Jean Claude Lénervé
si j'aurais su, j'aurais fait policier
Abonné·e de Mediapart

228 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2020

un gouvernement de gagneurs

"La croissance, j’irai la chercher avec les dents", aurait déclaré le nouveau premier ministre made in UMP puis LR, recyclant un slogan du conseiller caché de l'Elysée, sans préciser à l'attention de qui cette envolée était destinée. Quelques uns de ces gagneurs ruisselants qui s'apprêtent à en poursuivre la mise en oeuvre et notre appauvrissement.

Jean Claude Lénervé
si j'aurais su, j'aurais fait policier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'observateur le moins attentif l'aura remarqué, ce gouvernement, c'est pas un gouvernement de pédés (1) ! D'abord, le viril Dupont Moretti. En prononçant le discours d'ouverture de la feria de Nîmes, Asceauxtator montre qu'il est favorable à la peine de mort. Certes, on objectera que pour l'heure, il n'est question que de taureaux, mais laissons-lui le temps d'arriver. "Cri Cri d'amour" Castaner se retrouve à la rue comme une vulgaire Siberth Ndiaye. Après avoir donné des preuves de loyauté à tour de matraque, il y  a de quoi être dépité. D'ailleurs il devrait le retrouver son siège à l'assemblée. Macron, méfie-toi, l'homme des Hautes Alpes, il pourrait rejoindre les gilets jaunes. Il n'en est pas à un reniement près, ni comme on le voit à un remaniement près. On connaît les clowns blancs et les Auguste. Avec Bachelot, le monde du spectacle explore une troisième voie, celle des clowns pathétiques. A quand le Bachelor (qu'on me pardonne cette facilité) donné dans la cour d'honneur du palais des papes ? Peut-être son parcours doit-il d'avoir été balancée trop près d'un mur par De Gaulle lorsqu'il la tenait dans ses bras. Quoiqu'il en soit, la stagiaire des cours comiques (école Chirac et classe Bouvard)  nous changera des poseurs et de ces soi-disant  intellos ou amis des artistes qui jusque là squattaient les salons ne s'occupant que de leur intérêt propre (sic) ou de celui de leurs amis. Avec Bachelot, c'est clair, on connaît les amis et les renvois d'ascenseur qui seront faits. Pour le prochain remaniement, Lagaff , Ferrand ou Bern ?  Ces deux royalistes se feraient un plaisir de réhabiliter la charge s'occupant des "Menus plaisirs du roi", les cérémonies et spectacles de la cour. Bien plus utile qu'un ministère de gaspilleurs de deniers publics. On l'aura compris, ce deuxième gouvernement est sur la bonne voie. Bien qu'à propos de voix, on puisse regretter que l'ineffable Patrick Cohen n'ait pas remplacé (Alain) Peyrefitte à la tête du ministère de la communication. Seule ombre au tableau, certes ce gouvernement semble être un fier aréopage au service de quelques uns mais dans les colonnes de Mediapart, on peut consulter des articles se plaignant amèrement que la parité ne soit pas respectée. Ces esprits chagrins, toujours prêts à la critique auraient-ils préféré voir à la tête de l'état, plutôt que des gagneurs, un gouvernement de "gagneuses" (1) ?

(1) à l'attention des imperméables au second degré, c'en est justement, du second degré

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé