AUJOURD'HUI : JOURNÉES MONDIALES DES OVNIS...

Tous les affoubertis des soucoupes volantes, hommes de Roswell, petits zommes verts et arbres de 300 mètres de haut sont de sortie! Je n'en dirai rien... A chacun ses croyances! Mais les chiffres, eux, ils parlent! En voici quelques uns!

Âge de l'Univers = 13,7 milliards d'années (marge d'erreur 1%!). C'est un résultat qui semble assez fiable... Pourquoi 13,7 milliards d'années et pas 20 ou 5000 ou quelques milliards de milliards d'années? Probablement en raison de l’expansion d'icelui... Or donc, s'il y a un contrôle spacio-temporel de l'Univers cela implique qu'il peut y en avoir de multiples....

Âge du Soleil = 4,603 milliards d'années... (marge d'erreur très probablement la plus grande, en ce qui concerne les chiffres retenus ici).

Âge de la Terre = 4,533 milliards d'années. Le disque d'accrétion qui permet aux planètes de se former a eut, d'après les hypothèses actuelles, qu'une très faible durée : 70 millions d'années! Ce chiffre est si faible (pour donner une idées c'est quasiment la durée qui nous sépare de la disparition des Dinosaures) que je doute très fortement de l'âge du disque proto-solaire.... Mais bon, pour l'âge de la Terre il est de mieux en mieux connu grâce aux données géochimiques, spectroscopiques et autres éléments relevés sur des météorites de même âge que la Terre...

Âge de la Lune = 4,510 milliards d'années. Résultant de la collision d'une toute petit planète... A quel moment sa rotation est-elle devenue synchrone avec celle de la Terre (ce qui explique qu'on en voit toujours la même face)? Tous ces évènements se tiennent donc dans un laps de temps très court... Cela signifierait-il que l'accrétion des planètes et satellites se soient déroulés dans une ambiance réellement cataclysmique favorisant un accrétion gravitationnelle ultra-rapide, avec toutes les conséquences énergétiques, de différenciation par la masse des éléments (les plus lourds formant des noyaux plasmatiques), de générations de nouveaux éléments par fusion nucléaires... Etc...

Âge de la vie = 4,1 milliards d'années (Elizabeth A. Bella, Patrick Boehnkea, T. Mark Harrisona et Wendy L. Maob, « Potentially biogenic carbon preserved in a 4.1 billion-year-old zircon », Proceedings of the National Academy of Sciences,‎ 4 septembre 2015) voire même 4,28 milliards d'années (Matthew S. Dodd, Dominic Papineau, Tor Grenne, John F. Slack, Martin Rittner, Franco Pirajno, Jonathan O’Neil & Crispin T. S. (2017) Little Evidence for early life in Earth’s oldest hydrothermal vent precipitates, Nature, 543, p. 60–64 (02 March 2017) doi:10.1038/nature2137)

Si l'on y réfléchit d'un peu plus près, 300 millions pour qu'une vie prébiotique apparaisse c'est à nouveau extrêmement court! Quel est la chiralité de ces premières traces carbonées? Ce serai marrant de constater que lévrogyrie et dextrogyrie se situaient alors aux environs de 50%...

Pour mémoire, les plus anciens stromatolithes ont un âge évalué à 3,5 GA, les premières bactéries conservées dans des "silex" (et non des chailles) remontent à 3,4GA, ce qui par ailleurs laisse supposer que des colonies d'organismes métabolisant la silice (comme les diatomées, qui pourtant n'apparaissent qu'au cours du Jurassique) aient précédé l'existence même de ces bactéries...

A noter que dans ce même temps (entre 3 et 2,5 milliards d'années) se déposent sur les marges continentales d'énormes masses de fer rubanné... Comment cet oxyde de fer a-t'il été produit? Car il en faut des quantités monstrueuses... Et l'atmosphère de l'époque ne contenait pratiquement pas d'oxygène! Dans un premier temps on avait pensé à l'action simultanée des premières cellules eucaryotes... Qui, en réalité n'apparaissent qu'un milliard d'année après que ces dépôts de fer rubanés aient été réalisés... On a pensé aux évents sous-marins... Mais ceux-ci sont trop localisés, et la formation des "iron belt" sont synchrones sur l'ensemble de la surface de la planète...De plus leur structure même (quasi-varvaires) est énigmatique. Silice + fer + aluminium + manganèse + eau tout cela ressemble fort à des dépôts épicontinentaux (donc non marins) . Or sur la base des théories d'horloge moléculaire, au sein des Cyanophyceae la séparation des deux classes des Melainabacteria et des Oxyphotobacteria daterait de 2,5 à 2,6 milliards d'années (la classe des Sericytochromatia se serait séparée antérieurement). La photosynthèse oxygénique daterait ainsi de la même époque et donc expliquerait la précipitation en varves des fers rubannés. Il n'en reste pas moins la question géographique (un chapelet de lacs peri-continentaux sous un climat aux saisons contrastées affectant toute la surface de la Terre) reste encore inexplorée... Mais la silice et le fer associés sont bien des indices de dépôts lacustres! Chercheurs cherchez!

a19b8c1790-74062-bif-fer-rubane-banded-iron-formation-of-hamersley-range-usgs-beatriz-ribeiro-da-luz

 

Premières cellules à noyau (eucaryotes) = 1,2 milliard d'années seulement! Celles-ci génèreront l'oxygène atmosphèrique....

Âge des premiers mammifères (Morganucodontes) = 205 millions d'années (après la grande extinction du permo-trias lié à un réchauffement climatique du même style que celui que nous allons très bientôt subir: températures avoisinant les 50° sur les continents et 40° dans les océans avec simultanément, comme pour l'extinction crétacé:paléocène, des épanchement volcaniques acides très fluides sur des surfaces considérables - trapps de Sibérie:trapps du Déccan...

Âge du premier homme (Homo sapiens) = seulement 200 000 ans!

Âge de l'industrie = 200 ans!

Âge de la conquête spatiale = 75 ans!

...

Si l'on s'en tient à la seule exploration de notre environnement proche, nous somme très loin d'en avoir appréhendé seulement une infime part... Quantité d'espèces vont disparaître avant même que nous les ayons simplement décrites...

Notons que toutes les sciences n'ont pris leur essor que depuis 5 à 6 siècles...

Et si nous continuons à gaspiller et détruire les les ressources et les biotopes de la planète il est fort à craindre que la génération qui naît aujourd'hui doive faire face à une extinction massive bien plus soudaine et ample que celles de la fin du Permien ou du Maastrichtien!

En admettant que je sois un sombre pessimiste, les ressources énergétiques et de matériaux nous laisseront un répis de 1, 2 ou 3 siècles...

Les spéculations qui envisagent des voyages interstellaires sont plus que stupides au regard des connaissances actuelles... La plus proche étoile est à 4 années lumière... C'est à dire 4 ans de vie dans l'espace en  voyageant à la vitesse de la lumière! Impossible à concevoir... Et je doute fort que les voyageurs Adam et Eve envoyés en émissaires soient à même de récréer une humanité sur une autre planète!

Bon! Alors au total notre capacité à communiquer avec des êtres extra-terrestres se ferait au rythme des dizaines voir des centaines d'années lumière... Envoyer un message vers un point où l'on sait que l'on sera entendu dans mille ou deux mille ans relève tout simplement (dans l'état des connaissances actuelles) de la folie.

Mais il y a pire... Notre capacité à communiquer vers l'extérieur de notre planète ne date que de quelques décennies... Même 10 000 ans (la période où nous avons acquis cette faculté détestable de nous croire plus évolué, donc plus intelligent que tous les autres êtres vivants) représente, en réalité, une fraction de temps ULTRA-COURTE...Et il est très peu probable que cette capacité à communiquer vers l'extérieur  se prolonge sur un ou deux millénaires (réchauffement climatique, extinction, guerre, chute de la fécondité, folie trumpienne généralisée, vanité macronienne, massacres, canibalisme, etc...).

L'Humain porte en lui cette faculté de vouloir dominer pour annihiler l'Humain. Spencer, Haeckel et les néo-darwinistes l'ont théorisés... Macron le met en pratique... Il massacre silencieusement en adoptant les idéaux d'un peintre raté... Les quelques rêveurs, le Christ, Marx, Koprotkine seront toujours crucifiés par les tenants de l'Homme fort !

...

Bon, c'est vrai, on a évalué cette semaine le nombre de planètes rocheuses semblables à la notre dans notre galaxie: 11 milliards... Rien que ça!

Et n'oublions pas qu'il y aurait, selon les estimations récentes 200 milliards de GALAXIES dans notre univers...

La vie existe ailleurs: c'est statistiquement vraisemblable. Très très vraisemblable! Et de la même manière, en admettant que les mêmes causes produisent les mêmes effets l'intelligence a probablement dû émerger en de multiples endroits de l'Univers... Oui mais où et depuis quand...

Si l'intelligence génère l'égoïsme de celui qui en souffre, que l'intelligence génère des massacres, qu'elle mutile, aliène tout ce qui n'est par perçu comme faisant partie d'elle-même, qu'elle se refuse à l'égalité des droits, qu'elle est par essence capitaliste, alors, oui, elle ne peut être qu'éphémère...

VOILA, par essence, par nature L'INTELLIGENCE COMMUNICANTE CONSCIENTE D'ELLE-MÊME, ÉGOÏSTE PAR NATURE, NE PEUT-ÊTRE QU'ÉPHÉMÈRE! L'INTELLIGENCE PRÉCÈDE L'EXTINCTION...

ISOLÉE SUR SON PETIT CAILLOU (LA TERRE) ET INCAPABLE D'ÉCHANGER NE SERAIT-CE LE PLUS SIMPLE CONCEPT EN RAISON DES DISTANCES QUI EXCLUENT LA SIMULTANÉITÉ ELLE EST CONDAMNÉE A ESPÉRER LA MUSIQUE DES ANGES DANS UNE IMMENSITÉ DÉSESPÉRÉMENT MUETTE!

EN EFFET LA PÉRIODE OU MATÉRIELLEMENT L'INTELLIGENCE POURRAIT COMMUNIQUER HORS DE SON ESPACE PLANÉTAIRE EST ULTRA-RÉDUITE : QUELQUES MILLÉNAIRES TOUT AU PLUS... L'ÉPHÉMÈRE EST LA LIMITE DE L'INTELLIGENCE.

De plus il est très peu probable, voire même impossible, que l'intelligence soit apparue simultanément en tous les points de l'univers...

12 milliards d'années pour les plus anciennes, et une seconde pour les plus récentes...

Et les probabilités de concordances technologiques réduisent presque à néant la possibilité d'une communication avec des entités intelligentes extraterrestres...

Donc, pour moi les OVNIS, assimilés à des extraterrestres, c'est du pipeau!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.