JEAN CLAUDE TARBY

Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 janvier 2023

JEAN CLAUDE TARBY

Abonné·e de Mediapart

réforme des retraites: les bourgeois sont troublés...

Analyse de la journée de mobilisation du 19 janvier

JEAN CLAUDE TARBY

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Réforme des retraites : les bourgeois sont troublés…

«  Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux... »

Cette magnifique métaphore issue d’un poème de Jean RICHEPIN constitue une illustration parfaite de la formidable journée de mobilisation du 19 janvier 2023. Elle restera gravée dans ma mémoire.

Une journée mémorable :

10 heures : les premières images de Marseille et de Nantes sont encourageantes. Il y a visiblement du monde dans la rue.

14 heures : je me dirige vers le lieu de la manif à BESANCON : place de la révolution. Cela ne s’invente pas. Je peine à me garer et après une courte marche, l’image qui me saisit est édifiante. La place historique est noire de monde. Il est à peine 14 heures et il ne reste que peu de surface disponible. Je ne me souviens pas avoir vu une telle affluence.

14 H30 : le cortège s’ébranle et je me positionne tête, sur le bas côté, en spectateur. Je veux voir la totalité de la manif passer devant moi pour me rendre compte de son ampleur. Je ne serai pas déçu.

Beaucoup de camarades et amis viennent me saluer et cela me fait chaud au cœur. En fin de défilé je retrouve mes amis de SOLIDAIRES auxquels je me joins dans la bonne humeur. La manif est une réussite totale : zéro flic, zéro incident… Ceci explique sans doute cela… Les infos du soir confirment ma bonne impression : la journée est un immense succès, les syndicats reprennent la main ! Je peux dormir tranquille.

Il existe plusieurs façons d’’analyser cette réforme des retraites et la première journée de révolte qu’elle engendre. Pardonnez moi si je vous dérange mais ma lecture de ce dossier sera une lecture de classe ! Oui, désolé mais c’est bien la lutte de classe qui s’exprime n’en déplaise à ceux qui considèrent les marxistes comme des ringards.

Quand je dis que les bourgeois sont troublés, c’est bien que leur vision est complètement déconnectée de la vie des classes populaires.

Mensonges ou arguments?

Il y a le Président MACRON, soucieux de remplir sa mission et sa dette à l’égard de la haute finance, laquelle lui a permis d’accéder au pouvoir. Il affiche fièrement son mépris de classe sur le thème : « Manifestez, vous avez le droit, mais la réforme s’appliquera ! »

Il y a le truculent Gabriel ATTAL qui pose l’alternative dans ces termes : « la réforme ou le chaos ! » Du gaullisme de bidonville.

Il y a aussi tous ces politiciens, observateurs, pseudos intellectuels journaleux de droite qui font semblant de s’étonner en tenant des propos soit disant incontournables autour de la pseudo logique et du pseudo bon sens ! «  On vit plus longtemps donc il faut travailler plus longtemps . » Imparable en apparence pour le gogol moyen… D’abord, cette idiotie part d’un pré supposé selon lequel la seule finalité de la vie serait LE TRAVAIL ! Ah bon ?!

Ensuite, il n’est pas difficile d’inverser le sophisme sur lequel ils s’appuient. :

« 1 - Pour payer les retraites il faut plus de ressources.

2 – Plus on travaillera longtemps et plus on aura de ressources

Conclusion : Il faut passer l’âge de la retraite à 64 ans ! »

Ainsi, plus on vit longtemps plus il faut travailler ? Et si je vous répond que « plus on travaille, moins on vivra longtemps ! Il faudra se lever très tôt pour me démontrer le contraire. Les mathématiques sont une science exacte soit ! Mais leur application bête et méchante peut conduire au pire. Mais le clou, c’est que les classes aisées et leurs serviteurs zélés macroniens, sont assez cyniques pour penser que c’est de cette manière que l’on atteindra enfin l’équilibre ! On fait bosser les classes laborieuses jusqu’à plus soif, ainsi ils iront au cimetière avant d’avoir pu toucher leur pension et le problème sera réglé ! J’exagère ? Le débat est ouvert.

Le summum est atteint devant cette lamentable affirmation : «  L’âge légal de la retraite à 64 ans au lieu de 62 permettra de sauver le système de retraite par répartition . » On savait déjà qu’on nous prenait pour des imbéciles mais à ce point ? ! L’objectif des classes dirigeantes est bien d’instaurer un régime de retraite par capitalisation à l’américaine, genre : «  T’as pas d’argent, t’auras pas de pension ! »

Le drame c’est aussi que nos dirigeants ne sont guidés que par les indicateurs de résultat. Cette culture est catastrophique. Il faudra bien un jour intégrer la psychologie, la sociologie, la philosophie, bref, les sciences sociales dans le raisonnement des décideurs, dans les projets de société qu’il faudrait élaborer car, mis à part la France Insoumise, aucune formation politique n’a de réel projet de société, sauf à considérer que mettre fin à l’immigration et exclure tout ce qui n’est pas français, blanc et chrétien constitue un projet digne de ce nom. Ce n’est pas mon cas !

Il y a également ces idiots utiles, qui nous disent « Regardez ce qui se passe ailleurs en Europe ! »

en pensant «  Cette fois je vous tient ! » A d’autres mais pas à moi ! Il faut regarder le monde dans sa globalité, son environnement et son évolution. Ce n’est pas avec des raisonnements mécanistes que l’on progresse mais avec une analyse dialectique ne vous en déplaise ! Comparer des pays sur un seul critère, comme si tout était égal par ailleurs n’a aucun sens.

Suprême insulte : celle qui consiste à dire que la réforme a déjà été validée par l’élection du président en 2022 comme à l’outrecuidance d’affirmer Madame MACRON qui se croit autorisée à nous enseigner ce que l’on doit penser ! Il n’existe pas, que je sache de statut de l’épouse du Président ! Ses paroles n’ont de sens que pour les courtisans du milieu médiatique qui ne manquent pas, notamment sur la chaîne C.NEWS.

"Arbeit macht frei ? (le travail rend libre?)

Pourquoi il n’y a qu’en France que les salariés rechignent à travailler davantage déplorent encore les droitiers bien pensants ? La réponse est simple : le management des entreprises françaises est lamentable, je l’ai démontré dans mon ouvrage «  Un monde du travail destructeur » ( éditions BOOK ON DEMAND ) On ne me jouera pas la scène de l’épanouissement au travail, je suis fatigué d’entendre cela.

Ayant exercé la mission de consultant en management, je suis en mesure d’affirmer que la quasi totalité de mes diagnostics ont mis en lumière des problématiques de manière récurrentes :

  • Déficit de pilotage

  • Déficit de prise en considération de la part des cadres vis à vis des opérateurs.

  • Déficit de communication en matière de finalités de l’entreprise et de sens du travail.

  • Déficit d’association des acteurs pour les prises de décisions.

  • Déficit de transparence dans la conduite des projets.

  • Déficit d’écoute et de prise en compte des signaux d’alerte : détérioration du climat social, absentéisme…

  • Déficit de dialogue social

  • Déficit d’écoute et de prise en compte des message des syndicats, assistantes sociales, médecins du travail, ergonomes…

Point n’est besoin de consulter mes dossier pour réciter la liste par coeur.

L'histoire tranchera !

Allonger le temps de travail se situe à contre courant de l’histoire. On sait ce qu’il en était au 19 e siècle quand la bourgeoisie affirmait « l’oisiveté est mère de tous les vices. » Justement, l’oisiveté, la bourgeoisie connaît bien. Sauf votre respect elle ne s’est jamais tuée à la tâche, et ceux qui veulent nous faire croire que ce sont les milliardaires qui peuvent nourrir les pauvres et donc, qu’il faut qu’ils s’enrichissent encore davantage constitue un piège tellement grossier qu’il convient de le dénoncer encore et toujours.

Pour la bourgeoisie la retraite ne sera jamais un problème vu la fortune dont elle dispose .

«  Y’ en a qui s’ront jamais dans la merde, y’en a qu’auront jamais de problème, et ce sont souvent ceux la même, qui nous dirigent, qui nous gouvernent...Combien de temps encore, va ton se laisser faire ? Combien de temps encore, sans rien faire ?  » Cette chanson de JAMET est édifiante.

Mettons la en œuvre ! Battons nous sans relâche pour que « les bourgeois soient à jamais troublés de voir passer les gueux ! On lâche rien jusqu’au retrait du projet MACRON !

JC TARBY

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.