le passeport vaccinal, cheval de Troie de la surveillance

les mesures prises au nom de notre sécurité s'avèrent toujours être liberticides d'autant qu'elles sont immanquablement pérennisées. Après le confinement, les dérogations de sortie, le couvre-feu, le passeport vaccinal est le dernier outil qui complète la panoplie des servitudes plus ou moins volontaires. Bienvenue au pays de la privation des libertés, de l'état d'urgence et de la peur.

Horreur, la Chine surveille ses citoyens grâce à la reconnaissance faciale et à des passeports à points, indispensables pour accéder à certains services et déplacements. Oui, mais c'est loin la Chine ... Erreur camarade, l'introduction du passeport vaccinal ou passeport d'immunité est le dernier outil de la surveillance de masse des français qui nous rapproche chaque jouur un peu plus de la dictature numérique. Présenté par ses promoteurs comme non coercitif, il permet pourtant à Macron, l'empereur du Milieu de se rapprocher chaque jour un peu plus des méthodes du dictateur chinois. Il y a peu encore, les éditorialistes critiquaient violemment les aspects insupportablement sécuritaires et attentatoires aux libertés individuelles. Mais, c'était pour dénoncer les pratiques de Xi Ji Ping bon qui ne seraient jamais appliquées dans notre belle démocratie. Après tout, les chinois sont un peuple (!) tout juste bon à supporter ces contraintes. C'est dans leur ADN". Mais qui peut être assez ingénu pour croire que seules les données relatives à une vaccination seraient enregistrées sur une puce ? Il serait regrettable de laisser perdre autant de mémoire qui pourrait être utilisée à des fins commerciales ou de surveillance ?  

Aujourd'hui, plus qu'hier et moins que demain. Le progrès technologique, cet allié indéfectible des régimes autoritaires, leur permet la surveillance et le contrôle permanent de populations dont la seule utilité est la place qui leur est assignée dans la chaîne production-consommation. Nous voici en passe d'une naturalisation chinoise, à l'insu de notre plein gré. Après les caméras installées (et plébiscitées) par Balkany dans les rues de Levallois, les fouilles des effets personnels, l'omniprésence des patrouilles militaires au regard suspicieux, l'utilisation du passeport vaccinal est un  maillon supplémentaire ajouté à la longue laisse que nous laissons nos maîtres s'arroger le droit de forger au nom d'une sécurité et d'une protection pourtant toujours prises en défaut.  

Le gouvernement des infectiologues invités  par les chaînes info aux mains des amis de Macron, l'assure. Conforté par des sondages sujets à caution (2), le passeport vaccinal est inévitable. Il sera en usage dans le monde entier et déjà les compagnies aériennes ... Alors, si les compagnies aériennes, les centres commerciaux, les salles de spectacle et les infectiologues l'ont décidé, nous devrons ranger nos libertés individuelles au rang des souvenirs, acheter un objet connecté et nous abonner à un opérateur (3). Imaginons un état confronté à une crise politique majeure, à des manifestations populaires. Les fichiers, les drones, les caméras restent des outils précieux mais la carte à puce vaccinale deviendrait un précieux allié de la surveillance des individus. Gérés par un géant de l'informatique, nous n'aurions aucune garantie concernant l'utilisation des données personnelles, l'économie du data représentant un enjeu de premier plan. Opinions politiques et syndicales, condamnations diverses, abonnements, gardes à vue, infractions routières etc . Pour combien j't'en mets de la donnée ? Qu'on ne parle pas de conseil d'état, de CNIL ou de conseil constitutionnel, mes lèvres gercées m'empêchent de rire. La Grèce demande la mise en place de cet outil de surveillance pour garantir l'économie touristique de son pays (celle des opérateurs, surtout). Avec le passeport vaccinal, l'application des mesures autorisées dans le cadre des états d'urgence est instantanée. Il suffit qu'un gouvernement le décrète pour "notre bien". D'ailleurs, comme dit ma mère, quand on n'a rien à cacher .... en attendant, l'emprisonnement sanitaire est l'occasion de relire la thèse, certes controversée, relative au rôle qu'ont joué IBM et ses fichiers dans l'holocauste. 

Ajout le 28/02 - entendu sur France Info, la journaliste Raphaëlle Bacqué (le Monde) s'offusquer que le passeport vaccinal ne soit pas mise en place dès maintenant. Son argument ? que les français ne puissent pas passer leurs vacances en Grèce. Dis Bacqué, cet été, tu as prévu de faire un reportage dans une île grecque, à proximité de la plage ? Pour une fois, je partage la position de ce gouvernement jufeant d'une inégalité de fait tant que la totalité de la population ne pourra pas être vaccinée.  

(2) des sondages sans doute aussi que ceux affichés à propos du consentement à la vaccination.

(3) un coût supplémentaire pour ceux qui s'en sont passés jusque là et dont je fais partie . 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.