La "fête du travail" vue par Google

La fête du travail vue par Google. Peut-on s'étonner de la façon qu'a la multinationale de (ré)écrire l'Histoire.

Tout les métiers sont représentés, on a même pensé aux masques sur les visages. Rien n'est oublié, bien qu'on puisse éventuellement s'étonner de l'absence de gros cigares, de vestes de Wall Street, de métiers du tertiaire et de représentants des "forces de l'ordre" dans ce dessin. C'est peut-être une façon de suggérer que ces métiers sont inutiles ou qu'ils ne contribuent en rien à l'intérêt commun. Un oubli de taille, les briseurs de grèves de l'agence Pinkerton et les scènes de violences policières contre les prolétaires qui manifestaient dans les rues de Chjcago pour la journée de huit heures. On était le 1er mai 1886. Comment s'étonner de la remise en cause des théories sur l'évolution quand on voit à quelle sauce Google assaisonne la vérité historique à propos du 1er mai.

La fête du travail façon Google © google La fête du travail façon Google © google

1er mai en lutte à Haymarket © x 1er mai en lutte à Haymarket © x

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.