Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

284 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2021

Docteur Arnaud & Mister Neuneu

Docteur Arnaud est un gôche doctor spécialiste en médecine allô-pathétique et en médecine d'urgence électorale. Il est toujours partant pour ausculter un micro ou examiner l'oeil d'une caméra. Son prochain défi, réussir une réanimation artificielle de la gauche.

Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1,5 % , est le numéro d'urgence réservé aux candidats "de gauche"  dont le pronostic électoral vital est engagé. Ses voix intérieures ont convoqué Docteur Arnaud à leur chevet, alors qu'il assurait sa garde médiatique semestrielle. Qui est docteur Arnaud ? un bavard qui fait partie de la réserve sanitaire composée de praticiens qui ont quitté le métier et à qui on fait appel dans les situations de forte tension. Circonstance électorale délétère oblige, ce réseau de volontaires vient d'être réactivé. Docteur Arnaud saute donc dans le véhicule du Salut Socialiste en emportant l'indispensable appareil qui pourrait apporter un peu d'oxygène aux aspirants sauveurs comme la mère de Paris. Toutes sirènes médiatiques dehors, le véhicule amène l'urgentiste devant le caboulot où gît le corps. Avec un peu de retard cependant puisque le chauffeur, un farceur appelé François, incapable de résister à la perspective d'une plaisanterie a rentré dans le le G.P.S.  les coordonnées de la rue de Solférino, une adresse aujourd'hui désertée.  

A peine arrivé sur les lieux, Docteur Arnaud retrousse les manches de sa célèbre blouse marinière et commence la consultation. Après quelques sondages, l'état général du patient se révèle inquiétant. Une anémie contagieuse, probablement contractée à la suite d'une  "Abstentio Endemica", semble avoir vidé le corps électoral de ses globules roses et comme le nombre de globules rouges diminue également, l'état de la gauche devient préoccupant. À l'auscultation, Docteur Arnaud perçoit pouls faible et irrégulier, le coeur des forces vives est sérieusement dégradé. Ne trouvant pas de flacon de sels dans la trousse de secours (merci, pour les restrictions budgétaires ), il débouche un pot de miel miracle qu'il fait respirer à la malade. Sans succès. En désespoir de cause, il tente un audacieux redressement productif pour sortir le patient du coma léthargique dans lequel il est plongé. Il songe alors à recourir à la rrmontada, le traitement qu'il vient de découvrir et qui est toujours au stade expérimental, faute d'avoir recueilli les cinq cents signatures nécessaires à sa mise sur le marché. De toutes façons, avec un électrocardiogramme qui oscille entre 1 et 3, impossible de demander un effort intense et de longue haleine. Les recettes de la médecine classique s'avérant impuissantes comme l'a remarqué Olivier, tout heureux d'avoir quitté ces bancs, le diagnostic est implacable : hémorragie socialiste avec risque d'intoxication fasciste d'autant plus mortelle pendant la période actuelle de pandémie capitaliste. Des recherches antérieures ont permis de découvrir qu'une maladie dégénérative héreditaire provoquée par des gènes autoritaires a touché les membres extrêmes de la gauche.  

A défaut de supporters, Docteur Arnaud mobilise ses souvenirs de gestion socialdem l'époque bénie où les vigies criaient  "Terra Nova, Terre Neuve libérale en vue ! " La gauche remettait alors tous ses espoirs entre les mains de praticiens modernes adeptes des solutions nouvelles et disruptives, selon l'expression qu'emploiera avec succès un des spin doctor ennemis de la phynance. banque. Alors que jusque là on s'attaquait gentiment aux cent familles, les prescrivirent des remèdes de cheval basés sur la théorie du ruissellement. Ces demi-potions attaquaient les plus fragiles et les laissaient seuls et sans famille. L'époque dédaignait les sans dents et courtisait les arracheurs de dents. Les aventuriers de la roulette agitèrent les hochets de la croissance et les promesses de verroterie électorale pour attirer des clients, qui furent piqués par des épines autrement plus vénéneuses que celles des roses. La déception et le désenchantement donnerent naissance au "tétanos national", une pathologie inquiétante. Les rangs des plus fidèles déserterent les urnes à l'exception de celles qui se trouvent au Panthéon, devant lesquelles se rendent toujours quelques nostalgiques d'un passé construit sur un mythe errant, des fois qu'ils parviendraient à reconstruire un programme en commun.   

Docteur Arnaud se résout à demander à des collègues de lui venir en aide. Il appelle d'abord celui dont le numéro vert est gratuit. "Allô Yannick",  lance-t-il, sans obtenir aucune réponse. "Allô Anne" ... mais au service des urgences, aucun brancard ne daigne répondre.  On apprendra plus tard que soeur Anne qui l'a vu venir, a décidé de boycotter l'appel craignant une déclaration ou un retour de flamme peu olympique. Me non plus, aurait-elle déclaré. Reste le dernier, l'ours mal léché mais l' "Allô Jean-luc" bien que mielleux ne provoque aucun rugissement. Le bouche à oreille s'avère impuissant à ranimer le malade, un drame ordinaire de la médecine allôpathétique. Pourtant, opiniâtre, Docteur Arnaud essaye un tout dernier appel. "Allô Fabien". Miracle, une voix d'outre tombe lui répond : "Colonel Fabien à l'appareil, le numéro que vous avez demandé n'est plus attribué." Une erreur de numéro, une de plus, une de trop, pour Arnaud qui en jette l'éponge de dépit.  

Voulant connaître la fin de l'aventure, j'ai téléphoné un peu plus tard à Docteur Arnaud. Seule la voix de Bobby Lapointe est sortie du répondeur. "Il a du bobo Arnaud". Encore heureux qu'il n'ait pas osé un succès de saison comme le rabâché "Petit papathétique, quand tu descendras de ton nuage"...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre