Blog suivi par 22 abonnés

Le blog de Jacques Van Rillaer

Professeur émérite d'université (Psychologie)
Louvain-la-Neuve - Belgique
  • Roland Barthes : suiveur de Freud et de Lacan

    Par | 1 recommandé
    Roland Barthes est un écrivain du XXe siècle, un des principaux représentants de la Nouvelle critique. Il a été adulé, mais tout autant ridiculisé pour son style pédant et ses interprétations rocambolesques. Le présent texte, largement inspiré du dernier ouvrage de René Pommier sur Barthes, examine plus particulièrement les décodages de style freudien et lacanien.
  • “Impostures intellectuelles” de Sokal et Bricmont : 20e anniversaire

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    En 1994, Alan Sokal envoie, à une revue représentative du postmodernisme, un article composé de citations d’auteurs postmodernes et de quelques énoncés de physique complètement farfelus. L’article est publié comme tel. Trois ans plus tard, il publie avec Jean Bricmont un livre qui montre comment des postmodernes usent de notions de mathématique et de physique incompréhensibles pour bluffer.
  • Du danger de croire la Bible

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    Des chrétiens continuent à prendre à la lettre ce qui est écrit dans la Bible. Un exemple est la lecture littérale des paroles du Christ affirmant que les serpents ne peuvent tuer « ceux qui auront cru en lui ». Plusieurs décès réfutent la validité de cette prédiction. Il est intéressant de voir comment des croyants continuent à croire malgré la réfutation de cette affirmation.
  • Une découverte de Maître Jacques Lacan : “Il n’y a pas de rapport sexuel”

    Par | 16 commentaires | 3 recommandés
    « Il n’y a pas de rapport sexuel » est un dogme du lacanisme. C’est par ailleurs une illustration de ce que l’on peut appeler « l’effet Humpty-Dumpty ».
  • Raphaël Enthoven : la pensée paranoïde d’un freudolâtre

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Raphaël Enthoven voit, dans la modification d’une phrase de la prière “Notre Père”, un message subliminal d’islamophobie
  • Boris Cyrulnik, “demi-analyste”, publie la “Psychothérapie de Dieu”

    Par | 9 commentaires | 7 recommandés
    cyrulnik-dieu
    Analyse de l’ouvrage “Psychothérapie de Dieu” (Odile Jacob 2017), de Boris Cyrulnik, neuropsychiatre et « demi-analyste ».
  • Mme Hug-Hellmuth, la première psychanalyste d’enfants, éminente faussaire

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Réédition française en 1988 Réédition française en 1988
    Dans la longue liste des tromperies du mouvement freudien [1], Mme Hug occupe une place de choix, notamment parce qu’avec la publication de son “Journal d’une adolescente” elle a dupé Freud et beaucoup de ses collègues. Nous présentons ici un article de Han Israëls [2] que nous avons traduit du néerlandais [3].
  • Ex-freudien : van Renterghem, Fondateur de l’Association néerlandaise de Psychanalyse

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Le médecin hollandais A. Van Renterghem est venu à la psychothérapie par l’hypnose. En 1887 il fonde un « Centre de psychothérapie » à Amsterdam. En 1907 il se met à la psychanalyse. Il rencontre Freud. En 1917 il fonde l’Association néerlandaise de Psychanalyse. Quelques années plus tard, il délaisse l’analyse freudienne au profit d’une psychothérapie relativement directive, jugée plus efficace.
  • Aaron Beck: de la psychanalyse à la thérapie cognitive

    Par | 1 recommandé
    beck-aaron-photo
    Le psychiatre Aaron Beck est un des plus grands noms de la psychothérapie du XXe siècle. Il a débuté sa carrière comme psychanalyste, puis a développé une des deux premières formes de « thérapie cognitive », l’autre étant celle d’A. Ellis. Il a toujours insisté sur l’importance de l’action, raison pour laquelle on peut le considérer comme un des pionniers des thérapies cognitivo-comportementales.
  • Psychanalyste : un job « facile », « pas compliqué »

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Freud a maintes fois écrit que sa méthode était facile à apprendre et à pratiquer. La théorie élaborée par Lacan à partir de celle de Freud a fait croire à l’extrême difficulté du savoir analytique. En fait, quand bien même cette théorie apparaît comme une discipline occulte, la pratique, disait Lacan, «ce n’est pas compliqué» et il ajoutait : «on fait comme si on savait quelque chose».