Concertation sur la place Île de Beauté, à Nice : nous déposons une contribution

La métropole de Nice Côté d'Azur a lancé une concertation publique afin de présenter les enjeux et les grandes orientations pour la place Île de Beauté et la rue Cassini. Dans ce cadre, les six élus du groupe écologiste ont déposé une contribution.

La métropole de Nice Côté d'Azur a lancé, du 21 septembre au 11 octobre 2020 inclus, une concertation publique afin de présenter les enjeux et les grandes orientations pour la place Île de Beauté et la rue Cassini...

Dans ce cadre, les six élus du groupe écologiste ont déposé la contribution suivante :

1/ Les écologistes soutiennent la deuxième option proposée, soit 40 % d'espaces dédiés aux voitures et aux bus et 60 % d'espaces dédiés aux modes doux. Ces modes de transports doux répondent aux besoins présents et sont adaptés à la cité de demain puisqu'ils permettent une mobilité apaisée. La voie de bus dédiée est nécessaire afin que ceux-ci puissent circuler avec fluidité, répondant ainsi aux besoins des usagers.

2/ Parallèlement, nous réitérons notre projet de mise en place d’une navette maritime qui circulerait entre Nice et Monaco, comme annoncé dans notre programme lors des élections Municipales. L’intermodalité est essentielle pour offrir à chacun un mode de déplacements adapté à ses besoins et réduire ainsi les émissions de CO2.  

3/ Nous demandons que la place Île de beauté et les abords de l'Église Notre-Dame du Port de Nice deviennent des zones 30 : cela favorise la réduction de la pollution, du bruit et est gage de davantage de sécurité pour les riverains.

4/ Les canicules l'ont démontré, la végétalisation est essentielle pour atténuer la fréquence et les pires effets des canicules à venir. Nous demandons que cette végétalisation repose sur des espèces à ombrage offrant un agrément non négligeable pour les riverains et promeneurs.

5/ Enfin, nous demandons à ce que des bancs publics soient installés sur la place de l'Île de  Beauté, pour remettre de la convivialité au cœur du quartier et de la ville. Les bancs sont bien sûr essentiels pour nos concitoyens les plus âgés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.