Le Brexit m’excite

«Le Brexit n’est pas un toboggan Pas une sortie de secours Pas un escalier en colimaçon Le Brexit n’est pas un long tunnel Pas un phare qui brille en solo dans la nuit Le Brexit n’est pas un bout de chemin Pas le terminus qui se gave de pas sens dessus dessous Le Brexit n’est pas une culotte Pas un drap Pas un drapeau Ni un string qui ne pèse que dalle…»

Poète, collaborateur régulier de Mediapart depuis le terrible séisme qui a frappé Haïti en 2010, James Noël a récemment publié son premier roman, Belle Merveille (Zulma). Il est aussi le fondateur avec l’artiste Pascale Monnin de la revue Intranqu’îllités, que les lecteurs de Mediapart connaissent bien.

Il propose ici un extrait inédit de son nouveau livre à paraître sur le Brexit, une ballade anglaise de son cru.

Dans le droit fil de son interprétation en duo avec le chanteur Arthur H. de son poème La Migration des murs, James Noël enregistre en ce moment son poème sur le Brexit en compagnie du musicien Mark Mulholland.

 

 

Le Brexit m’excite

C’est incroyable

C’est la première fois

Qu’une nation se jette par la fenêtre

En plein orgasme

 ****

 Le Brexit n’est pas un toboggan Pas  une sortie de secours Pas un escalier en colimaçon Le Brexit n’est pas un long tunnel Pas un phare qui brille en solo dans la nuit Le Brexit n’est pas un bout de chemin Pas le terminus qui se gave de pas sens dessus dessous  Le Brexit n’est pas une culotte  Pas un drap  Pas un drapeau Ni un string qui ne pèse que dalle

 Le Brexit EXISTE Et elle est une spirale  Une chaine aux maillons déchainés Le Brexit est une fermeture éclair qui laisse voir l’orage sans jupon de pluie Le Brexit est une installation contemporaine  Un verre à pied qui marche vers l’ivresse Le Brexit est UNE PERFORMANCE ARTISTIQUE

Le Brexit N'EST PAS BÊTE Ça excite le coq gaulois L’aigle américain Ça excite le tigre indien La Vache du Népal Le grand Koudou du Zimbabwe Le Brexit excite le panda chinois Le kangourou australien L’éléphant ivoirien Le condor du Chili Le morpion haïtiano belge La gazelle de Malawi La girafe de Tanzanie L’orgue du Bahamas  Le Brexit excite le criquet mexicain Donne des ailes à la libellule du Japon Le Brexit excite le tigre du Bengale L’orang-outan indonésien Et ben non

Le Brexit n’est pas bête  L’Oryx du Quatar La tortue du Viet Nam Le Lou d’Italie Le Dauphin de la Grèce ainsi de suite Ainsi va Le Brexit d’un continent à l’autreLe Brexit est un état second  Un pas suspendu dans l’ascenseur Une jambe en l’air Un phénomène naturel Une sensation Une dissonance Une interférence Une déflagration  Une exception  Un hapax  

Le Brexit n’est pas un extincteur de feu ni une fuite d’eau dans les vannes du monde Le Brexit n’est pas une fiction C’est même pas un roman Le Brexit n’est pas un drame Shakespearien  Malgré le coup de théâtre  Malgré le coup de tête

 Le Brexit n’est pas un train de vie Pas un Eurostar C’est pas un plan B Pas un deltaplane Le Brexit n’est pas un avion  C’EST MÊME PAS  UN CRASCH

Le Brexit n’est pas une panne de pneu Pas un chavirement effectué avec panache dans la nuit

Le Brexit n’est pas une crise de nerfs Pas une crise cardiaque malgré la respiration artificielle Malgré le bouche à bouche des puissants à bout de souffle

Le Brexit n’est pas un outil de bureau  Pas un travail manuel Le Brexit n’est pas de la masturbation Pas du porno pour maman Pas une taie d’oreiller avec des motifs à fleurs

Le Brexit n’est pas un lit douillet Pas un pli sur une page blanche Le Brexit n’est pas une rature Ni une faute de gout 

 LE BREXIT EST UN PHÉNOMÈNE LITTÉRAIRE

LE PLUS BEAU

LE PLUS GRAND

LE PLUS DÉLIRANT

LEPLUSBEAULEPLUSGRAND

PHÉNOMÈNE

LITTÉRAIRE

DE TOUS LES TEMPS

*

Voici un extrait sonore :

 

« Le Brexit », intro, interprété par James Noël, accompagné de Mark Mulholland.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.