Jean Dugenêt
Essayiste politique
Abonné·e de Mediapart

29 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 déc. 2021

Etes-vous d’extrême droite ?

Etes-vous d’extrême droite ? C'est à une introspection que je vous invite. Il faut assurément vous poser cette question s'il vous prend l'idée de défendre un dictateur. Il serait bon, au moins dans quelques cas, que chacun s'interroge sur lui-même.

Jean Dugenêt
Essayiste politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Etes-vous d’extrême droite ?  C'est à une introspection que je vous invite. Il faut assurément vous poser cette question s'il vous prend l'idée de défendre un dictateur. Il serait bon, au moins dans quelques cas, que chacun s'interroge sur lui-même. En effet, aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons constaté sur les réseaux sociaux que des intervenants pensent être de « gauche » ou d’ « extrême-gauche » alors qu’ils tiennent des discours d’extrême-droite. Seraient-ils d'extrême-droite sans le savoir ?Si vous êtes des amis d’André Chanclu ou de Frédéric Chatillon vous êtes assurément d’extrême droite et, dans ce cas, vous le savez.

J’ai déjà expliqué dans un autre article qui sont ces deux individus. Je fais un bref rappel.

André Chanclu était déjà militant à l’époque où dans le GUD (Groupe Union Défense) et le mouvement « Ordre Nouveau » chaque militant avait un casque et une barre de fer, comme les antifas d’aujourd’hui. Il est toujours aux avants postes de l’extrême-droite mais le style a changé. Maintenant il supervise des productions sur internet, il organise des voyages en Ukraine ou en Russie, il tisse des liens à l’international, il cherche des financements… Il est co-auteur avec Jacques Mayadoux du livre « Ordre Nouveau raconté par ses militants ». Il explique notamment que ce sont eux qui ont décidé de créer le FN en 1972 pour donner aux fascistes français une apparence institutionnellement acceptable (voir cette vidéo).

Frédéric Chatillon, est né en 1968, quand Chanclu était déjà en pleine activité politique, mais il a en commun avec lui de ne pas se mettre sur le devant de la scène tout en étant un acteur majeur de la politique de la nouvelle extrême-droite. Il se tient le plus possible dans l’ombre tout en assurant la promotion de ses poulains. Il était dès 1991 le président du GUD (Groupe Union Défense) dont nous avons déjà parlé. Rappelons que c’était l’organisation étudiante française d’extrême droite la plus connue dans les années 1970. Elle a donné naissance au mouvement Ordre Nouveau en 1969 lequel a créé le Front National en 1972. Elle était réputée pour ses actions violentes bien avant que Chatillon n’y adhère. Il est par ailleurs un proche de la famille Le Pen. Il a rencontré Marine Le Pen quand ils étaient étudiants à la faculté d’Assas. A cette époque, le GUC pratiquait encore les actions musclées. Les troupes de Chatillon s’appelaient les « Waffen Assas ». Il a épousé en premières noces une amie d’enfance de Marine Le Pen et, tout naturellement, Jean-Marie Le Pen est le parrain de l’une de ses filles. Il crée l’agence de communication Riwal qui travaille activement pour le Front National et les campagnes de Marine Le Pen en France, mais elle est aussi prestataire du gouvernement d’Assad et elle héberge en France le site de Thierry Meyssan : « Réseau Voltaire ». En 1994, il est en Syrie aux côtés de Moustapha Tlass le sanguinaire ministre de la défense. Il souhaite que le militaire partage son expérience et lui apporte son aide en tant que président du GUD. La Syrie finance alors l’édition d’ouvrages révisionnistes et plusieurs campagnes d’affichage du groupuscule d’extrême-droite. L’agence de communication de Chatillon a créé le site du ministère du Tourisme syrien. En décembre 2009, elle réalise une campagne pour le ministère syrien du tourisme, en faisant tourner un car dans Paris pendant deux semaines, avec le slogan « Syrie, une nouvelle aire ». Selon le journal « Le Monde », Chatillon est un fervent supporter du Hezbollah et il a, de longue date, des amitiés solides et haut placées à Damas. Durant la guerre de l’été 2006, il organise un voyage au Liban, via la Syrie, avec Dieudonné, Alain Soral et Thierry Meyssan. Il fait un autre voyage de presse en août 2011, aux côtés de Thierry Meyssan.

André Chanclu et Frédéric Chatillon ont créé ce que j’appelle la nouvelle extrême-droite française. Il s’agit pour eux de faire un recrutement, le plus massif possible, en marge de l’extrême-droite traditionnelle des Le Pen et des Zemmour. Ils veulent construire une extrême-droite qui ne dit pas son nom. Ils recrutent des poulains, qui ne nient pas être d’extrême-droite, mais évitent de le crier sur les toits. André Chanclu expose cette nouvelle stratégie dans une vidéo.

Si vous partagez les idées des amis d’André Chanclu ou de Frédéric Chatillon vous êtes assurément d’extrême-droite et, dans ce cas, il n’est pas évident que vous le sachiez. Parmi leurs amis, en plus de la famille Le Pen nous avons déjà cité Thierry Meyssan, Alain Soral, et Dieudonné. Il faut ajouter Alain Benajam .J’ai publié des photos où on les voit ensemble dans un autre article. Je sais que beaucoup pensent que Dieudonné n’est pas antisémite et qu’il est seulement, et légitimement, antisioniste. Je les invite à lire ce que j’ai écrit dans un article intitulé « Le bouffon qui a ridiculisé un gouvernement » ou j’explique comment s’est opérée chez lui une mutation. Je ne dis donc pas uniquement du mal de lui.

Un autre indice pourrait vous faire soudainement découvrir que vous êtes d’extrême-droite. Si vous allez chercher vos sources d’information sur les sites suivants, assurément vous prenez pour des faits avérés les discours de propagande de la nouvelle extrême-droite :

  • Egalité et Réconciliation. Égalité et Réconciliation (abrégé E&R) est une association politique fondée en juin 2007 par Alain Soral, ainsi que par Jildaz Mahé O'Chinal et Philippe Péninque, deux anciens responsables de l'organisation d'extrême droite GUD (Groupe Union Défense).
  • Site web hébergé par Riwal, une société de communication appartenant à Frédéric Chatillon. Le site a été créé par Thierry Meyssan dès le début de la révolution syrienne pour relayer depuis la Syrie la propagande du pouvoir en place.
  • Réseau Voltaire. En 2012, est lancée l’association : « Réseau Voltaire France ». Le président est Alain Benajam et le vice-président André Chamy. On retrouve, comme membres du Conseil d’administration, Thierry Meyssan et Issa El Ayoubi.

Si vous ne vous renseignez pas sur les propriétaires et les créateurs des sites que vous affectionnez c’est comme si vous regardiez BFMTV sans savoir que c’est la propriété de Patrick Drahi ou si vous regardiez CNews sans savoir que c’est la propriété de Bolloré.

Dans le même genre, si vous appréciez tout particulièrement les productions de la chaîne YouTube TVLiberté c’est que vous aimez la propagande de l’extrême-droite. Cette chaîne a été lancée le 30 janvier 2014 par Martial Bild, ancien cadre du Front National. Elle est dirigée par Philippe Milliau, ancien dirigeant du Bloc identitaire.

Pour finir, je propose à chacun un petit test. Regardez chaque item de la liste suivante et comptez ceux que vous approuvez :

  • Négation de la lutte des classes au profit de l’exacerbation du nationalisme, c’est-à-dire de la haine envers d’autres nations. Mise en avant aussi des valeurs de l’occident chrétien. Les faits historiques ne s’expliquent que par les luttes entre des nations et des « blocs de nations ».
  • Diabolisation du communisme qui finit toujours par des dictatures. Cela est consubstantiel au communisme.
  • Défense des valeurs traditionnelles : travail, famille, patrie. « Gauche du travail et droite des valeurs ».
  • Défense de l’Europe avec des peuples de race blanche, de culture chrétienne et de politique anticommuniste comme la « Neue Europa » d’Hitler.
  • Lutte contre l’Empire (notion de Soral) qui est américain avec la complicité de pays européens comme la France et le Royaume Uni. Cet empire est dominé par les grosses fortunes juives dont Soros est le prototype.
  • Défense de la Nation et de l’Europe contre l’invasion migratoire principal danger de notre civilisation.
  • Antisémitisme dans la lutte contre « l’Empire » lequel est à la base du projet sioniste. La légitime défense de la Palestine est assimilée à la lutte contre les juifs (antisémitisme).
  • Islamophobie contre les musulmans potentiellement islamistes et djihadistes (les forces les plus sombres du monde). Soudoyés, ils sont en fait au service des grandes fortunes juives pour défendre l’Empire en toutes circonstances.
  • Défense de la famille et par conséquent de l’hétérosexualité. Opposition au divorce surtout par consentement mutuel…
  • Toutes les stratégies politiques de l’Empire sont élaborées par la CIA et Soros (Avec d’autres fortunes juives mais Soros en est le prototype). Elles visent essentiellement à s’accaparer les ressources en hydrocarbures de toute la planète. L’Empire veut dominer le monde. La CIA et Soros (avec d’autres fortunes juives) sont responsables de tous les malheurs : les guerres, les révolutions…
  • Il n’y a pas de révolutions populaires mais seulement des révoltes fomentées par la CIA et les grandes fortunes juives à l’instar des « révolutions de couleur ». Avec de l’argent, il est possible de déclencher n’importe quelle révolution. Le complot « judéo-bolchévique » se répète à l’infini. Toutes ces fausses révolutions font intervenir des agents étrangers financés par la CIA. Les complots, dans chaque pays, sont ourdis par des officines étrangères dans le seul but de déstabiliser des dirigeants politiques qui font obstacle aux visées impérialistes de l’Empire.
  • L’extrême droite est la seule force capable de faire connaître la vérité. Elle essaie donc de contrer la propagande occidentale dont sont abreuvés les peuples du monde entier. Ceux qui ne comprennent pas que les discours de l’extrême-droite sont l’exacte transcription de la vérité sont de pitoyables imbéciles.

Si vous êtes d’accord avec plus de huit items, vous pouvez considérer que vous adhérez à l’idéologie de la nouvelle extrême-droite française. Il n’est pas possible d’exiger l’adhésion aux 12 items. Dieudonné doute qu'il faille que les européens soient tous de race blanche, Thierry Meyssan ne tient pas à l’obligation d’être hétérosexuel et certains concentrent leur racisme exclusivement contre les juifs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Europe
Boris Johnson et le « partygate » : un scandale qui en cache de plus graves
Le chef du gouvernement britannique se démène pour éviter un vote de défiance contre lui. Au-delà de fêtes clandestines organisées en plein confinement, d’autres affaires ont terni sa réputation depuis deux ans, et montrent l’emprise du secteur privé sur sa politique.
par Ludovic Lamant
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre