LA PAUVRETÉ NE PREND PAS DE VACANCES!

Mal nourris, mal habillés, mal soignés, mal informés les gueux n'ont pas les moyens, comme nos "chers" politiques de prendre des vacances "bien méritées"! Pour eux la lutte des classes se joue chaque jour, dans l'appréhension du lendemain!

Les politiques (de toutes tendances, de tous bords, de toute obédience) s'en moquent... La pommadée snobissime Brigitte Macron, qui ne sert strictement à rien, nous coûte un pognon de dingue, à nous les gueux... Car c'est bel et bien avec le fric des pauvres (TVA et autres impôts inégalitaires) qu'on paie cette "ignoble poupée luisante d'anti-rides"! La Brigitte qui fut d'ailleurs incapable d'apprendre les bases de la littérature (Robinson Crusoé) et de la géographie à son rejeton de mari!

Et puis, les gouvernements fantoches de Castex, devant lequel les Mélenchon sont de plus en plus à genoux! Castex, le magouilleur des jeux olympiques (et chacun sait que ce genre d'évènement sert D'ABORD à blanchir l'argent de la drogue) qui reste et est le fonctionnaire le plus cher payé de France! Mais peut-être Macron l'a t'il placé à ce poste pour relancer l'industrie du "rail" dont il est un expert!

Et puis, le lamentable lamentable Darmanin le nabot harceleur...

Et puis, cette totale incapable qu'est Bachelot (qui a soumis les directions d'hôpitaux à la gestion bancaire capitalistique)...

Et puis... Et puis...

La connerie de la clique à Macron est insondable...

Arguments:

MACRON OU L'ORGIE DES ULTRA-RICHES - MONIQUE PINÇON-CHARLOT © Le Média

Elle était optimiste, Monique, en janvier 2019! Elle croyait encore à une convergence! Les gilets jaunes occupaient les ronds-points... Et les masques, interdictions et amendes d'un Covid majoré artificiellement par la crapule tyrannique qui occupe l'Elysée n'avait pas encore muselée une population complètement intoxiquée aux fake-news!

Fausses informations sur l'épidémie, en politique et dans le domaine socio-économique abondamment relayées par TOUTE LA CLASSE POLITIQUE et évidemment par les relais merdiatiques officiels et officieux qui servent la soupe au petit peuple pour que Macron remonte dans les sondages (eux-mêmes falsifiés)!

Finalement je préfère les erreurs de jugement des simples qui se lèvent à six heures que les énarques prétentieux de tous les bords qui assènent les conneries avec un assurance toute de morgue emballée! Je préfère mon voisin qui peut être, sous l'influence de la propagande macronienne basculera dans l'escarcelle des ultra-racistes du FN, mais avec lequel, pour l'instant, je me bats contre les serviteurs des ultrariches... Mon job c'est justement d'essayer de le convaincre que l'immigration est juste un prétexte... Que les Le Pen et apparentés sont juste les rouages nécessaires de la macronie...

Je préfère les avis simples de ceux de ma condition sociale, même si je les critique sans ménagement quand ils s'en prennent à des boucs-émissaires encore plus pauvres qu'eux-mêmes...

Car même parmi les politicards, en qui on pourrait penser que sorti de la classe des travailleurs, ils resteraient au service de ceux-ci, après très peu d'exercice, il n'en reste guère de vraiment valable! Ces pseudo-élites laissent TOUS, très vite, entrevoir des chevilles qui gonflent, et le costard-cravate à 1000 euros pièce, qui pousse et dont ils s’accommodent très bien! Le confort, le fric, l'ambiance générale des cénacles qu'ils côtoient leur fait croire qu'ils sont des élites indispensables... Et partant, ils portent un regard de plus en plus éloigné des "vrais gens"! C'est confortable la vie de château!

Est-il étonnant que très rapidement, sans compétence particulière, élu sur des bases toujours falsifiées (les abstentionnistes et votes blancs ne sont pas comptabilisés) ils s'imagine être supérieurs au petit peuple?

D'après "l'observatoire des inégalités" "le taux de départ en vacances atteint 60 % en France. Si 80 % des plus aisés font leurs valises chaque année, c’est le cas de moins de 40 % des plus modestes. La moitié des personnes qui renoncent à partir le font pour des raisons financières." Ainsi d'après cet organisme faux-jeton, seulement 4 personnes sur dix ne partiraient pas en vacance! MON ŒIL! J'affirme sans crainte que 90% des gens ayant des revenus minimas, étant au chômage, ou ne touchant qu'une retraite lamentable et qui a fortement diminuée sous le tyran Macron ne partent pas en vacances. Il faut être à côté de ses pompes pour imaginer que 60% des travailleurs partent en vacances et que parmi les 40% qui restent, 20% d'entre-eux ont choisi de ne pas partir...

Marre de ce système? RÉVOLTEZ VOUS!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.