jacques myard
Membre Honoraire du Parlement - Maire de Maisons-Laffitte - Président du CNR
Abonné·e de Mediapart

250 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 avr. 2019

jacques myard
Membre Honoraire du Parlement - Maire de Maisons-Laffitte - Président du CNR
Abonné·e de Mediapart

25ème ANNIVERSAIRE DU GÉNOCIDE RWANDAIS : LA FRANCE N'A PAS À ROUGIR DE SON ACTION !

Il y a 25 ans a été perpétré au Rwanda un terrible génocide; le Rwanda est une ancienne colonie belge connue pour ses rivalités historiques entre les Tutsis minoritaires mais choisis par le pouvoir colonial pour contrôler le pays sur la majorité hutue.

jacques myard
Membre Honoraire du Parlement - Maire de Maisons-Laffitte - Président du CNR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a 25 ans a été perpétré au Rwanda un terrible génocide; le Rwanda est une ancienne colonie belge connue pour ses rivalités historiques entre les Tutsis minoritaires mais choisis par le pouvoir colonial pour contrôler le pays sur la majorité hutue.

La France a entretenu une coopération militaire  avec le régime de J. HABYARIMANA – Président hutu  - pendant des années alors qu’il faisait  face à des attaques militaires du FPR  - des Tutsis dirigés par P.Kagame – à partir de l’Ouganda.

La France a été très fortement critiquée pour son action, surtout par les médias et ONG anglo-saxons et des intérêts industriels dont l’objectif avéré est d’éliminer la présence française de cette région; il ne faut pas être naïfs !

L’Elysée a décidé aujourd’hui de nommer une commission pour établir la vérité sur la tragédie du génocide du RWANDA en 1994 où les Hutus et Tutsis se sont massacrés réciproquement, et qui fit sans doute près d’ un million de morts.

La France a été accusée de toutes les turpitudes dans cette tragédie mais c'est oublier un peu vite que la France a été la première - après le Pape - à parler de génocide, au grand dam des Américains qui ne  souhaitaient pas qualifier ces massacres de génocide car une telle qualification oblige les Etats à intervenir.

La France, après les décisions du Conseil de sécurité des Nations unies, a été le seul pays à intervenir sur le terrain pour faire arrêter les massacres perpétrés des deux cotés, par les Tutsis et les Hutus (Opération Turquoise).

J'ai participé à la mission d'information de l'Assemblée Nationale dont le rapport a été rendu public le 15 Décembre 1998. Cette mission a duré 6 mois et ma profonde conviction est la suivante : la France n'a pas à rougir de son action au Rwanda, et ce d'autant plus qu'elle n'avait  aucune troupe sur place aux moments des faits.

Bien plus, le President de la République poussait le gouvernement à trouver un accord politique avec Kagame pour des élections, ce qui devait se concrétiser dans les accords d'Arusha, élections dont il ne voulait en aucun cas, préférant  prendre le pouvoir par la force, ce qu'il fit !

Lorsque l'avion du président rwandais - JUVENAL HABYARIMANA - a été abattu le 6 avril 1994, François Mitterand a déclaré qu'il craignait le pire; il a alors ordonné l'évacuation de tout le personnel de l'ambassade, personnel diplomatique et Africains hutus et tutsis c'est l'opération Amaryllis du 8 Avril 1994: plus de 1400 Européens et Africains ont été évacués .

Cette commission devrait accéder à toutes les archives françaises, très bien !

Mais, dans ce cas, il serait utile et très intéressant d’accéder aux archives rwandaises si elles existent encore.

Car Paul Kagame, l'actuel chef de l'Etat rwandais, qui a militairement attaqué le Rwanda à partir de l'Ouganda, et a été armé par les Américains, a éliminé depuis ses propres complices en les faisant assassiner. C'est le cas de son chef des services des renseignements Patrick Karegeya retrouvé mort à Johannesburg en Janvier 2014, alors qu'il affirmait que Kagame était responsable de la mort de J. Habyarimana !

Dans cette tragédie, la France - tous gouvernements confondus - n'a pas à rougir de son action, bien au contraire. En revanche, il est incompréhensible que le gouvernement actuel fasse la cour à Kigali et à un régime qui n'a de cesse de vomir sur la France.

Récemment encore, P.Kagame, afin de masquer les très graves accusations de la justice française - enquêtes du juge Bruguière -  a demandé au cabinet d'avocats américain Cunnigham Levy Muse un rapport à charge contre la France. Ce rapport du 13 Décembre 2017 recommande à Paul Kagame de poursuivre ses investigations contre les responsables français !

Ce n'est là en réalité qu'un écran de fumée pour masquer ses propres crimes !!!

" Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose " dit Chamfort dans ses maximes ...

Mais il y a une chose plus forte que la calomnie, c'est la vérité.

Eh bien Monsieur Kagame ouvrez donc vos archives aux historiens ...Si elles n'ont pas été détruites opportunément !!!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy