Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

2869 Billets

2 Éditions

Billet de blog 25 nov. 2021

Mingus in Greenwich Village

Le film Mingus in Greenwich Village de Thomas Reichman est un témoignage bouleversant du compositeur et contrebassiste Charles Mingus. Écœuré, révolté, il est expulsé de son studio new-yorkais où il espérait créer une école de musique. Totalement en confiance avec le jeune réalisateur, il évoque le racisme, la sexualité et les passages musicaux sont passionnants...

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le film Mingus in Greenwich Village de Thomas Reichman commence par un solo de contrebasse avant que l’orchestre ne reprenne, mais il est étonnant d’entendre Charles Mingus chanter en voix de tête sur scène à Boston, lorsqu’il compose au piano ou fredonne en jouant avec Caroline, sa fille de 5 ans. Au milieu d’un fouillis incroyable où il se prépare à être expulsé de son studio new-yorkais par la ville avec l’appui de la police pour loyers impayés, il évoque le racisme contre les Noirs et les Juifs (on y perçoit les ambiguïtés de ses questionnements, comme ses allusions à son manque d’éducation), sa sexualité débordante (propos qui ne passeraient pas aujourd’hui), et sort ses fusils jusqu'à tirer dans les murs !


L’ensemble produit une forte émotion. Les sous-titres m’aident à comprendre son accent, rapide et peu articulé, probablement celui de l'Arizona où il a grandi. Totalement en confiance avec le jeune réalisateur de 24 ans, le compositeur, alors âgé de 46 ans, se confie si librement que c’en est stupéfiant. En 1975 Thomas Reichman se suicidera dans son appartement de Greenwich Village et en 1979 Mingus mourra à Cuernavaca au Mexique, terriblement diminué par la maladie de Charcot. Ses cendres furent dispersées dans le Gange. Mais nous sommes en 1968. Mingus joue avec Lonnie Hillyer (trompette), Charles McPherson (sax alto), John Gilmore (sax ténor), Walter Bishop (piano), Danny Richmond (batterie)...


Lors de son éviction du 5 Great Jones Street, à Manhattan, où il espérait construire une école (Mingus rend hommage à ses maîtres Max Roach et Buddy Collette), la plupart de ses compositions écrites furent perdues, piétinées sur le trottoir, ramassées par les éboueurs, sa basse coincée entre deux matelas... Écœuré, révolté, il cite le célèbre poème Quand ils sont venus me chercher… du pasteur Martin Niemöller... En 1971 il publiera son indispensable autobiographie, Moins qu'un chien (Beneath he Underdog).
Thomas Reichman, Mingus In Greenwich Village, DVD Rhapsody Films :

Mingus: Charlie Mingus 1968 © BPows


Ante Scriptum : j'ai eu la chance de voir Charles Mingus sur scène, d'autant qu'il est l'un de mes compositeurs préférés, et certainement celui que je place en tête parmi les jazzmen, n'en déplaise à l'orthodoxie ellingtonienne. Je parle ici d'invention musicale, d'architecture, d'un monde à part, celui qu'il fait sien. Il fut le seul compositeur qu'en 1992 Un Drame Musical Instantané se risqua à jouer pour un concert entier, faisant le pari fou d'adapter intégralement le sublime disque en grand orchestre Let My Children Hear Music pour notre trio (articles 1 2 3) ! Les seuls autres exemples furent Henri Duparc, Hector Berlioz et John Cage, mais nous ne les jouâmes que le temps d'un unique morceau.
Post Scriptum : En 2010 j'avais chroniqué son œuvre posthume pour 30 musiciens intitulée Epitaph, produit par sa veuve Sue Graham Mingus, la maman de Caroline.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze