E. PHILIPPE A PROPOS DES RETRAITES : BLA! BLA! BLA! BLA! LE GRAND PIPEAUTAGE!

Je me suis farci le discours monocorde d'E. Philippe... Rien de vraiment nouveau: il reste sur sur sa ligne politique crapuleuse, le regard braqué sur la ligne bleu des Vosges. Quelques lignes suffisent pour en relever l'inanité

Putain quelle daube! Si voulez foutre en l'air la journée de quelqu'un que vous avez dans le nez, forcez le à écouter et regarder un discours d'Edouard Philippe! Monotone, chiant et sans la moindre originalité! Chacune de ses phrases est un lieu commun.

En fait, je le soupçonne de pratiquer ce ton "blanc", qui résonne comme un bourdonnement maladif, pour diminuer, par endormissement, l'attention de ses auditeurs...

Bon, dans ce fatras vraiment, fade je ne soulèverais que certains points...

Rien de vraiment nouveau. Il conserve les régimes spéciaux pour les flics qui humilient les collégiens, les éborgneurs professionnels (CRS), les tueurs professionnels (armée), les gardes chiourmes (gardiens de prison), les déguisés façon ancien régime (la magistrature acheteuse de charges) et autres serviteurs de la dictature macronienne (je pense à Benalla!).

Sans oublier le régime spécial le plus scandaleux, le plus crapuleux, le plus meurtrier (dans les faits, dans la réalité) et complètement tu par  un Edouard Philippe tout occupé à nous bourrer le mou avec sa bouche en cul de poule (voir illustration), et surtout bien décidé à n'en pas dire un mot... Je veux évidemment parlers de la centaine de crapules avérées et qu'il conviendrait de mettre en cage pour les exposer devant les écoliers, cette centaine de mains blanche inutiles (ce sont eux des vrais inactifs), cette d'ULTRA-RICHES qui confisquent à eux seul la moitié du revenu généré par les travailleurs... Tous ces spéculateurs que l'on désigne fallacieusement sous l'appellation "actionnaire" (comme s'ils étaient actifs!) et qui sont les crapules qui ont réellement mis le dictateur Macron en place pour qu'il les serve... Capital crapuleux qui finance une candidature crapuleuse et qui, pour se maintenir en place use des voyous institutionnaux que sont, aujourd’hui les tueurs autorisés (les flics,l'armée, les huissiers, etc...), les banquiers et la magistrature... Ne sont-ce pas là, avec les pouffats sénatoriaux mis en place par les grands électeurs les véritables RÉGIMES SPÉCIAUX de ce pays...

Oncques les régimes spéciaux sont entretenus, conservés, choyés car ils sont les garants de la dictature mise en place par les ultra-capitalistes!

Ne sont-ce point les Lagardères, Arnault, et autres richissimes style Le Pen qui sont les vrais bénéficiaires de régimes "spéciaux"???

Je le souligne encore une fois, dans son laius délirant et montone, Edouard Philippe n'en a bien entendu pas dis un seul mot!

image1

Pour une pension complète la crapule molle prévoit un retraite pas inférieure à 1000 euros... Qui peut dire ce que représentera 1000 euros dans cinq ans? Et combien d'entre les jeunes promis à l'esclavage peuvent compter sur une retraite complète? On voit bien que le barbu fade se fout de leur gueule!

Les régimes de ceux qui travaillent au service de la société, les cheminots, les personnels médicaux (je ne parle pas évidement des pontes qui conservent leurs avantages), les enseignants et ceux que Philippe ne mentionne pas (tant ils sont transparents à ses yeux): ouvriers, employés du secteur commercial, toutes les petites mains qui constituent le système nerveux que l'économie de notre... Bref tous ces gens qui ont un travail réellement épuisant car toujours affecté par le manque de personnel...

Le barbu impavide s'en contre-fout totalement! Il va les soumettre à son régime à point à la c.n sans que ça lui provoque le moindre froncement de sourcil!

De la même façon l'asperge flasque Philippe oublie tout simplement les retraités actuels... Normal ce sont dans sa tête d'asperge des inactifs! Connerie crépusculaire!

Et évidemment il n'a aucun mots concernant l'ultra-urgence de revaloriser les retraites crève-la-faim...  Des retraites comme la mienne qui est passée de 810 euros à 790 euros sous l'insulaire guyanais Macron! Des retraites qui sont même, pour beaucoup, bien inférieures à la mienne!

Et l'ignoble continue sans vergogne de promouvoir la retraite à point...

Notez qu'il parle des ordonnances du Conseil de la Résistance... Et devinez à qui il fait référence le poireau chauve??? A celui qui a classé les travailleurs en catégories hiérarchisées: manœuvres, ouvriers qualifiés, ouvriers spécialisés... Pile poil le mec qui est exactement dans la lignée spenrienne que suit l'insulaire guyanais Macron! Alexandre Parodi...

Quand on ne veut pas citer Croizat, on cite Parodi!

...

Lionel Mutzenberg m'envoie un commentaire flamboyant que je m'empresse de copier à la suite de mes petites lignes... Tout ce qu'il dit m'agrée! Je suis complètement d'accord avec lui!

"Mais enfin ! le premier ministre représente le souverain de la France, et ce que veut le souverain, la finance le veut aussi !

Nos compatriotes ont élu un banquier, et pis c'est tout. Il s'est engagé, contre élection de sa personne, à démolir le modèle français, après d'autres, il est vrai! Dont le système de retraite qui fait tache en Europe et de part le monde. Principalement les régimes spéciaux qui sont à l'origine de notre système de retraite, ce qui explique leurs particularités.

"Je vous demande de vous taire", aurait dit notre bon Balladur, qui, le premier, s'engagea dans la démolition, ce qui lui coûta, peut être, son élection à la Présidence.

Les syndicats, les salariés, les gens qui galèrent chaque jour pour aller bosser, et en revenir, ils en ont rien à foutre ! Président, Ministres, Députés, Sénateurs, qui ne seront pas soumis aux mêmes règles, loin s'en faut, ont, pour eux, l'avantage des médias qui discourent des heures, pour nous faire avaler, ce que nous ressentons comme négatif pour nous; c'est ce qui fait la différence. Donner autant de temps d'antenne à ceux qui sont contre, avec des arguments, qu'à ceux qui sont pour, qui garderont leurs privilèges, surtout pas, bien évidemment.

L'on ne peut plus tergiverser : ou l'on est pour cette réforme qui, une fois votée, nous réservera encore quelques mauvaises surprises; ou l'on est contre, et il faut le signifier à ce pouvoir ! La loi sera la loi. Point.

L'on nous amuse avec 300 000 salariés qui seraient des privilégiés, afin de tromper les 24/30 millions qui y ont tout à perdre. Mis à part les plus favorisés qui ont les moyens de souscrire une sur complémentaire, qui leur assurera une pension, bien souvent supérieure à leur dernier salaire. Et dans le système de pension à point cette situation perdurera. Certes, ils cotiseront plus, mais du fait qu'ils gagnent beaucoup plus, que la moyennes des salariés.

Egalité pour les retraités ? Une belle fumisterie, de nos élus, qui ne représentent pas la majorité, comme le projet de notre souverain n'a reçu le soutient que de 18% des inscrits au premier tour.

Et ce ne sont pas ces deux années passées qui ont démontré le contraire."

Ce qu'il fallait dire, Lionel Mutzenberg l'a dit! Et putain que c'est bon!

Je suis pour la fin d'un régime spécial : celui du capital ! (spécial BlackRock) © FRANÇOIS RUFFIN

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.