Record du monde, 84 vaccinations en 3 jours

La vaccination de 70 millions d'habitants pourrait durer 761 années, soit 277 777 jours si l'on s'en tient au rythme de vaccination actuel, 84 personnes en 3 jours. De quoi laisser suffisamment de temps pour observer d'éventuels effets secondaires. Une nouvelle réussite de l'équipe Macron. Chiffres annoncés par la chaîne LCI le 29 décembre

Après avoir stigmatisé la précipitation dans laquelle ce gouvernement voulait engager le pays dans la "campagne " de vaccination contre le coronavirus, voila-t-il pas que les mêmes médias (ici, LCI), gonflés, s'en prennent à la lenteur de la dite opération. Faut dire qu'avec 84 vaccinés seulement en 3 jours au 29 décembre à 18h, il est permis d'être surpris, surtout au regard des chiffres communiqués par d'autres pays engagés dans la compétition vaccinale. Ce billet ne prétend pas émettre un avis sur la question sanitaire, reste que les chiffres soulèvent quelques interrogations, dont certaines de mauvaise foi, canal complotiste-rigolard.

Cette "cuillère de bois" est-elle le résultat d'une pénurie de vaccins, d'un manque de volontaires ou de précautions superfétatoires ? Après les réussites exemplaires que le gouvernement remporta dans les opérations concernant l'intérêt et la mise à disposition de masques et de tests au printemps dernier, pour ne rien dire de le carence de vaccins contre la grippe, on peut craindre que la "campagne" de vaccination anti-covid provoque un nouveau fiasco. Première hypothèse, des commandes en nombre insuffisant ou passées hors delais. Quelques causes pourraient l'expliquer. 

1) des raisons financières. Pas besoin de développer, il suffit de se rappeler de l'épisode des masques. 

2) la logistique et la gestion des stocks restent une langue étrangère pour ce gouvernement d'experts proches de la réalité.

3) une prudence extrême provoquée par la crainte que des vaccinophobes intentent des procès.

4) excédés par les propos présidentiels qui stigmatisent des comportements racistes et violents, les syndicats policiers boudent. Conséquence, des escortes ont laissé certains groupes blacks blocs braquer les camions transportant les doses et d'autres piller des entrepôts comme celui de Chanteloup en Brie où les vaccins sont entreposés. 

5) inquiet des manifestations que ne manquera pas de déclencher la poursuite de la casse sociale, Macron décide de subordonner la sortie du domicile à l'obligation de présenter un livret de vaccination. Le rythme des vaccinations actuel lui laisserait alors 761 années de tranquillité. De quoi voir venir et avoir le temps de mener à son terme la suppression des personnels hospitaliers dans laquelle il s'est engagée. 

Pour terminer, cette question : de combien d'années d'études, de quels salaires (avec primes) ces champions de la technocratie désorganisée, inefficace et contre productive, bénéficient-ils ? Les ARS, les membres des cabinets et leurs responsables politiques à l'origine de la série de fiascos à laquelle ce gouvernement nous a habitués depuis son installation et particulièrement depuis le printemps dernier. Ont-ils réduits leurs émoluments et leurs privilèges comme ils l'ont fait pour les budgets de l''hôpital public ? Un minimum de décence, les verrait démissionner et rembourser les salaires et privilèges attachés à leur fonction mais il est à craindre qu'ils n'aient pas ces scrupules.  

Le 30 décembre, moins de 200 personnes vaccinées. Macron se permet de faire la leçon aux responsables qu'il a lui-même nommé. Faut dire que les délais entre les visites pré-vaccinales, la signature du consentements et la vaccination par elle-même... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.