Ils ont le temps. Nous avons l'opportunité !

Hollande dit laisser le pays dans un meilleur état qu'à son arrivée... En ayant pris soins de nous imposer Macron en héritage, Hollande se permet cette petite pique d'humour teintée de cynisme et de mépris, dont il a le secret.

et-si-valls-ou-macron-se-presentaient-a-la-presidentielle-de-2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rarement, une mandature PS, n'aura à ce point atteint ces sommets de forfaiture. Les conséquences de ce quinquennat n'ont d'ailleurs pas fini de nous plomber les années à venir, si par malheur, Macron parvenait à se former une majorité le 18 juin prochain. N'oublions pas que ce dernier, se revendique de droite et de gauche PS...

Il est vraiment temps d'éradiquer le parasite PS, au sein de la gauche.

La séquence que nous abordons, s'avère à mon sens, plus que jamais propice, à ce que s'opère ce curetage salvateur. Il serait pour le moins absurde, de se priver de la possibilité d'une offensive victorieuse aux législatives. Alors évidemment, une telle initiative, implique de la part de celles et ceux qui voudraient y prendre part, une détermination sans faille et un pragmatisme résolu.

Il n'aura échapper à personne, que justement, les leurres PS de la dissidence, n'envisagent pas de se mettre en branle avant...juillet. Traduction : "L'opposition peut bien attendre. On a fait le job pour la présidentielle, laissons Macron prendre la place que nous lui avons faite..."

Cette posture, confirme à qui en douterait encore, de la fourberie de cette candidature issue des primaires.

Alors, partant du constat probant, que la "gauche" (PS-EELV-PCF) est hors service et bien décidée à se contenter d'hypothétiques sièges, la Gauche, celle qui morfle, dans la lutte sociale, avec ses doses de tonfa, de lacrymo, de LBD et/ou de répression administrative et judiciaire. Cette Gauche, ne peut plus jouer la montre en attendant des jours meilleurs.

Il y a, quoi qu'on en dise, une force de peu équivalente à celle qui vient de remporter les législatives et qui est prête à redoubler d'énergie pour enrayer ce cycle infernal et mortifère de l'ultralibéralisme qui ne nous promet rien d'autre que plus de misère, de guerre et de larmes.

Oui, la France Insoumise, aussi imparfaite puisse-t-elle être aux yeux critiques, est notre seule arme politique en état de, soit faire échec au plan Macron, soit de constituer une opposition digne de ce nom, au sein d'une AN percluse de godillots, plus attentifs à leurs sièges qu'au bien commun.

Il ne faudrait pas perdre de vue, qu'un quinquennat, est plus qu'il n'en faut à la classe dominante, pour préparer le coup d'après. Et le plan 2022, est dores et déjà, à l'ordre du jour pour faire en sorte, que les 1800 jours à venir, soient entièrement dédiés à la reproduction de ce qui se met en œuvre depuis des décennies. Le pouvoir et l'argent, garantissent la maitrise du temps et de son usage à bon escient.

φ

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.