Des nouvelles du front des infos

Violences contre les femmes, climat, culture, carence de lits d'urgence, Alain Barrière, Barbara Pompili, jeu vidéo et commerces de première nécessité, le condensé de dix minutes d'informations sur France info. Mauvaise foi et humour bas de gamme garantis, comme à chaque billet.

Climat et droits des femmes : apprenant que la Turquie se retirait de la convention d'Istanbul, Paris décide de l'imiter en se retirant de la convention de Paris. 

Réouverture des salles de spectacle : après le concert de Barcelone et ses cinq mille participants sans distanciation physique, Roselyne Bachelot propose d'ouvrir sa chambre d'hôpital aux manifestations culturelles. Oxygène servi à volonté à l'entracte.

Fréquentation hospitalière : les médecins ont décidé de libérer un lit de réanimation en mêtant fin à l'acharnement thérapeutique exercé sur une patiente de 74 ans. Nombreux messages de soutien reçus des acteurs du secteur culturel. 

Communiqué du ministère de la santé-  : "Depuis son lieu de confinement, la célèbre voix d'outre tombe d'Alain Barrières, le chanteur démasqué nous prie de rappeler qu'il les respecte". 

Une vague de regrets et de mea culpa touche des dirigeants européens. Information sans intérêt.   

Monsieur Emmanuel Macron nous prie d'informer qu'en définitive, il ne souhaite pas être jugé sur ses "résultats" ni sur sa gestion de la crise sanitaire.   

Les PFG (pompes funèbres générales) proposeraient une assurance vie. L'humour rapporte. 

Bertrand Tavernier :  "France télévisions bouleverse ses programmes pour rendre hommage à Bertrand Tavernier". Vous êtes trop bonne madame France 2.  Pour ma part, c'est plutôt la mort de Tavernier qui me bouleverserait.  

L'agenda chargé de madame Pompili : un déjeuner avec John Kerry. Kerry le clown (hum), admirateur des décisions françaises en matiere d'environnement puis remplit son rôle de mère de famille, une grande fille, lycéenne confinée.

L'agenda de Madame Pompili (suite) : 5 fois par jour, l'activité physique des "petits pas"et la pratique de la langue de bois. Interrogée sur l'influence du confinement sur la diminution de la pollution, elle évite brillament de faire le lien entre les deux et d'nscrire la sortie du capitalisme dans l'article I de la constitution.

Madame Pompili, voyante : elle prédit que la loi climat sera votée à l'automne et qu'elle figurera dans l'article I de la constitution. La bio diversité déclare qu'elle ne votera pas pour JL Mélenchon qui promet de changer de constitution.

Madame Pompili, linguiste débutante :  son vocabulaire s'est enrichi du mot "zoonose" dont la prononciation lui cause encore quelques difficultés. Elle a réussi en revanche à répéter plusieurs fois et sans commettre d'erreur, "je suis écologiste ". Une manière de s'en persuader ou de nous en persuader ?

un commerce de première nécessité © Jean Claude Lénervé un commerce de première nécessité © Jean Claude Lénervé
Commerces de première nécessité : la garderie de chiens sera placée en tête de liste des activités essentielles qui bénéficieront d'aides publiques versées grâce à vos impôts (photo ci-contre)

Entraînement à la pratique de la Box : la fermeture des établissements scolaires n'empêche pas la pratique d'activités physiques, patriotiques et militaristes. Les parents pourront ainsi télé-travailler sans être dérangés. Particulièrement adapté aux territoires sous état d'urgence et aux villages du Mali (photo ci-dessous).  

Un peu de box pour s'entraîner © Jean Claude Lénervé Un peu de box pour s'entraîner © Jean Claude Lénervé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.