Le Météore

Meteore-Metal-1.jpg

Dans Le Météore l'anticipation salue le passé de mon père.
Publié par Stellarque, le nouveau numéro du fanzine de science-fiction aborde la collection mythique Série 2000 des Éditions Métal qu'avait cofondées mon père, avec le coauteur du Matin des magiciens, l'écrivain Jacques Bergier. Didier Reboussin reprend l'article que j'avais rédigé sur les nombreuses activités de l'aventurier que fut mon père, Jean Birgé, apportant quantité d'informations littéraires que, de mon côté, j'ignorais. Reboussin souligne également que mon père fut probablement le seul à livrer une chronique traitant de musique et SF pour la revue Satellite. Grâce à ses recherches j'apprends que les couvertures furent dessinées par mon oncle Gilbert Martin avec l'aide de ma tante Arlette, sous le pseudonyme de GAM.

Metal-2.jpg

Quinze ans avant la célèbre collection argentée Ailleurs et Demain conçue par Paco Rabanne, ils avaient ensemble imaginé des livres métallisés, cuivre, or ou argent. Cela n'en rapporta probablement pas tant, vu que mon père changea ensuite une fois de plus de métier ! Reboussin met aussi l'accent sur les écrivains phares de la collection, Charles et Nathalie Henneberg (la véritable plume du couple alors qu'il signait seul !), Ferdinand Lecoublet dit Jean Lec, Robert Collard dit Lortac, Pierre Versins, Albert et Jean Crémieux, Jean Rousselot dit Christian Russel, Claude Yelnick, Adrien Sobra, etc., dont il décrit les étonnants pédigrées. Mon père dédaignait le fantastique où l'on peut inventer n'importe quoi, pour se passionner pour les romans d'anticipation qui préjugent de l'avenir. Engagé politiquement dès ses plus jeunes années, il se battit toute sa vie pour que certains monstres ne reviennent jamais. Rien d'étonnant à ce qu'il me donna tôt à lire Demain les chiens et le livre de Bergier et Pauwels...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.