Métropole NCA : un pouvoir d'achat pas si préservé que cela !

Il était demandé lors du conseil métropolitain de fixer les taux de fiscalité directe locale pour l'année 2021. Le maintien de la taxe créée en 2018 et l'augmentation des tarifs des services publics métropolitians ne plaident pas en faveur de la préservation du pouvoir dachat des habitants.

Il était demandé lors du conseil métropolitain du 9 avril 2021 de fixer les taux de fiscalité directe locale pour l'année 2021... 

Je suis intervenu au nom du groupe écologiste :

Nous lisons dans cette délibération « que la métropole entend poursuivre son objectif de modération fiscale, en maintenant ses taux de fiscalité directe locale, afin de préserver le pouvoir d’achat de ses habitants »…

Nus avons cru que c’était Pierre-Jean Chalençon qui avait rédigé la délibération et que c’était un poisson d’avril !

Nous rappelons que vous avez créé, Monsieur le Président, en 2018, une nouvelle taxe : la taxe métropolitaine sur le foncier bâti. Cette initiative avait d’ailleurs suscité un commentaire sévère de la part d’un certain Éric Ciotti. Je cite : « Nice est aujourd'hui la métropole la plus endettée de France et celle où les impôts ont le plus augmenté en 2018. »

Et dans la délibération que vous nous présentez aujourd’hui, juste après votre ode au pouvoir d’achat, vous annoncer fièrement « maintenir le taux intercommunal de [cette] taxe foncière sur les propriétés bâties à 6,40 %, pour l’année 2021 ».

Et comme cette augmentation maintenue depuis maintenant 3 ans s’accompagne d’une hausse des tarifs des service publics métropolitains (comme vient de le démontrer mon collègue Fabrice Decoupigny lors de la délibération précédente), nous ne sommes pas bien sûr que le pouvoir d’achat des habitants de la métropole soit si préservé que cela !

Réponse :

Christian Estrosi nous a reproché de reparler de l’exercice 2018 qui lui semble très lointain : « Un jour, ils nous reprendront même sur 1860 et la gestion par François Malausséna et l’évolution de la fiscalité depuis. Bientôt, nous sommes passés à une autre ère et un autre siècle… »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.