Macron, l'alpiniste libéral

Après la parabole de Macron et des premiers de cordée, la mienne de parabole, en toute humilité.

Ma version : "là où les premiers de cordée passent, les suivants tombent dans les crevasses". Ce qui devrait se vérifier pendant la saison des grimpettes estivales meurtrières mais pas seulement. Cet automne, l'hiver prochain et tous les autres ensuite si nous les laissons faire. 

Ps  qui pourrait m'indiquer comment fermer le bec à ma tablette classiquement coréenne quand elle se mêle de vouloir terminer et donc choisir les mots que j'écris à ma place. Plus simplement, comme désactiver la saisie automatique. Merci d'avance.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.