L'hydrogène va remplacer l'essence et le diesel

Après la décision excellente et essentielle du Ministre Nicolas Hulot de cesser la vente de voitures à essence et au diesel d'ici 2040, l'hydrogène s'impose comme le remplaçant idéal de ces vieux carburants.

Enfin on commence à respirer ...

Merci Monsieur le Ministre !!!

Voilà une décision d'avant-garde, claire, courageuse et qui aura un impact mondial !

Mais alors, le moment est venu d'affirmer haut et fort la place de l'hydrogène dans le futur énergétique des véhicules, de tous les véhicules, de la moto à la fusée en passant par la voiture, le bus, le camion, le train, l'avion, le bateau, les chariots élévateurs, les drones, que sais-je encore ?

Comme l'essence et le diesel, l'hydrogène permet

  • de stocker l'énergie dans le réservoir des véhicules.
  • de faire le plein en 3 minutes (pour une voiture).
  • de fournir une autonomie d'au moins 500 km voire beaucoup plus.
  • de ne pas alourdir outre mesure les véhicules.
  • d'obtenir des performances équivalentes à celle des véhicules à essence et au diesel.
  • de faire des moteurs peu bruyants.

Bref, l'hydrogène présente des avantages pratiques sans perte de confort par rapport à l'essence et au diesel.

Bien sûr, l'avantage fondamental de l'hydrogène est de ne pas polluer et d'être productible de manière propre et simple par électrolyse de l'eau.

Comparé au raffinage du pétrole, la production d'hydrogène est un jeu d'enfants (voir la vidéo) !

Dès lors, il est permis de se demander: quand le Ministre Hulot va-t-il nous parler d'hydrogène ?

Peut-être en parlera-t-il à propos des camions au diesel dont la vente continuera au-delà de 2040 ? Comme nous l'avons expliqué dans un précédent article, c'est probablement le camion et non la voiture qui propulsera l'hydrogène énergétique sur nos routes.

D'ici quelques jours, j'ajouterai sur ce blog un article pour rappeler que la voiture électrique à batterie ne constitue pas une bonne solution pour remplacer l'essence et le diesel.

Dans un autre article, je rappellerai bientôt que l'hydrogène est aussi une solution énergétique dans d'autres domaines que la mobilité, et d'abord le "power to gas" qui a vocation de remplacer petit à petit le gaz naturel.

A suivre ...

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.