Jacques Bolo
Editeur, Auteur
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 avr. 2022

Le révélateur ukrainien 3 : Sanctions et Démondialisation

La crise ukrainienne fait semblant d'oublier l'économie. Décidément, le marxisme se porte mal malgré les radotages fétichistes. Mais l'économie n'oublie pas de rappeler que les sanctions n'annulent pas la réalité de la mondialisation. Le mythe protectionniste est l'unique argument de la régression souverainiste qui se résume forcément au nationalisme.

Jacques Bolo
Editeur, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Économie mafieuse

La fin de l'URSS, en Russie comme en Ukraine, a désintégré l'étatisme soviétique en le livrant à une concurrence de mafias. Quand Silberzahn (déjà cité au chapitre précédent) rappelle l'adage « Économie, stupide ! » (qui concernait la campagne présidentielle américaine de Bill Clinton), il devrait donc l'appliquer aussi au cas russo-ukrainien. Le lien est que depuis la fin de l'URSS, l'économie a été captée par des oligarques qui se sont partagé le gâteau. On a pu lire aussi qu'on parlait d'oligarques pour les Russes et de milliardaires pour les Occidentaux. L'universalisme est encore très relatif.

La Révolution Orange ukrainienne de 2004-2005 a consisté surtout à remplacer les oligarques pro-russes par des oligarques pro-occidentaux. Il est possible que les premiers aient laissé seulement des miettes aux seconds qui l'ont mal pris. On sait aussi que l'antagonisme est une tradition locale qu'avait illustrée le film Taras Boulba, opposant les cosaques de l'est aux partisans des Polonais (Yul Brinner contre son fils Tony Curtis). Les épisodes plus récents des combats initiaux au moment de la Révolution russe (dont les anarchistes de Nestor Makhno), de la famine stalinienne et du nazisme n'ont rien arrangé. La situation est compliquée en Ukraine et on peut se souvenir de l'épisode Sakaschvili (ou pas, parce que tout change très vite) :

.................................

Lire la suite sur : Le révélateur ukrainien 3 : Sanctions et Démondialisation

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra