"Qu'un sang impur abreuve nos sillons" à propos d'une mauvaise querelle

Une interprétation aussi fausse que dangereuse, parce qu'elle nourrit la confusion des esprits, court à propos de l'expression "sang impur" dans la Marseillaise pour faire de ce sang impur celui des des "révolutionnaires", du "peuple" sacrifié pour la bonne cause. Les textes de l'époque démentent catégoriquement cette vision sacrificielle et a-historique. Il faut assumer son passé.

Une interprétation aussi fausse que dangereuse, parce qu'elle nourrit la confusion des esprits, court à propos de l'expression "sang impur" dans la Marseillaise pour faire de ce sang impur celui des des "révolutionnaires", du "peuple" sacrifié pour la bonne cause. Les textes de l'époque démentent catégoriquement cette vision sacrificielle et a-historique. Il faut assumer son passé et éviter de le déformer, pour empêcher des dérives dramatiques.

 

Voici quelques citations tirées des Archives parlementaires, dont le site est consultable à cette adresse

http://frda.stanford.edu/fr/ap

Diffusez largement et surtout refusez cette lecture qui court sur Internet

 

 

"N'immolera-t-on pas à leurs mânes impatientes ces Galonné, ces Breteuil, ces Brienne, etc., dont le sang impur n'expiera jamais les larmes qu'ils nous ont fait verser...?"

16 janvier 1790, Tome 11, p. 205


"en regrettant de n'avoir pu, auparavant, tremper leurs mains dans le sang impur des ennemis de la patrie"

6 mars 1792, Tome 39, p. 424

"Les Allemands s’en souviendront (Applaudissements réitérés); leur sang impur fécondera peut-être cette terre ingrate qui en est abreuvée"

12 octobre 1792, tome 52, page 472

"Le sang impur des satellites d'un despote eût plutôt souillé l'éclat de vos armes, que d'ajouter à votre gloire"

21 novembre 1792, tome 53, p. 538

"la nation française, toujours généreuse et magnanime, ne veut pas souiller son territoire du sang impur d'un roi"

7 janvier 1793, tome 56, p. 526


"Le sang des patriotes se mêlera avec le sang impur des mauvais citoyens"

15 janvier 1793, tome 57, p. 308

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.