Le transfert de technologie vaccinale existe mais en Asie

Ne rêvez pas, c'est au pays de la dictature militaire thaïlandaise que ce transfert de technologie permettra très prochainement la production locale de vaccins anti-covid. Pas en France. Nous, on n'a pas besoin de recourir à ce genre d'évitement. Nous, le virus, on l'affronte en face, sans masque (enfin, si) et sans subterfuge.

La dictature militaire thaïlandaise pourra produire dans le pays des doses d'Astra Zeneca grâce à un accord de transfert de technologie. A condition que les autorités sanitaires locales donnent leur accord. Les premières doses sont prévues pour juin. Vingt-six millions jusqu'en août puis trente-cinq autres millions de septembre à décembre. En France, on attend quoi pour signer un contrat de ce genre ? 

"The first AstraZeneca doses, made locally by Siam Bioscience under a technology-transfer agreement, are scheduled to be made available from June to August (26 million) and from September to December (35 millions)." source Bangkok post du 27/02.

Dans un tout autre domaine, le premier ministre thaïlandais a trouvé un moyen efficace pour bloquer les manifestants réclamant le retour de la démocratie : une barricade faite de containers empilés le long d'au moins une voie d'accès importante desservant le centre historique. De quoi donner des idées aux villes portuaires. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.