A son tour, Amazon s'engage dans l'hydrogène énergétique ... avec Plug

Après Wallmart, Carrefour et bien d'autres, c'est le géant mondial du commerce en ligne Amazon qui choisit l'hydrogène pour déplacer les marchandises dans ses centres de distribution. Mais Amazon va plus loin dans son engagement: il prépare son entrée au capital de Plug Power à hauteur de 23%.

La nouvelle vient de tomber au petit matin aux USA (pdf, 114.6 kB). C'est une nouvelle consécration pour l'hydrogène et pour la société Plug Power.

Plug Power, ce blog en parle depuis plusieurs années. C'est le leader actuel de la filière hydrogène mobilité. C'est la première success story de cette filière. Ils ont trouvé une niche pour développer l'hydrogène: les chariots élévateurs qui, au lieu de fonctionner sur batteries classiques, fonctionnent avec un réservoir d'hydrogène.

Et voilà qu'Amazon s'y intéresse, comme Wallmart, Colruyt, Carrefour, et bien d'autres l'ont fait avant lui.

Mais la particularité ici, c'est qu'Amazon prévoit de devenir actionnaire de Plug Power à hauteur de 23%*.

Tiens donc ! De là penser que Plug Power deviendrait pour l'hydrogène énergétique, ce qu'Amazon représente pour le commerce en ligne, il n'y a qu'un pas de visionnaire que je franchis d'autant plus volontiers que la stratégie de développement d'affaires semble assez similaire.

De fait, Amazon est parti d'une niche également: les livres d'occasion. Partant de cette niche, Amazon a extrapolé son modèle de commerce en ligne à presque n'importe quel produit vendu en magasins.

Il est permis de penser que Plug Power va extrapoler son modèle à l'ensemble des véhicules et des stations d'hydrogène.

Il est permis de penser aussi qu'Amazon s'engage dans Plug Power avec le but de dominer le marché de la mobilité hydrogène. C'est une bonne nouvelle, car Amazon va donner une sérieuse impulsion à ce marché qui peine à décoller et dont dépend l'avenir de la planète. Les concurrents de Plug Power vont être distancés, car Plug Power pourrait bien devenir l'IBM de l'hydrogène énergétique puis renouvelable. Toutefois, ces concurrents bénéficieront du décollage de ce marché et de l’accélération de sa croissance.

D'aucuns diront que tout cela est odieux, car le capitalisme est odieux.

A mon sens, le capitalisme est odieux en ce qu'il permet de faire, sans gros efforts, des millionnaires et des milliardaires égocentriques qui ont de la chance et qui se prennent pour des dieux. Le capitalisme doit être corrigé et régulé, et comme ce n'est pas Trump qui va faire cela, on peut espérer que ce sera le Président des français ... et je pense spécialement à Jean-Luc Mélenchon qui pourrait rallier une lame de fond contre les outrances du capitalisme.

Mis à part ces outrances, je pense que le capitalisme reste à ce jour la moins mauvaise solution pour déployer un marché salutaire vers l'hydrogène renouvelable, le chaînon manquant et la pierre d'angle des énergies renouvelables.

A suivre ...

* On se souvient qu'Air Liquide était entré au capital de Plug Power avant que le cours de l'action explose au début de 2014.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.