Faut pas prendre les cons pour des gens

Renversant l'actualité, Reuzé et Rouhaud retrouvent le bon sens. Censure, caisses automatiques, flicage généralisé, systèmes de santé et d'éducation dans les choux, intelligence artificielle, expulsions arbitraires, terroristes endoctrinés, robotisation, sexisme, pollution, etc., rien ne résiste à leur humour dynamite. La plus brechtienne de toutes les BD sorties depuis longtemps !

cons-1
En cette période où sur la Terre règne l'absurde, télécommandé par une bande de mafieux cyniques en cols blancs, j'en cherche des échos dans les livres, au cinéma, dans la rue, jusque dans mon propre cerveau.

Jean Rochard m'a signalé deux excellentes bandes dessinées d'Emmanuel Reuzé avec l'appui de Nicolas Rouhaud pour certains scénarios. Les deux volumes aux dessins précis de Faut pas prendre les cons pour des gens sont des petits bijoux d'humour grinçant s'appuyant sur notre monde qui marche sur la tête. Renversant l'actualité sociale, Reuzé et Rouhaud retrouvent le bon sens. Jamais l'éditeur Fluide Glacial n'aura si bien mérité son nom ! Censure des bien pensants, caisses automatiques, flicage généralisé, systèmes de santé et d'éducation dans les choux, intelligence artificielle, expulsions arbitraires, terroristes endoctrinés, robotisation, sexisme, pollution, etc., rien ne résiste à leur humour dynamite. Ils nous aident à réfléchir, une activité en berne par les temps qui courent. La plus brechtienne de toutes les BD sorties depuis longtemps !

N.B.: Ne vous trompez pas de pourvoyeur de livres en commandant les 2 tomes, et réclamez la réouverture des librairies, des disquaires et des petits commerces de proximité !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.