Faudrait quand même pas nous prendre pour des gogos.

Que la fortune et la moralité de ce monsieur méritent d'être auscultées... c'est bien la moindre des choses.  
Au nom de quoi faudrait-il qu'il échappe à notre suspicion ?
Car nous sommes suspicieux.
Surtout Maurice.
(Maurice pense que toute fortune matérielle privée est le fruit d'un esprit malin. Et vous... qu'en pensez-vous ?)

Mais en fait, peu importe.
La véritable affaire, le véritable scandale qui devraient nous occuper est bien plus intéressant.

Au nom de quoi faudrait-il que nos activités de découverte, d'échange, de partage, nos curiosités, nos indignations, nos enthousiasmes, nos engueulades et nos amours numérisés, enfin toutes ces choses qui font maintenant partie de notre humanité quotidienne soient l'objet d'un quelconque commerce par je ne sais quels margoulins ?
Qu'il s'appellent Google, Niel, Facebook ou que sais-je encore ?
N'y aurait-il pas là encore quelque matière à suspicion ?
Car nous sommes suspicieux.
Surtout Félix.
(Félix pense que nous avons là de nouveaux droits à conquérir. C'est à dire de nouveaux espaces à libérer, à soustraire de la rapacité des esprit malins. Pour en faire des espaces de liberté collective, accessibles à tous, des espaces publics, gratoches. Et vous qu'en pensez-vous ?)



- Tu aurais pas tourné un peu Front de gauche Félix ? voire... communiste... même !?

- Mais enfin Maurice tu sais bien que je moi, je suis pour, pour la mondialisation... qu'est-ce que tu racontes ?

- Ah oui... c'est vrai... oui et puis... avec l'internet... tout ça...

- Oui... Principe de réalité.

- Putain ! on dirait du Cahuzac !

- Ne fais pas ton Mélenchon... les choses ne sont heureusement pas si simples.

- Avec toi c'est bien, comme le futur, la castagne a toujours de l'avenir.

- Radieux.

- Comme la nouvelle année ?

- Et bien... on va la souhaiter aussi bonne que possible à tout le monde.

- D'accord... c'est pas gagné mais pour notre première sortie depuis quelques semaines on peut pas faire moins.

Bonne année à tous.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.