Arnaque de l'administration fiscale contre Mediapart

Ma question : qui sont ces personnes de l'administration fiscale qui peuvent se permettre de prendre, en toute impunité et sans aucun risque pour elles-mêmes, des décisions aussi illégitimes, injustes, et incohérentes, comme l'explique parfaitement Edwy Plenel dans son article "Le mauvais coup du fisc contre Mediapart" et qui déstabilise une entreprise aussi novatrice et courageuse ? A quel niveau est prise une telle décision qui n'est quand même pas marginale ? Il est clair qu'elle ne peut pas être le fait d'un simple agent du fisc. Qui se cache donc derrière cette décision, évidemment anonyme, mais qui a quand même été initiée par quelqu'un ? Et, finalement, comme dans les romains policiers, à qui profite le crime car cet abus de pouvoir en est bien un ? Pourquoi avoir mis plus de deux années pour parvenir à la conclusion qui était certainement préméditée et déjà arrêtée depuis le début de l'enquête sur Mediapart ?

Cette opacité de l'administration fiscale est parfaitement insupportable. C'est comme le fameux "verrou de Bercy", que les associations ne parviennent pas à faire sauter, qui soumet la justice à la discrétion du Ministre des Finances et de l'économie pour l'autoriser à enquêter sur des soupçons de fraudes fiscales dont elle aurait eu à connaître. Pourquoi ce service dispose-t-il de tels pouvoirs et ne rend-il de compte à personne ?

Le mauvais coup à Médiapart atteint la démocratie et les citoyens que nous sommes.

Je vais simplement renouveler mon abonnement à Médiapart, ne pouvant faire plus pour l'instant que lui apporter mon soutien moral.

Jean-Louis Marolleau

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.