Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

2913 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 déc. 2021

Kaki King, reine du tapping

On raconte que la guitariste Kaki King est une des plus importantes innovatrices actuelles sur son instrument. Sa virtuosité a l'élégance de ne pas se sentir. Elle frappe à deux mains le manche, joue aussi du slap, en composant des pièces très variées, jolies ou trash. Héritière évidente de la nouvelle musique américaine, elle est publiée sur le label de Bang On A Can...

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


À force de tirer sur le fil d'Ariane se révèlent de temps en temps quelques Minotaures. Ça ne rigole pas. C'est plutôt grave. Une guitariste dont il est dit qu'elle est une des plus importantes innovatrices actuelles sur l'instrument et dont je n'avais évidemment jamais entendu parler. Une dizaine d'albums à son actif, la plupart instrumentaux solistes, mais Kaki King chante aussi sur Dreaming of Revenge (2008) ou Junior (2010). La native d'Atlanta en Géorgie, 42 ans, mariée à une certaine Jessica, deux enfants, installée à Brooklyn, a la particularité de jouer en tapping et en slap sur une guitare acoustique, parfois posée sur ses genoux. C'est très beau. Elle utilise aussi des pédales d'effets qui lui permettent de créer des boucles et d'empiler les voies. Je commence par le dernier, Modern Yesterdays, enregistré pendant le confinement. Ça plane sévère. J'enchaîne avec le précédent qui date de 2015, The Neck Is a Bridge to the Body, musique d'un spectacle multimédia où l'Ovation Adamas 1581-KK construite pour elle sert d'écran au groupe Glowing Pictures.

The Surface Changes by Kaki King © Kaki King


Les morceaux sont très différents les uns des autres, du joli au trash, toujours très maîtrisés, dans les compositions comme dans les improvisations. Le jeu de Kaki King rappelle ceux de Michael Hedges, Erik Mongrain ou Preston Reed qui frappent aussi les cordes avec leurs deux mains. Ils sont nombreux à avoir pratiqué le tapping, Jimmy Page, Steve Hackett, Joe Satriani, Steve Vai, Eddie Van Halen, Allan Holdsworth, Biréli Lagrène, mais Kaki King en fait un usage quasi systématique avec une virtuosité incroyable parce qu'elle ne se sent pratiquement pas, ce qui est la définition-même de la virtuosité. Certaines de ses pièces ont été arrangées pour un orchestre de douze étudiants de Berkekey, The Porta Girevole Chamber Orchestra, avec qui elle enregistre Live at Berklee en 2017. Lors de son Traveling Freak Guitar Show, elle agrandit sa panoplie à une guitare harpe, un dojo, une guitare à sept cordes en nylon avec frets en éventail et une sorte de koto qu'elle a construit elle-même. C'est en fouillant les nouveautés du label Cantaloupe que je suis tombé sur elle, rien d'étonnant, le cousinage avec Bang On A Can est évident. La "nouvelle musique" américaine. En éternel curieux je me rassasie sur Bandcamp.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz