Jean-Charles Duboc
Abonné·e de Mediapart

263 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 déc. 2013

Lettre humoristique à Edwy Plenel

Jean-Charles Duboc
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Les aventures de « Tin-tinne » et de « l’Ami-râle Pad-Ock »  (IV)

AVERTISSEMENT : Les noms de lieu et des acteurs de ce billet humoristique ne désignent absolument personne en particulier.

Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    

En guise d’avertissement à tous les « Krétins stratosphériques », tous les « Agités-para-phrénik », tous les « Pygmées intellectuels », on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou humoristique ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !

Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

Cher « Tin-tinne »,

 Je suis de « mauvais poil » !...

Mille sabords !...

Je suis de « mauvais poil » parce que je n’admets pas que le ministère des finances essaie de te museler – de te faire disparaître ?... – alors que j’ai mis en ligne des notes sur MEDIAPART sous le pseudo de « Capitaine Haddock » ou encore de « l’Ami-râle Pad-Ock » !...

Tonnerre de Brest !...

J’ai bien pris connaissance du texte « Presse en ligne: les ministres interpellés », du 20 décembre 2013, qui explique que l’administration fiscale désire appliquer une TVA à 19,6 %, c’est-à-dire installant une distorsion de concurrence par rapport à la presse imprimée taxée à 2,1 %.

Absolument injustifiable !...

De plus, j’ai comme l’impression que les deux inspectrices qui sont venues te voir ne réalisent pas que tu as une « bombe thermonucléaire politique » entre les mains et qu’elles font tout pour taper sur le détonateur !...

En effet, elles semblent ignorer que sur le site MEDIAPART se trouvent les courriers que j’ai adressés, depuis 1998, aux différents ministres des finances au sujet du détournement, par « Mythe-Errant », des 3,5 milliards de dollars d’indemnités de la guerre du Golfe de 1991 !...

Je me dois de faire un rappel pour les lecteurs qui ne connaissent pas cette affaire absolument ahurissante.

Il faut savoir, en effet, qu’au titre de l'indemnisation des dépenses militaires de l'opération Tempête du Désert, les USA ont reçu du Koweït 13,5 milliards de $, le Royaume Uni 1,4 Md$, la Turquie 1,4 Md$, l'Égypte 970 millions de $, le Zaïre 20 millions de $, et que 6,89 milliards de $ ont été attribués en "dépenses extraordinaires et d'urgence". (Courrier International du 28 novembre au 2 décembre 1998).

Et rien pour la France ?...

D’après une information que j’ai eue en novembre 1997, l’argent aurait été détourné par « Mythe-Errant » et quelques complices !...

La première réaction d'incrédulité passée, j'ai pu faire, un peu plus tard, une confirmation de cette information au plus haut niveau de l'État-major des Armées.

En effet, par mes activités professionnelles de commandant de bord B747 à « Air Transe », et associatives, en tant que président du laboratoire d’idées les « Clippers de Normandie », j’étais en contact avec de très hauts gradés de l'État-major de la Marine nationale, et de l'Armée de l'Air.

J’ai été immédiatement révolté, car ces indemnités de guerre sont celles du sang de nos soldats !...

Tonnerre de Brest !...

Une réunion a eu lieu le 19 janvier 1998 à la Brigade de Contrôle et de Recherche (BCR), de la Direction Générale des Impôts, à l'Hôtel des Finances du Havre, pour déposer cette information sur un détournement que je savais supérieur à un milliard de dollars.

Elle a été enregistrée par « Pascal Ajour » et « Bernard Bon », inspecteur et contrôleur à la Brigade d'Intervention Interrégionale de Lille, ainsi que par « Philippe Coi-l’eau » et « Michel Mare », contrôleurs divisionnaires à la Brigade de contrôle et de recherche (BCR) du Havre, dépendante de la Direction Nationale des Enquêtes Fiscales (DNEF).

Afin de ne pas laisser moisir ce dossier dans un tiroir, j’ai envoyé ensuite un courrier :

1/ Le 22 février 1998, à la BCR du Havre ;

2/ Le 02 juin 1998, à « Jean-Pascal Beau-fret », Directeur Général des Impôts.

Ce courrier a été envoyé pendant la première journée de grève des pilotes de ligne de la compagnie « Air Transe », pendant le Mondial de Football.

J'étais en contact constant, à l'époque, avec des collègues de promotion responsables du Syndicat National des Pilotes de Ligne ;

3/ Le 08 juin 1998, à « Déesse-Kha », ministre de l'Économie des Finances et de l'Industrie.

Ce courrier a été faxé, lors de la première journée de la deuxième semaine de la grève des pilotes, au ministre mais aussi à une grande partie de la Presse.

Il avait été entendu, auparavant, avec « Jean-Charles Corps-Bête », président du Bureau « Air Transe » du SNPL, que si la Direction de la compagnie déclenchait une forte offensive dans la Presse et les Médias, le SNPL allait lâcher sur les ondes, en mondovision, l'information du vol des indemnités de la Guerre du Golfe par l'Arsouille.

L'effet était garanti. La grève s'est arrêtée dans la nuit du 8 au 9 juin. Nous avons été tous très surpris de la rapidité de la capitulation en rase campagne du gouvernement.

Le dossier était vraiment très chaud ;

4/ Suite à ce courrier, et à l'arrêt de la grève, j'ai reçu le 6 juillet 1998, un courrier de « Bernard Paie-hisse » », du bureau CF 1 de la sous-direction du Contrôle Fiscal à la Direction Générale des Impôts, qui m'informait que « je comprendrais que la règle légale du secret fiscal ne me permet pas d'être informé des suites des faits dont j'ai avisé les services fiscaux du Havre ».

En bref, j'ai le devoir de payer des impôts, la possibilité d'être contrôlé fiscalement, mais pas de demander des comptes sur la gestion de l'État, s'il y a des anomalies ;

5/ Le 29 août 1998, de nouveau à « Déesse-Kha » ministre de l'Économie et des Finances ;

Ce courrier demande au ministre de transmettre les résultats de l'enquête au SNPL. Sans réponse ;

6/ Le 23 novembre 1998, encore à « Déesse-Kha ».

Je réitère ma demande sur l'enquête en cours en précisant que « Bernard Paie-hisse », de la sous-direction du Contrôle Fiscal, responsable du dossier, m'a confirmé que je n'ai pas accès aux résultats de cette enquête. Sans réponse ;

7/ Le 27 décembre 1999, à « Christian Sauté », ministre de l'Économie et des Finances.

Je demande simplement que le ministère me communique la somme reçu par la France au titre des indemnités de la Guerre du Golfe. Sans réponse ;

8/ Le 21 février 2000, de nouveau à « Christian Sauté », sous forme d'une lettre ouverte envoyée à la Presse. Question identique, toujours sans réponse ;

9/ Le 3 avril 2000, à « Laure-rend Fafa », ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, sous forme d'une lettre ouverte. Sans réponse.

10/ Le 20 juillet 2000, à « Laure-rend Fafa », une nouvelle fois, et toujours sans réponse ;

11/ Le 20 avril 2006 à « Thierry Breu-thon », ministre de l’Economie et des Finances où je l’informe que cette affaire pourrait être liée à l’apparition du « Groupe de pression à caractère terroriste AZF »

Petit succès avec le déclenchement de l’affaire Clearstream quelques jours après;

12/ Le 20 juin 2008, à « Christine Regarde-là », ministre de l’Economie ;

13/ Le 14 août 2009, de nouveau à « Christine Regarde-là », sans réponse ;

14/ Le 12 mai 2010, encore à « Christine Regarde-là » et toujours sans réponse !...

En fait, je n’ai jamais eu de réponse, en 15 ans, d’un ministre des Finances sur ce détournement de fonds !...

Fort heureusement, je suis rentré en contact avec « L’Invraisemblable Ignoble Infreequentable » qui a rédigé un roman intitulé « Opération Juliette-Siéra », lequel raconte comment les fonds de la guerre du Golfe ont été placés dans un trust à Londres, puis récupérés dans le grand emprunt 2010 !...

Dans ce roman, l’hypothèse développée est que « Mythe-Errant » a détourné les fonds en question pour porter un coup définitif à l’ultralibéralisme financier !...

Serait-ce stupéfiant de la part du « Florentin » ?...

Pour ma part, je privilégie l’hypothèse mafieuse, bien je n’ai pas d’idée précise sur les voyous qui ont fait le coup car l’organisation dépassait « Mythe-Errant », lequel n’a pu que suivre, en acquiesçant.

Il y a plusieurs célébrités qui ont pu prendre la direction de l’affaire comme, par exemple, le « chimpanzé-en-rut-du-Soft-y-tel », « Bernard Attila », « Laure-rend-Fafa », ou d’autres encore…

Car c’est quand même curieux cette affaire de l’appartement à 7 millions d’euros du fiston de « Laure-rend-Fafa » !...

D’où vient le pognon ?...

Ce n’est pas MEDIAPART qui pourrait se payer un siège social à 7 millions d’euros, surtout après le redressement fiscal sur trois ans qui vous attend !...

Bizarre !... Bizarre !...  Comme pourraient dire les policiers « Du-Mont et Du-Pont » !...

Car il faut que tu saches que le dossier du détournement des indemnités de la guerre du Golfe était sur le bureau du préfet de la « DS-Thé » dès le milieu 1998.

Et puis, maintenant, il doit être en bonne place dans les dossiers ultra-sensibles de la « DCR-Hips !.. » (tous bourrés, de voir un tel bordel) !...

Fort heureusement, les Du-Mont et Du-Pont vont arriver au bon moment pour mettre les pinces aux voleurs lorsque nous les aurons identifiés !...

Enfin !...

Mille millions de mille sabords !...

Tout cela est repris sur mon blog « Alerte éthique », spécialement dédié à cette affaire : http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

Et n’imagines pas que je suis un « antisocialiste primaire » !...

Tonnerre de Brest !...

Je m’attaque simplement à la corruption de nos élites, à gauche comme à droite !...

D’ailleurs, j’ai mis une note intitulée « Demande de prime d’aviseur sur le trafic de diamants de « Gys-Car-Le-Viandard », au sujet d’un vieux mafieux de droite !...

Et celui-là, j’aimerais bien l’avoir à mon tableau de chasse !...

Il trônerait bien dans mon salon !...

Tonnerre de Brest !...

Car, de la même façon, je n’ai jamais eu de réponse de Bercy sur la véritable affaire des diamants de « Beau-Kassa »!...

J’ajoute, qu’afin d’éviter toute interprétation hasardeuse, tu peux découvrir un aperçu de ma sensibilité politique ici.

Pour revenir à la guerre du Golfe, il faut savoir que la demande de prime d’aviseur que j’ai faite, suite à mon dépôt d’information, lève la prescription des dix ans ; il est encore temps de transmettre le dossier à la justice.

Cette demande de prime d’aviseur se monte à 1% des 7,3 milliards d’euros détournés, en valeur 2010, soit 73 millions d’euros.

Une très grande partie, c’est-à-dire 72,8 millions d’euros, est destinée à la création de la « Fondation division Daguet », laquelle aura pour objet d’indemniser nos soldats tués ou blessés en opération.

En fait, j’ai l’intention de ne garder que l’équivalent d’une année de salaire d’un inspecteur général des finances. C’est tout à fait raisonnable, puisque, depuis 1998, je fais leur travail qui consiste souvent à récupérer des fonds non-encaissés !...

Et puis, il faut quand même que, pour sa retraite, « l’Ami-râle Pad-Ock » puisse se constituer une sérieuse réserve de Loch Lomont !...

Mille sabords !...

Enfin, puisque tu es en contact avec deux charmantes inspectrices des impôts, peut-être pourras-tu obtenir une réponse à cette fameuse interrogation : « Où sont passées les indemnités de la guerre du Golfe de 1991 ?... ».

Tu risques d’avoir du succès, mais tu n’auras aucune réponse, ni de Bercy, ni des inspectrices. Celles-ci deviendront subitement muettes comme le sont devenus les quatre inspecteurs à qui j’ai transmis le dossier et qui ont été persécutés par leur hiérarchie.

D’ailleurs, « Michel Mare », contrôleur divisionnaire à la Brigade de contrôle et de recherche du Havre, y a, apparemment, laissé sa peau !...

Tandis que « Philippe Coi-l’eau » a dû s’arrêter en raison du harcèlement de ses supérieurs qui lui ont reproché de « connaître trop de monde ! » … Il a été mis dans un placard, puis recasé dans une perception de Haute-Normandie après avoir menacé de saisir les syndicats.

Quelle honte !...

Et oui, Bercy et sa haute hiérarchie musèle les inspecteurs trop curieux, ceux qui font leur travail.

Comme ils essaient de faire taire les journalistes qui ne sont pas ῝aux ordres῝ !...

Mais il y a d’autres méthodes : il suffit que tu te rappelles les suicides de Pierre Bérégovoy et François de Grossouvre.

Les crapules sont prêtes à tout, et c’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’apporter au public un peu plus d’information sur cette affaire qui signe le développement d’un « totalitarisme mafieux », lequel peut très bien évoluer vers une dictature.

C’est l’objet de ce courrier.

Pour terminer, cher « Tin-tinne », si tu passes par mon petit village du Pays-de-Caux, sache qu’il y a une bouteille de Loch Lomont, mon nectar favori, qui t’attends !...

Mille millions de mille sabords !...

Joyeux Noël à toi et à ton équipe !...

« L’Ami-râle Pad-Ock »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Perquisition chez Trump : les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel