Singapour lance une pierre dans le jardin de Musk critiquant la Tesla

Dans une interview donnée à Bloomberg, un ministre de Singapour critique ouvertement les voitures Tesla, affirmant qu'elles accordent la priorité au mode de vie et non au climat. Selon lui, l'avenir c'est l'hydrogène ... Tiens donc ! Pour la petite histoire, Elon Musk se retrouve en arroseur arrosé, lui qui avait critiqué indépendamment l'hydrogène et Singapour.

Bloomberg, 21 août 2019: Singapore Says Musk's Electric Cars Are About 'Lifestyle,' Not Climate

BFMTV, 27 août 2019: Pour Singapour, l'avenir de la voiture électrique c'est l'hydrogène

Singapour étant formée d'îles, les habitants sont très concernés par le réchauffement climatique et la montée du niveau des océans.

Masagos Zulkifli, ministre de l’environnement, a bien raison de critiquer la Tesla (ce blog s'y atèle depuis bien longtemps), mais bizarrement son principal argument n'est pas le bon, car le mode de vie imposé par la Tesla n'est guère idéal. C'est même une régression par rapport au véhicules à moteurs thermiques: le manque d'autonomie et le délai de recharge sont les handicaps majeurs des voitures à batteries dont la Tesla représente l'égérie idolâtrée par de prétendus écologistes en mal de frime.

Le ministre évoque aussi des problèmes liés à l'extraction et au recyclage du lithium, rejoignant en cela (sans le dire) l'avis d'Amnesty International.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.