Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

395 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 oct. 2021

Bus à haut niveau de service Nice centre-ville : contribution déposée !

La métropole de Nice Côte d'Azur a organisé une concertation publique sur le bus à haut niveau de service Nice centre-ville. Dans ce cadre, le groupe écologiste a déposé une contribution.

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La métropole de Nice Côte d'Azur a organisé une concertation publique sur le bus à haut niveau de service Nice centre-ville, du 29 septembre au 28 octobre 2021 inclus...

Inscrite dans le schéma directeur des transports 2040, la création de la ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) de Nice centre-ville vise à alléger la ligne 1 de tramway et à réorganiser un secteur qui a atteint son maximum de capacité. Il est prévu que cette ligne relie la place Fontaine du Temple au Palais des Expositions.

Dans ce cadre, le groupe écologiste a déposé la contribution suivante :

1/ Le projet évoque un « tracé à l’étude » entre Albert 1er et le Palais des Expositions... Il n’est pas expliqué précisément ce que cette mention signifie. Quoi qu’il en soit, il est évident que le BHNS doit desservir soit le Palais des Expositions, soit a minima l’arrêt de tram’ « Opéra-Vieille ville » (il ne faut donc pas l’arrêter à « Albert 1er/Verdun » qui n’a pas de connexion avec la ligne de tramway).

2/ L’objectif affiché est de « diminuer la pollution avec un mode d’alimentation décarboné (électrique ou à hydrogène) ». On annonce ainsi 14 bus décarbonés. Pour avoir de véritable bus entièrement décarbonés, il faudrait soit s’équiper de bus électriques alimentés à 100% par des énergies renouvelables, soit choisir des bus à hydrogène 100% vert.

3) Pour la partie Gambetta Sud, le projet prévoit d’insérer le site propre du BHNS en bidirectionnel côté ouest tandis qu’une piste cyclable bidirectionnelle est aménagée côté est.

Par contre, pour la partie Gambetta Sud, il est indiqué que « l’élargissement de la chaussée se fait par une réduction du trottoir ouest afin d’insérer 2 voies réservées au BHNS et aux vélos et de maintenir la circulation des véhicules particuliers en double sens dans la partie axiale de la chaussée. Les voies bus ouvertes aux cycles doivent disposer de bordures franchissables pour permettre aux bus de doubler les cyclistes en toute sécurité. » Dans cette configuration, la voie censée accueillir les bus et les vélos n’est large que de 3,5 mètres (alors qu’une voie de bus sans vélo fait 3,25 mètres). Une telle organisation semble accidentogène puisque les bus ne pourront dépasser les cyclistes qu’en se déportant sur la voie où rouleront de nombreuses voitures ! Et il est même prévu des aires de stationnement et de livraison sur le trottoir côté est !

Il est donc préférable de prolonger, à Gambetta Nord, la piste cyclable en site propre de Gambetta Sud. Rappelons que, lors de la présentation du plan de végétalisation de la ville, le 28 février 2019, Christian Estrosi avait promis des pistes cyclables en site propre sur toute la longueur du boulevard Gambetta…

À défaut, il faudrait au moins prévoir des voies bus/vélos d’au moins 4,2 mètres de large afin de permettre les dépassements des cyclistes en toute sécurité.

4/ Afin de favoriser l’intermodalité, il conviendrait de prévoir dans les BHNS plusieurs emplacements pour les vélos.

5/ Il faudrait que les 63 arbres qui seront supprimés côté ouest de Gambetta Nord soient transplantés ou compensés.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières