Le PDG de Nikola devient le premier milliardaire de l'hydrogène

D'habitude, je salue le courage de Bernie Sanders qui martèle qu'être milliardaire, ça n'a guère de sens. Mais quand ce milliardaire a eu le bon sens de créer un modèle économique basé sur l'hydrogène, je me dis que créer des fortunes gigantesques avec l'hydrogène, c'est sans doute la seule manière réaliste de faire reculer le lobby mortifère du pétrole.

Nikola est d'abord une société de camions à hydrogène ... prévus pour 2023 avec 2000 km d'autonomie.

"Nikola" n'est rien d'autre que le prénom de Tesla.

C'est il y a déjà 3 ans et demi, en décembre 2016, que j'avais parlé pour la fois sur ce blog de la startup Nikola.

C'est seulement jeudi passé que Nikola est entrée en bourse sur le Nasdaq aux USA, avec tout de suite quelques milliards de capitalisation.

Aujourd'hui, au 3e jour, la cote de cette société a grimpé de plus de 100% en une seule séance.

Cela prouve que l'économie de l'hydrogène réussit désormais à soulever l'enthousiasme des milieux financiers et d'énormes capitaux.

Au passage, l'entrée en bourse de Nikola crée le premier milliardaire de l'histoire de l'hydrogène.

Ce jeune patron est peut-être un nouveau Rockefeller qui fit sa fortune sur le pétrole, ignorant la vision hydrogène de Jules Verne.

L'Histoire dira peut-être que le coronavirus a donné un premier coup de pouce salutaire à la descente aux enfers de l'économie du pétrole.

Bien sûr, il faut une décroissance, spécialement en matière d'énergie.

Par exemple, comme disait l'un de mes amis, vouloir 20°C en été et 25°C en hiver sont des aberrations immorales.

Mais il faut aussi que les vieilles énergies mortifères disparaissent une bonne fois pour toute des portefeuilles financiers.

Le plus tôt sera le mieux.

NIKOLA'ONE, premier camion à hydrogène au monde et bientôt déjà en vente NIKOLA'ONE, premier camion à hydrogène au monde et bientôt déjà en vente

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.