"La Saison culturelle des chrétiens d'Orient" serait une croisade Siences'po-catho

En 2016, à l'Institut du Monde Arabe, une réunion (valorisant une dame kurde présidant une fouille française dans l'Iraq-nord sous contrôle kurde) s'est tenue sous la présidence de Mgr Gollnisch. Il faut mettre en valeur Sébastien de Courtois (Sciences'po), Alain Desreumaux (syriacologue) et d'autres chercheurs agréés par la coterie catholique de l'Oeuvre d'Orient.

En préambule, Jack Lang annonce qu'une Exposition de photographies sur les chrétiens d'Orient se tiendra à l'automne au Petit Palais. Peu après, la documentaliste de l'Oeuvre d'Orient, aiguillée par le moine syriaque orthodoxe Roger Akrass, me contacte au sujet de mes 80.000 photos, 500 videos, enregistrements, etc.« Chabrier-C.H.R.I.S.T.O.S-arabesques ».

J'envoie alors la liste de mes videos et photos et une proposition d'exposition de photos à cette documentaliste et à la documentaliste du Petit Palais (pièces jointes). A l'automne, pas d'exposition ! Ils ont dû constater que seul Chabrier a les diplômes, les études de terrains et les documents concernant la Route de la Soie jusqu'au Kazakhstan, parce qu'il y a consacré (1951sq) toute sa vie d'orientaliste diplômé passant par Langues'orientales (étudiant puis enseignant) les Sorbonnes (id) et le CNRS (élu D.R. puis dégradé par une main anonyme).

En septembre 2017, est diffusé Saison culturelle des chrétiens d'Orient, programme d'une croisade catholique sur l'Orient avec un fanariote et un musulman (comme avec le pape).

Gollnisch a puisé dans le cheptel papiste (froqué ou moins froqué).

Desreumaux (bon syriacologue ignorant les langues vernaculaires) fait des accès hystéromorphes face à l'antériorité d'un demi-siècle de Chabrier qui a étudié et filmé les sites avant l'invasion kurde.Ses disciples semblent ne pas admettre qu'un prêtre ceint d'une ceinture rouge est un évêque, même à Ormia (Azerbaidjan de l'Ouest et non Kordestan) où l'on parle azeri et urmujnaï.

Josph Yacoub (Sc'po) rève d'une Union assyro-chaldéenne des rites chrétiens syriacophones.

Emmanuel Pattaq (dominicain) natif de Qaraqosh y a depuis 1972 passé moins de temps que Chabrier qui y a capté l'Assomption 1972, la Résurrection 1973 et des dizaines de vidéos.

Sébastien de Courtois (Sciences'po) a un demi-siècle de retard sur Chabrier en ce qui concerne la présence à Mor Gabriel, monastère syriaque orthodoxe du Turabdin en Turquie, découvert par Chabrier quand Midyat était syriaque à 98%. Maintenant Midyat est islamo-kurde à 98%. Au début, Courtois citait Chabrier tel un modèle à imiter. Mais depuis qu'il collabore avec Gollnisch et Desreumaux et qu'il produit une émission sur les chrétiens d'Orient à France-Culture, il euthanasie délibérément Chabrier tout en essayant de lui soutirer des photos des années 1950-1960. Et, à l'occasion de cette Saison il s'impose aux Langues'o dans un rôle que les Langues'o auraient pu confier à Chabrier.

La Saison élude les 80.000 photos, 500 vidéos des divers rites, musiques et films dc Chabrier et les inquisiteurs ont préféré un essai sur icône et une chorale catho-chaldéenne de banlieue.

Il reste à trouver des personnalités en vue de l'inauguration. Pour la France, Macron,  qui a fustigé l'antisionisme cher aux chrétiens d'Orient, s'impose ès qualités de président de la république française. Du côté oriental, le nombre des martyrs chrétiens devrait donner la primauté à un patriarche arménien. Mais nous sommes dans un système plus politique que religieux. Cherchons un chef d'Etat ! Nasser et Saddam Husayn ont favorisé les coptes et les chaldéens ? Ils sont morts ! Bashar al-Asad a protégé les chrétiens de Syrie ? Veto ! Kameneî cautionne le statut des chrétiens d'Iran ? Jamais ! Le général Michel Aoun ? libanais maronite militant, président de la république libanaise, est adopté ! On remarquera que les maronites liés au Vatican, excellents et utiles défenseurs de leur identité chrétienne face à l'islam, ne sont ni connaisseurs, ni admirateurs du monde chrétien qui survit à l'Est de Damas et d' Alep face aux pressions islamiques et notamment kurdes.re

Conclusions à propos du programme édité de la Saison culturelle des chrétiens d'Orient

(On verra après inauguration pour l'exposition 2000 ans d'histoire hébergée par l'I.M.A.)

Des institutions et fonds publics ont ainsi favorisé un festival catholique dont les élus s'estiment seuls aptes à parler d'un Orient chrétien, et favorisent, au plan de leur Saison culturelle, les ralliés au Vatican, tout en minorant ou ignorant les autres rites notamment arménien apostolique, assyrien orthodoxe, grec-roum-orthodoxe, syriaque orthodoxe et les divers protestants. Cette Saison culturelle des chrétiens d'Orient amplifie donc la tendance des protagonistes et médias catholiques à considérer que les catholiques, leur pape infaillible, leurs ralliés et leurs alliés des Sciences politiques doivent avoir le monopole des recherches, présentations et représentations concernant les chrétiens de l'Est et de l'Orient.

La définition originale de l'Oeuvre d'Orient : Les chrétiens de France au service des chrétiens d'Orient, semble ici appliquée avec restriction mentale.

On se demande alors quel est l'intérêt, notamment de l'Institut du Monde Arabe et de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, à encourager l'attitude hautaine et discriminatoire de protagonistes du catholicisme et de ses ralliés, et ce au détriment d'autres chercheurs plus objectifs (respectant au moins tous les chrétiens), plus diplômés, plus expérimentés, connaissant mieux et depuis plus longtemps les terrains ruraux (et non seulement les bibliothèques, patriarcats et archevéchés), et ayant accumulé une documentation plus importante.

En corollaire, on remarquera l'ingratitude des institutions à l'égard de certains chercheurs qu'elles ont consacrés, utilisés, puis ignorés et rejetés (au nombre desquels figure Chabrier).

Le C.N.R.S. a trafiqué mon élection au grade de directeur de recherche et n'a pas facilité l'édition de mes travaux. A cette époque triomphaient les islamolâtres et convertis soufis. Je dois éditer à mes frais sous marques C.H.R.I.S.T.O.S-arabesques.

-Mes collègues de Paris-Sorbonne où j'ai fondé le séminaire des langages musicaux, ont, en échange d'invitations à pérorer sous les palmiers tout en euthanasiant l'auteur des méthodes, vendu mes thèses à des Libanais qui ont ainsi pu parasiter, s'exhiber et triompher.

-Les Langues'orientales, connaissant mon cursus et ma documentation n'ont pas encore réagi à mes propositions de création d'une Unité universitaire et favorisent la lignée Sciences'po.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.