Marche à 500 dans la forêt du Krittwald massacrée à Vendenheim

500 personnes étaient présentes ce samedi 22 septembre près du centre canin au bord de ce qui reste de la forêt du Krittwald massacrée par le bucheronnage express de Holzinger au profit de Arcos-Vinci.

Après quelques prises de paroles que vous pourrez voir et entendre dans des vidéos, on a eu une sorte de cellule d’écoute psy sauvage où les émotions et souvenirs des un-e-s et des autres ont pu librement s’exprimer.

Ensuite, les gendarmes étant momentanément partis, les grillages ont laissé le passage à ces centaines de témoins de la saignée qui préfigure le tracé du Contournement ouest de Strasbourg en son branchement avec l’A4. C’est la SANEF qui devrait s’y coller…

Beaucoup ont ramassé les glands des chênes abattus afin, soit de les envoyer aux élus traitres et bétonneurs, soit au préfet Marx, soit de les planter ça et là.

Mais comme cela été dit par plusieurs, tant que le béton et le goudron ne coulent pas, rien n’est encore perdu, et la rocade maudite n’est pas encore construite sur ses 24 kms prévus.

Donc, le mot d’ordre est et reste résistance, de même que les lutins des bois ont réoccupé le moulin de Kolbsheim, continuons le combat!

Seules les batailles qu’on ne mène pas sont perdues d’avance.

Dimanche, 16 h, rendez-vous à Kolbsheim!

Forêt de Krittwald massacrée © Jean-Claude Meyer

Ces arbres que Vinci fait abattre © Jean-Claude Meyer

la suite ICI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.