Nice : un nouvel hôtel de police pharaonique

Lors du conseil municipal de Nice du 31 juillet 2020, Juliette Chesnel-Le Roux est intervenue, au nom du groupe écologiste, contre le projet de construction d'un hôtel de police mutualisé à la place de l'ancien hôpital Saint-Roch.

Il était demandé au conseil municipal de Nice du 31 juillet 2020 d'autoriser le lancement des études préalables d’avant projet sommaire à la construction d'un hôtel de police mutualisé, à la place de l'ancien hôpital Saint-Roch...

Juliette Chesnel-Le Roux est intervenue au nom du groupe écologiste :

Notre groupe Europe Écologie-les Verts, lors de la précédente mandature, s’est déjà largement prononcé contre ce projet. Très simplement, parce que son coût est démesuré.

En octobre 2017, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, avait annoncé une participation potentielle de l’État de 70 millions d’euros, le reste, soit 85 millions d’euros, restant à la charge des collectivités locales.

Notre hôtel de police mutualisée de 14 000 m² va coûter 155 millions d’euros ! Vous citiez Talleyrand : « quand je me compare, je me console ». Eh bien, comparons ! L’hôtel de police de Lyon de 18 000 m² au Mont Luc a coûté 31 millions d’euros. Celui de Nîmes, de 8 200 m2 : 14 millions d’euros. Celui de Lille Sud, surface 18 130 m² : 45 millions d’euros.

Par ailleurs, l’un des problèmes majeurs du feu hôpital Saint-Roch était son accessibilité qui ne permettait pas une déserte métropolitaine ni départementale. Ce fût l’un des critères principaux pour installer les urgences à Pasteur... L’hôtel de police le plus cher de France sera donc difficile d’accès !

Quid de Auvare ? Pourquoi ne pas en faire l’hôtel de police mutualisé ? Pas de foncier à acheter, parfaitement desservi... Lançons plutôt les études pour un beau et fonctionnel hôtel de police à Auvare ! Tout le monde y gagnera : les policiers, et les contribuables.

Nous voterons Contre

Réponse :

Anthony Borré a donné cette réponse : « Dans le cadre des études qui ont été menées et qui continueront d'être menées, la dimension de la circulation est évidemment prise en compte. Je ne crois pas que l'accessibilité de Foch et Auvare soit plus simple que celle de l'ancien hôpital Saint-Roch. [...] Bien entendu, ce projet est coûteux. En réalité, la police municipale est aujourd'hui logée dans de bonnes conditions, place de la Libération. Si monsieur le maire a souhaité mener ce projet, c'est pour avoir une mutualisation plus forte entre la police municipale et la police nationale. [...] Mais c'est surtout pour nos policiers nationaux. Si nous avions attendu après l'État pour loger convenablement nos policiers nationaux, le mandat se serait passé sans qu'un tel projet se soit réalisé. »

Christian Estrosi a ajouté : « Vous comparez avec un commissariat au Sud de Lyon ! Vous ne prenez pas en compte, dans le coût, la surface qui est plus importante, le fait que c'est un hôtel de police mutualisé, le coût du centre d'hypervision, le fait qu'il y a une tranche de logements destinés aux policiers nationaux... Il y a aussi, dans les études, du stationnement en souterrain de prévu pour les besoins de l'hôtel de police lui-même et pour les riverains du quartier. [...] On a fait, avec les service de l'État, une évaluation sur les terrains d'Auvare. Et il se trouve que cette évaluation, pour le même programme, est plus coûteuse. »

Inutile de préciser que les conseillers municipaux n'ont jamais été informés, et encore moins destinataires, de cette évaluation !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.