelques manifestations près autant que vaines, rien n'a bougé. Je viens de lire une enquête de l'IFOP qui m'a bouleversé, car elle verse évidemment de l'eau au bénitier des nouveaux "croisés". A cette seule question fondamentale : « Les normes et règles édictées par votre religion vous paraissent plus importantes que les lois de la République » les lycéens (15 -20 ans donc) ont répondu "oui" à 40 % contre seulement 23 % qui n' n'étaient pas d'accord. Chez les jeunes se réclamant de la religion musulmane, la proportion de ceux qui la jugent plus importante que la République, cela monte à 60 %. Mais attention, chez les cathos ça le fait bien aussi : 30 % sont d'accord ! Sidérant.

Je le dis souvent, je n'aime pas l'époque où l'on vit, ses dérives progressistes et consuméristes, égoïstes et injustes, mais ce qu'est en train de devenir la jeunesse me chagrine encore davantage. Avec le climat - et peut-être avant le climat - l'éducation de nos enfants - mais aussi de beaucoup de leurs parents - devrait être la première cause de la future mandature. Il est certes bien tard pour parler d'intégration, c'est à dire pour faire le boulot qui aurait dû être accompli depuis les années soixante-dix.

Mais ce n'est pas en emplissant les écoles privées catholiques et les églises comme un contre pouvoir, ce n'est pas en assimilant tous les étrangers à des terroristes et des jihadistes et en noyant les migrants que l'on vaincra le mal. En excluant, en marginalisant, en rejetant, on ne fera que l'aggravé.

Et ce n'est pas davantage en assimilant tous les français à des racistes, en prenant systématiquement le parti de ceux qui défient sans cesse la laïcité, qui créent le désordre et parfois la terreur, que l'on ira sur un meilleur chemin.

On peut encore se parler, se connaître et se comprendre. Il faut juste se retrouver entre ceux qui ont envie de le faire. Et sommes nous les plus nombreux ?

                                                                                             _______________________

Courriels (spécial Taubira)

" Oui, tu sais que j'ai beaucoup d'admiration et de respect pour Mme Taubira. Mais la meilleure de ce matin, Jadot lui fait des appels du pied ! Lui qui s’était auto proclamé candidat écolo avant leur primaire et qui s'était précipité au congrès du MEDEF…"

Francis de la R.

" Jaco, tu dois te douter que j'ai ressenti les mêmes émotions, les mêmes vibrations et espérances fougueuses que celles que tu mets en évidence au sujet de notre Christiane Taubira (mon choix assuré), plébiscitée pour être la candidate unique de la gauche démocratique, sociale et écologique. Vaste tâche admirablement et bénévolement servie par le travail colossal mené par la jeune équipe de la Primaire Populaire !… Cela redonne envie d'y croire... Je le souhaite de tout mon cœur, de toutes mes forces.  Faut dire que pour Taubira ma motivation est double. Elle m'intéresse en temps que femme politique de gauche, humaniste, engagée contre les injustices sociales. Et il y a de quoi faire !…
Et en plus, elle a à mes yeux une "valeur" culturelle et thérapeutique inestimable, en particulier avec la poésie dont, de plus en plus je ne peux me passer pour me maintenir et aller mieux. La découverte récente de ses deux textes mis en musique par Gaël Faye m’a éblouie, ébranlée puis réconfortée (et je ne suis pas la seule en voyant les retours de tes abonnés...). À tel point que je serais curieuse de voir ses "cahiers" dans lesquels elle couche ses écrits, peut-être en vue d’une édition future ?
Tout ça pour dire que si Taubira ira et y arrivera, ce sera le bonheur complet !!!
Et Macronique pourra être déclarée d’utilité publique !
Vive la République, vive Taubira, vive Jaco et les pareils à nous ! "

Danielle P. du 58

" Alors là, Jaco... chapeau ! Ceux qui vous lisent depuis longtemps et mesurent vos engagements comprendront... "

Éliane du 77

" Ce jour, le journal TV, m’informe d’une nouvelle rassurante pour la France ! Le combat pour une intelligence assumée contre l’obscurantisme démarrera dans moins d’un mois. Militons et soignons les psychopathes patentés. 
Vive la république laïque !"

HPM du Pradet

VOIR LA COURTE VIDEO DE CHRISTIANE TAUBIRA

Christiane Taubira (@ChTaubira) a touité
" Ce qui compte, c'est vous " 

https://t.co/ZSxVLpeaim

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP