Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

310 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 janv. 2022

SUCCESSION : QUAND LES PAUVRES VEULENT AIDER LES RICHES

Un sondage lunaire et néanmoins publié sur terre par Les Echos, prétend que quatre vingt pour cent des Français se prononceraient pour un allègement de l'impôt sur les droits de succession. Or l'imposition n'intervient dans le cas d'héritage qu'à partir de 100 000 euros par parent. Autant dire que les quatre-vingt pour cent en question ne sont pas tous concernés

Jaco 48
Retraité journaliste - Toujours blogueur et encore debout
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lorsque je me sens bien, apaisé - mais oui vous avez beau rigoler cela m'arrive - il n'y a rien de pire que de me brancher sur une source d'information quelconque. J'ai la sale manie de lire les alertes google qui sont évidemment moins insoutenables que les chaînes-infos ou les zéros-socios mais qui me donnent quand même souvent des choses hallucinantes à lire. Remarquez il en faut, car en même temps que ma colère, elles nourrissent Macronique.

Le pire de tout, désormais, ce sont les sondages. Et je ne parle pas de la Présidentielle qui fait la fortune des instituts quasiment tous appartenant à des financiers proches de Saint-Emmanuel-les-mains-jointes. Lorsqu'on sait l'influence qu'ont ces soi-disant enquêtes d'opinions sur les électeurs, on mesure bien à quel point notre démocratie est malade de cette caste, ces riches, cette élite, baptisons-là comme on l'entend, c'est pareil.

D'ailleurs ces riches - qui sont mon obsession et je ne m'en repends vraiment pas - sont au cœur du sondage auquel je veux faire allusion. 80 % des sondés seraient favorables d'après Opinion-way pour Les Échos à une baisse des impôts sur les successions ! Et là, mes amis, les bras m'en tombent encore (faudra d'ailleurs que je pense à en commander quelques paires parce que je vais finir par en manquer. Pas sur Amazon car ils seraient capables de me livrer des bras adipeux et orangés comme ceux de Trump. Mieux vaut encore chez Ali Express, car s'ils sont un peu petits et jaunes, ils seront secs et nerveux à l'usage)

Ils m'en tombent car moi qui ai eu la chance de bénéficier de plusieurs donations et d'hériter d'une somme fort correcte, je n'ai pas eu un centime d'impôt à payer ! Ce qui m'a d'ailleurs étonné et un peu dérangé. Pareil lorsque j'ai transmis à mes enfants. Oh ! certes il ne s'agit pas de sommes avec plein de zéros mais quand même ! J'ai conscience que dans la population française, un bonne moitié n'a pas cette chance.

Et j'ajoute car nous sommes là au cœur de la problématique, de la dramatique même à mes yeux, qu'il n'y a rien de plus injuste que la succession. Ainsi il y a des gens qui ont travaillé dur pour se payer le minimum et élever leurs enfants du mieux qu'ils pouvaient et qui n'ont pu engranger que quelques économies. Alors la transmission est ridicule et n'améliorera nullement la condition de leurs descendants. En revanche ils continueront à payer les impôts les plus injustes, la TVA, la CSG et toutes les taxes... héritières de la gabelle, qui appauvrissent les malheureux.

Les impôts successoraux ou de donation que je voudrais voir au contraire sensiblement augmenter ne concernent peut-être que 20 % de la population. Et là mes amis, quand ça tombe, ça tombe. Au point que même si l'État en récupérait les deux tiers pour créer quelques chambres d'hôpitaux et augmenter les petits salaires, il n'y aurait rien à dire. Si l'on a un tant soit peu de pudeur- oui je sais la pudeur, ils savent toujours pas ce que ça vient foutre là ! - , on la ferme ! 

Autant dire que dans les 80 % qui considèrent que l'on doit encore améliorer le sort des nantis en réduisant leurs impôts, 60 % font fausse route, soit parce qu'ils sont idiots, soit parce qu'ils sont animés de ce petit esprit de collabos, au nom d'un libéralisme qui fait la part belle aux premiers de cordée. Ils n'en sont pas, n'en seront jamais, se satisfont d'en rêver...

Et même s'ils n'ont pas bien saisi la question, même s'ils ignorent que les droits de succession et de transmission permettent de ne pas payer d'impôts sur des sommes déjà fort coquettes, ils expriment une mentalité mesquine, typiquement de droite...

Cela démontre enfin que si nous sommes dans le camp de la justice, nous sommes aussi dans celui des perdants et pour bien longtemps...

COURRIEL

" Mon cher Jacques, j'ignore qui est ce manieur de la brosse à reluire, comme dirait le Canard Enchaîné, mais je trouve qu'il fait fort ! Il n'y a qu'à voir ou entendre les échos de tous les organismes caritatifs ou solidaires, Secours populaire, catholique, Restos du cœur etc... pour constater que cet individu et ses va-t-à-la-soupe ont appauvri les pauvres et augmenté leur nombre. En revanche, les riches, s'ils ne sont pas plus nombreux, sont de plus en plus riches. En assumant la Présidence, ce méprisable individu prend sur lui toutes les tares, tous les péchés d'un système capitaliste de plus en plus désastreux pour une majorité d'entre nous. Et il récidive en acceptant de présider l'Union Européenne dont on note, en particulier, la fâcheuse tendance à soumettre à la concurrence des services publics dont nous ou nos pères ont payé les infrastructures que des requins bon concurrents, utiliseront sans contrôle : réseau ferré, barrages pour l'hydro-électricité etc... J'ai dit méprisable, pas haïssable, trop mesquin pour ça. Ce qui ne veut pas dire que je m'abaisse à ces sentiments négatifs : je constate simplement les défauts intrinsèques du personnage. N'en déplaise à ses thuriféraires comme celui dont tu nous commentes la prose... 

... quant à l'allusion au cerveau "reptilien", on est tenté de dire que les prédateurs et ceux qui les louangent doivent bien en être munis à défaut de couches plus nobles du système nerveux central. Voir la pitoyable confirmation, ces jours derniers, de la bêtise d'un qui a été hissé au Ministère de l’Éducation par qui nous savons. Je lui trouvais bien l'air niaiseux et l’œil protubérant (voir Brassens) mais j'essaie de ne pas juger les gens sur leur mine : là, j'avais tout à fait tort !

Claude R de Marseille

                                                     ___________________________________________________

Joli texte de Résistance 

Transmis par Chantal L.

« Tu sais Manu je vais te confier un secret. Je ne suis pas en guerre contre toi. 
Je suis juste libre. Et plus tu veux réduire ma liberté, plus elle est forte à l’intérieur de moi, plus elle a un sens, plus je l’incarne, plus je la danse, plus je la chante, plus je la ris, plus je la joue aussi. Et ce n’est pas par esprit de contradiction. Non. Juste, vois-tu, je suis souveraine de ma propre vie. Je fais le choix en conscience de décider ce que ma vie sera. Tu sais, Mandela disait « ils pourront toujours m’enfermer, ils ne m’enlèveront jamais ma liberté ». Alors voilà … Tu ne peux rien contre ça, malgré tes grandes phrases et tes armes, malgré tes déclarations jetées à nos visages comme des menaces.  
Alors qu’en fait, plus tu souffles pour me faire tomber, plus tu apportes le vent nécessaire à mon envol. 
Tu sais, ma liberté ne compte pas sur mon droit à aller au cinéma, ou à emmener mes enfants à la bibliothèque. Oui c’est confortable c’est vrai. Et il serait hypocrite de ma part de ne pas reconnaître qu’il y a des jours où je trouve que toi aussi, tu m’emmerdes. 
Mais ma liberté, celle du cœur, celle de mon âme, se situe à un tout autre niveau. Un niveau que tu ne pourras pas toucher malgré tes combats et tes attaques. 
Je me fiche que tu me considères comme une citoyenne française ou non. Car de la même façon, cet aspect appartient à mon cœur, et non à ta reconnaissance. Je n’ai pas besoin que tu me reconnaisses pour continuer à aimer … Je continuerai à nourrir mon amour pour l’être humain et ses contradictions. Je continuerai à transmettre la souveraineté et la liberté que chacun de nous porte. Je continuerai à croire et à porter haut la couleur de mes valeurs. Je continuerai à rencontrer les bonnes personnes sur ma route, celles qui œuvrent pour un avenir meilleur, que l’on co-construirait ensemble dans la tolérance. 
Alors finalement, je te remercie. Car je vois un cadeau dans tout ça. Celui de me faire porter encore davantage mes valeurs, mes souhaits les plus chers, mes croyances et ma souveraineté. Grâce à toi, je fais le tri entre le nécessaire et l’agréable, encore plus.
Allez, merci Manu … Merci de m'aider à dealer avec mes parts d'ombre, entre la résistance et le pacifisme. Merci de me faire chercher à l'intérieur de moi ce qu'avant je ne cherchais que trop souvent à l'extérieur. Merci de montrer à mes enfants ce que c'est que la violence et la division afin que nous ne tombions pas dans ce piège si bien préparé ...
Merci, de me faire chérir ma liberté au-delà de ce que j'aurais pu imaginer »

Texte de Paule Atlani Doula

                                                                _______________________________________________

Et maintenant va falloir cliquer !

Ruffin : Qu'avez vous de votre âme ?

Ne manquez pas ce florilège des interventions récentes de François Ruffin à l'Assemblée. Si vous avez encore la patience - ou l'inconscience de regarder la télé - pas sûr que vous ayez réussi à tomber sur l'une de ses prises de parole  au journal télévisé !

https://youtu.be/PWNP7wp5WEI

Le Monde et les soutiens à la primaire populaire

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/20/juliette-binoche-stanislas-nordey-charles-berling-plus-d-une-centaine-d-artistes-appellent-a-voter-a-la-primaire-populaire_6110314_823448.html

L'ordre au service de sa Majesté !

Vous vous souvenez lorsque le petit banquier devenu grand patron de la Start up néchion prétendait qu'il allait en finir avec l'ancien temps, la vieille politique. Certes il n'osait pas prononcer les mots vertus et transparence mais nous allions vers une révolution de la gouvernance.
Depuis nous allons de révélations en scandales et en outrances verbales. Je vous propose de consulter cette vidéo de nos amis du Canard Réfractaire. Vous allez voir y a du lourd.…

https://youtu.be/cOGB3WmylnY

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey