Brigitte Macron tombe dans le piège du sexisme.

Brigitte Macron tombe dans le piège du sexisme. La France et son président arrive à créer une charte pour une épouse. Cette charte décrit des tâches qui lient une femme, rien que par son statut d'épouse.

Voilà comment les français vont accepter le rôle d'une épouse qui deviendrait dépendante du métier de son mari: sous prétexte de bien montrer qu'on ne veut pas donner un statut auquel l'épouse du président n'a pas droit, on lui crée une charte avec des activités sociales et culturelles. Déjà on peut comprendre que le président de la France considère ces deux points comme ne faisant pas partie de ses préoccupations. Dont acte.

Mais en y regardant de plus près, est-ce bien raisonnable de considérer qu'une épouse soit tenue, par une charte, à réaliser des tâches de représentation de son mari?  Je trouve vraiment qu'en France le sexisme reste inconsciemment ancré dans les synapses. Que cela vienne d'un président qui prétend vouloir une parité, je lui conseillerais de commencer par l' égalité.  Macron vous crée un esclavage charitable et moderne de la femme avec la bénédiction de l'homme-enneté.

A vouloir arroser des valeurs qu'on n'a pas soi-même intégrées, on se retrouve vite arrosé par ces valeurs.

Au lieu de vouloir être la lumière, il pourrait se contenter de témoigner d'elle et se dire que briller n'est jamais que renvoyer une lumière qui vient d'ailleurs.

Bon courage Madame Macron, le gamin va finir par grandir.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.