Engagez-vous, qu'ils disaient, vous verrez du pays...

Sur le site S'engager tout est bon pour séduire les futurs bidasses : la défense de la patrie en danger, la fraternité d'armes, le dépassement de soi, l'escalier social, la responsabilité environnementale, l'innovation, etc. Il ne suffit pas de fabriquer des armes, de les vendre au Qatar et à l'Arabie Saoudite avant qu'elles ne rejoignent Daesh, il faut apprendre à s'en servir soi-même...

s-engager s-engager
Sur le site S'engager tout est bon pour séduire les futurs bidasses : la défense de la patrie en danger, la fraternité d'armes, le dépassement de soi, l'escalier social, la responsabilité environnementale (vous avez bien lu !), l'innovation, etc. Il ne suffit pas de fabriquer des armes, de les vendre au Qatar et à l'Arabie Saoudite avant qu'elles ne rejoignent Daesh, il faut apprendre à s'en servir soi-même et rentabiliser le matériel (j'ai reçu la proposition par mail !). Si le service militaire obligatoire avait l'avantage de la mixité sociale, cette fois on enrôle les chômeurs. Non-violent, réformé volontaire, je ne regrette rien si ce n'est le danger d'une armée de métier, mais j'aurais compris le service civil. Fort de la prolongation de l'état d'urgence dont on peut déjà constater les bavures, le gouvernement affiche sa détermination guerrière, et il en rajoute dans le cocorico patriotique...

bleu-blanc-rouge bleu-blanc-rouge
Voilà-t-y pas que le gouvernement français emboîte le pas à FaceBook en suggérant de réaliser des selfies bleu blanc rouge en hommage aux victimes des attentats récents. Quelle hypocrisie à la veille des élections régionales ! Si vous préférez comprendre les racines du mal mieux vaut lire ou écouter le podcast de cette excellente émission de France Inter...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.