Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

324 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2019

Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

"Age pivôt", les premiers effets désastreux

Ce gouvernement s'est fixé l'objectif de reculer l'âge du départ à la retraite. Mais a-t-il chiffré l'augmentation des dépenses de santé, conséquences de l'aggravation des maladies du grand âge chez les actifs au travail et dont on constate certaines manifestations (!) chez Jean-Paul Delevoye ?

Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pas encore votée, la mesure liée à l'âge pivot du départ à la retraite souligne, une fois de plus, le manque d'anticipation des têtes d'oeuf de Bercy. En effet, leur approche idéologique et comptable a oublié de prendre en compte certains paramètres dont les dépenses provoquées par l'apparition de maladies mentales chez les seniors. Observons le cas "Jean Paul Delevoye", septuagénaire et haut commissaire aux retraites (1). Soucieux de donner l'exemple, cet "honnête homme" s'applique à lui-même la mesure dite de l'âge pivot en la dépassant même de quelques années (chiffrez le montant du  bonus).

Un travailleur à l'âge pivot © Jean Claude Lénervé

Comme nombre  de retraités de son âge, il pourrait jouir de ce privilège en paressant dans un lit d'hôpital aux frais des contribuables, cependant, lui, s'impose de se rendre chaque matin à son bureau. A soixante douze ans. Malgré un épuisement bien compréhensible provoqué par la grève dans les transports (1), il se frotte au mauvais caractère des syndicalistes et à leurs revendications irresponsables. Sa tension en prend inévitablement un coup ce qui explique peut-être l'apparition de deux maladies qu'on rencontre chez les personnes âgées, la rumination mentale et Alzheimer. Alzheimer, car comment expliquer autrement que cet homme à la probité unanimement reconnue, ait laissé passer dix oublis dans sa déclaration d'intérêts ? Rumination mentale puisque ministre de la fonction publique entre 2002 et 2004, il avait déjà engagé une réforme des retraites. Sa marotte vire à l'obsession voire à la névrose, ce dont l'ensemble de la population pâtira. D'autres septuagénaires ou octogénaires engagés dans cette illustration et défense de l'âge pivot de la retraite, sont frappés des mêmes symptômes de ressassement et de perte de mémoire, Alain Duhamel, notamment. 

Au fait, pourquoi avoir nommé Delevoye à ce poste hautement stratégique ? Pour éviter qu'un vieux supplémentaire s'abîme dans la déprime provoquée par un sentiment d'inutilité sociale ? Pour apporter la preuve que l'emploi des seniors n'est pas qu'une incantation restant lettre morte ? A moins qu'il s'agisse de charité chrétienne ou pour être exact de charité jésuite puisqu'à quelques années d'intervalle, Macron et Delevoye ont fait leurs études au lycée jésuite de la Providence, à Amiens, un établissement scolaire où la femme du premier enseignait. Que ce monde est petit, enfin, le leur ... Quoiqu'il en soit, si les dépenses des caisses de retraite sont susceptibles de diminuer avec le recul de l'âge du départ, celles des régimes d'assurance maladie devraient exploser.    

(1) une crise d'ex zegma

(2) message aux fainéants qui profitent du moindre prétexte pour sécher

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal
En Russie, sœurs, mères, épouses protestent contre l’envoi des hommes au front
Dans les manifestations contre la mobilisation militaire décrétée par Vladimir Poutine, les femmes sont largement majoritaires. La contestation monte dans les régions peuplées de minorités ethniques.
par Estelle Levresse
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk