Mais combien va coûter le Grand départ du Tour de France aux contribuables ?

Lors du conseil municipal de Nice du 31 juillet 2020, je suis intervenu pour demander le coût total du Grand départ du Tour de France qui se déroulera à Nice.

Dans le cadre due l'organisation du Grand départ du 107e Tour de France qui se déroulement du 29 au 31 août 2020, à Nice, il était proposé au conseil municipal du 31 juillet 2020 d'approuver les conventions avec la région, le département et la métropole Nice Côte d'Azur.

Je suis intervenu au nom du groupe écologiste :

Vous donnez très précisément le montant des subventions demandées à la région (500 000 euros) et au département (500 000 euros) mais vous ne fournissez pas le plan de financement. Combien tout cela va coûter aux contribuables ?

Vous aviez annoncé, le 16 octobre 2019, un coût de 2 millions d’euros. Cinq jours plus tard, le journal Libération vous avait contredit et annonçait 3,55 millions d’euros. Et dans les conventions jointes en annexe à cette délibération, on évoque désormais un « montant subventionnable » de 5 632 960 euros TTC…

Dans sa réponse, le maire ne m'a donné ni le plan de financement, ni le coût total de cet événement. Il égrène une série de dépenses qui semblent néanmoins confirmer que la facture finale pour les contribuables ne sera ni de 2 millions, ni de 3,55 millions mais plutôt de 5,63 millions d'euros :

- 750 000 euros pour les droits et les dispositifs de communication ;

- 210 000 euros pour la campagne de promotion dans les médias ;

- 480 000 euros pour les programmes d’hospitalité et de marketing ;

- 2 110 800 euros pour l'organisations et les dispositifs techniques ;

- 1 500 000 euros pour les opérations annexes ;

- 500 000 euros pour la logistique ;

- 500 000 euros pour la présentation des équipes ;

- 500 000 euros pour les opérations de communication et d’animation.

Christian Estrosi se montre beaucoup plus clair sur les retombées économiques qui ne sont pourtant, elles, que des estimations : « Nous escomptons des retombées de 50 et 60 millions d'euros dans l'économie locale ». Bien évidemment, il ne donne aucune précision sur le mode de calcul qui lui permet d'aboutir à un tel chiffre ! Il faut donc le croire sur parole. Et, très curieusement, le 16 octobre dernier, le même Christian Estrosi estimait les retombées entre 26 et 30 millions d'euros... Les retombées économiques auraient donc subitement doublé, malgré le Covid ?

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.